Afficher un message
  #127  
Vieux 06/01/2009, 18h59
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Attention!!! Critique unique en son genre sur buzz (enfin il me semble).

comme beaucoup je lis Scalped, et vu le nombre de critiques déjà sur le comics, je n'avais pas focrement envie derajouter une couche avec la mienne... voici donc... Ladies and Gentlemen.... :

THE FIRST CRITIQUE CROISEE FROM THE PIT OF HELL ITSELF!!!


et pas de n'importe qui ôooooo Doop-sama!!

Scalped TPB n°2 Casino Boogie

Citation:
Posté par doop
Voir le message
En fait, comme le premier numéro était centré sur BAD HORSE, Jason Aaron décide maintenant d’utiliser le format de sa série (une ongoing) pour présenter en profondeur les personnages secondaires, qui deviennent par la même occasion des acteurs principaux de la série, qui ne sera pas consacrée exclusivement à BAD HORSE. Cela peut complètement surprendre, et je dois avouer que j’ai été assez perdu au départ, ce deuxième recueil étant pour la plupart constitué de FLASHBACKS sur les autres personnages.
Mais c’est logique, Aaron veut soigner son casting et on a droit à une exploration en profondeur de quasiment tous les personnages entrevus dans le premier tome.
Effectivement, un TPB un peu plus lourd, avec moultes flashbacks. Aaron veut en effet densifier son histoire et c’est tant mieux, mais à trop grande dose à mon goût, le rythme s’en ressent et c’est autant de raisons pour le lecteur de perdre un peu le fil du plot principal, peut on appeler çà le syndrôme Lost ? Mais là où c’est parfois lourd pour Lost, gageons que Aaron ne va pas trop continuer la dessus pour la suite, une fois ses pions en place.

Citation:
Posté par doop
Voir le message
RED CROW, beaucoup plus complexe que le mafieux de service ; GINA, la mère de BAD HORSE, qui cache un terrible secret, le pauvre faux-indien DIESEL ENGINE, qui aimerait tellement faire partie d’un peuple qui ne veut pas de lui et qui sera prêt à tout. Même le supérieur du F.B.I. a des secrets.
Ô plusseoiment, et là l’un des coups de génie d’Aaron : partant sur des bases caricaturales, les personnages prennent une vraie profondeur dans ce TPB, adoptant un visage plus humain, plus à portée du lecteur donc et l’intérêt s’en trouve décupler. A être tatillon, encore une fois, peut être un poil trop rapide, le lecteur est ainsi devant bon nombre de personnages, avec le plein d’informations… peut être trop d’un coup…

Citation:
Posté par doop
Voir le message
C’est vraiment bien écrit, bien pensé et terriblement bien fichu.
Hell Yeah !!!!

Citation:
Posté par doop
Voir le message
Reste à mon sens le seul point noir de la série, le fameux CATCHER, personnage un peu mystique sur les bords, dont on n’a pas encore les clefs. J’aurais préféré que Aaron n’introduise pas vraiment de fantastique dans sa BD, mais à ce point du récit, on ne peut pas encore en être sûr. Ce personnage est peut être trop obscur et me pose quelques petits problèmes.
Je dirai le contraire… Catcher est le point d’ancrage de tous l’aspect plus indien du comics, le penchant de Red Crow et son casino si « homme blanc ». En ce sens, il apporte beaucoup. A voir comment il évolue.. quant au coté surnaturel… je le mettrai plus sur une espèce d’empathie naturelle qui se traduit par des « visions » aidées par quelques substances illicites que sur de vrais pouvoirs mystiques… à voir donc…

Citation:
Posté par doop
Voir le message
Encore quelques mots sur les dessins, sombres et efficaces de R.M. GUERA qui m’impressionne de plus en plus. C’est violent, c’est suintant et pourtant pas du tout confus, et cela n’en rajoute absolument pas. Jamais cela ne part dans le démesure ou dans la caricature. C’est sobre et efficace.
En titillant un poil, je me permettrai de dire que certains visages se ressemblent un peu et que parfois il abuse de l’encrage , rendant certaines cases peu compréhensibles… mais bon c’est un détail tellement son travail est complémentaire de celui d’Aaron, rajoutant une bonne dose de malsain, de vicieux et de violent au récit.

Citation:
Posté par doop
Voir le message
On a donc droit dans ce deuxième tome plus à un approfondissement des personnages qu’à une réelle avancée du plot (quoique, il se passe quand même beaucoup de choses) mais c’est nécessaire pour qu’on puisse appréhender le reste de la saga dans toute sa splendeur. Surtout qu’en plus, c’est extrêmement bien réalisé. De très bons dialogues, de très bonnes situations, une étude complexe et raffinée de tous les personnages, qui ne sont pas réellement ce que l’on croit et de splendides dessins, tout ça construit sur une idée et un univers original : que demander de plus ?
Pas mieux, j’ajouterai simplement en plus qu’on peut y voir dans le comics une description de la vie de ses hommes particulièrement dramatique et hélas non loin de la réalité, ce qui apporte au lecteur un gros intérêt par son réalisme see you pour le 3 !!!
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation