Afficher un message
  #131  
Vieux 03/02/2009, 09h55
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Un chtit intermède onirique :

The Dreaming #36 - 38 : The Gyres par Caitlin R. Kiernan & Christian Hojgaard, Teddy Kristansen

..

Pop : Le cartographe du Dreaming de son poste d'observation détermine qu'un événement très important va se produire. Pendant ce temps, dans le monde éveillé, Echo et une amie de galère Evangeline, squattent toujours la maison abandonnée. Malade, atteint d'une pneumonie, refusant de dormir de peur du Corinthian ou de la revanche du Dreaming et en manque de coke, Echo délire. Sachant qu'il va mourir, Evangeline tente d'aller récupérer de la drogue pour apaiser ses souffrances. Pendant son absence, Echo a des visions, attendant désespérément la mort sans dormir. Il délire encore et finit par être molester par deux junkies voulant piquer sa came. Il s'endort finalement suite aux coups et meurt de sa maladie... au même moment l'événement prédit par le cartographe se produit : la naissance d'un nouveau rêve. Alors qu'Evangeline revient trop tard pour sauver Echo, ce dernier se retrouve dans le Dreaming, après avoir tourner le dos à la mort et dans le corps d'une femme.
Perdue, Echo penetre dans l'antre du Corinthien malgré lui. La confrontation tourne mal, le corinthien lui annonce qu'elle est devenue un rêve en mourant dans son sommeil. Echo le prends mal et s'échappe. Paniquant dans ce nouveau monde, rejetée par Abel et Lucien qui voit le visage de sa défunte amante, elle parvient à s'enfuir aidée par les gargouilles.
Le corinthien se lance à sa poursuite pour se venger, ne comprenant pas qu'après tout ce qu'Echo a fait, Dream lui ait donné sans raisons le don de devenir un rêve. Il finit par retrouver sa trace dans le monde éveillé qu'elle a finit par rejoindre emportant un morceau de l'antre du Corinthien. Echo se retrouve devant son propre cadavre, pétrifiée de peur mais se ressaisit vite pour porter secours à Evangeline qui a tenté de se suicider, avec le Corinthien sur les talons!


Et c’est reparti! Alors qu’on pouvait penser à la fin des mésaventures de Echo et compagnie, qui commencent à être longue, Kiernan nous y replonge. C’est reparti donc, Echo, le Corinthien,… bref pas très excitant tout cela au premier abords, faut être honnête, ça commence à sentir le super réchauffé. Mais bon on lit quand même…
Ca commence pas si mal que ça, un nouveau personnage secondaire, plutôt intéressant et qui met en place un point important, visiblement, les choses vont changer.. ah.. du changement ? pas trop tôt…Et il s’en suit 3 numéros certes complètement dans la même veine que précédemment, peu d’action, situations déjà vu mais ponctués par quelques belles surprises qui permettent à l’amateur de la série de rester en haleine. Effectivement les choses bougent enfin ! Oh rien de phénoménal mais suffisamment pour avoir envie de tourner les pages. A coté de cela, Kiernan continue avec son style très littéraire, descriptif, s’arrêtant sur chaque émotion, chaque seconde de la vie des protagoniste. Tout est là, si on entre pas dans l’histoire, cela semble poussif et mou. Encore une fois ce style très « livre » est à double tranchant. A mon goût cela reste un bon point dans l’ensemble, avec un peu d’effort on y rentre dans l’histoire, une histoire sombre et effrayante, plus plaisante cette fois-ci grâce à de bonnes idées. Cela dit, on reste assez confortablement dans le cocon que l’auteur s’est construit, perso et histoire bien maîtrisés, elle ne prends pas trop de risques à déborder de ce qu’elle sait faire. Encore une fois.. dommage… le Dreaming pourrait être tellement plus…
Une fin très moyenne qui appelle une suite. Là aussi une impression de déjà, d’histoires qui ne se finissent pas, qui ternissent un peu le récit, assez dense au final pour 3 numéros et comportant pourtant d’excellentes idées. En espérant que les graines plantées ici donne enfin quelque chose…

Coté dessins Christian Hojgaard, nouveau dessineux sur le titre. Très correct dans l’ensemble, très bon sur l’expression des visages et des corps, un plus indéniable avec quelqu’un comme Kiernan au scenar qui utilise beaucoup les émotions. Il est capable de magnifiques cases assez étranges, comme des beaucoup moins détaillés, ou des passages très basique, sans inspiration. Dans l’ensemble, un poil hétérogène mais je me suis arrêté souvent sur certaines moments bien mis en valeur. L’encrage est très bon, assurant une ambiance oppressante et sombre tout au long du récit. Tout comme les couleurs plutôt ternes et judicieusement choisies pour appuyer les sensations dégagées par l’histoire.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation