Afficher un message
  #117  
Vieux 24/10/2008, 00h36
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Avant dernière marche..

Lucifer #62 - 69 parus dans le TPB n°10 Morningstar par Mike Carey & Peter Gross, Ryan Kelly, Colleen Doran, Michael Wm. Kaluta




Plot : Alors que Meleos vient chercher Salomon au milieu de sa quête incorruptible de justice divine, les événements se précipitent. Dieu parti, sa Création va disparaître, et de manière définitive depuis que Fenris a répandu le sang à Yggdrasil, Lilith et ses troupes sont aux portes de la Cité d'Argent et un nouveau Roi des Enfers a été nommé, Christopher Rudd l'ancien damné.
Alors que Mazikeen échappe aux forces de Lilith et que Lucifer et Elaine assiste à la naissance de l'enfant des Basanos, Noema, qui les mène en Enfer à la prochaine étape de leur quête de sauvegarde de la Création, Lilith, qui a aidé a crée la Cité d'Argent, l'abat avec son seul pouvoir, l'emmenant à portée de son armée.
Une sanglante bataille éclate entre l'Host et les forces de Lilith rejointe par Fenris. Lucifer de son coté tente de convaincre le nouveau Roi des Enfers, Christopher Rudd qui continue de modifier le système de l'Enfer, de se battre à leur coté pour sauver la Création.
Devant son hésitation, Lucifer, particulièrement faible, Mazikeen et Elaine partent défendre la Cité d'Argent mais tombent rapidement sous les attaques des Lilims.
A ce moment là, les hordes de l'Enfer entrent enfin sur le champ de bataille mais Rudd décide d'attaquer les deux parties, mettant en déroute l'armée de Lilith et forçant l'Host à se rendre. Fenris profite de chaos pour approcher du Primum Mobile et le détruire comme prévu.
Néanmoins Lucifer parvient à faire assoir Elaine sur le Primum Mobile pour qu'elle remplace Dieu et, en écrivant son nom dans la Création, la sauver. Hélas Fenris interromps la nomination après avoir tuer Rudd en faisant exploser le trône.
Elaine se retrouve devant son créateur, Dieu, qui a aussi convoqué Lilith pour l'aider à décider si sa Création doit disparaitre ou non. Finalement, après une intervention de Lucifer, Dieu choisit de remettre le destin de sa Création entre les mains d'Elaine qui a déjà accepté ce rôle en s'asseyant sur Primum Mobile. Elle inscrit son nom dans la Création de Dieu et de Lucifer, les sauvant ainsi. Elle finit par détruire Noema par précaution, renvoyant Jill à une vie de mère normale et se présente devant les Anges et les Démons...


On y est les aminches!!! Les différents protagonistes ont fait leurs choix, les choses sont en place et le chaos imminent!
On commence doucement avec un one shot de moindre importance, à priori pour que Peter Gross se chauffe pour la suite. Et The big one!! L'arc Morningstar, un petit résumé bien placé puis un récit très intense, très dense, avec énormément de tension, de suspense, de sérieux... des décisions graves, dramatiquement importantes, la guerre, du sang, des morts dans un monde privé de guide, privé de la rassurante figure de Dieu, c'est un chaos total prenant et jouissif pour le lecteur.
Enfin les confrontations et les événements que l'on attendaient arrivent avec cette dimension épique et biblique si savoureuse!! Enfin tous les personnages s'entrechoquent sur le même champ de bataille, chacun avec leurs plans et leurs motivations. Enfin le dénouement approche, enfin on va savoir...

Ce récit est donc à la hauteur de l'attente qui a été crée au fil des volumes... le coté "énorme" est là, tout comme le coté épique. L'histoire atteint donc son paroxysme dans l'arc Morningstar. Carey nous ponds donc le récit que l'on attendait, sans de grosses surprises mais surtout sans fausses notes, sans déviations ce qui aurait gâcher l'intégralité de l'histoire. Il parvient même à continuer à hisser le récit progressivement vers les plus hautes sphères tout en le concluant.
Carey réussit donc le tour de force de proposer le point culminant de son histoire avec autant de maîtrise et d'efficacité que sur le reste de l'œuvre, qui du coup forme un tout cohérent et solide.

Mais il reste un volume...

Bon un gros point négatif.. l'interlude au milieu de l'arc, avec un one shot certes plaisant, est en plein milieu d'un truc énorme!!!! très dur pour les nerfs!! vilain Carey!!

Coté dessins, deux fill in avec Collen Doran, un peu agressif, cases un peu vide, puis avec Michale Kaluta avec un bon style généreux, rond, dynamique, rès agréable. Peter Gross pour le reste correct comme d'habitude, certes manque parfois de détails ou de mouvements mais il faut reconnaitre que c'est LE dessinateur de Lucifer, c'est lui qui a la maitrise des personnages. Aussi hors de question d'en avoir un autre. D'autant plus qu'il assure très bien sur ce récit, mettant en image la tension, le suspense, la violence, le chaos avec talent. Il enchaîne de belles cases chocs pour les événements importants avec d'autres grandioses pour la bataille ou encore des plans clefs sur les protagonistes. Bref un travail excellent, parfait pour illustrer le climax de ce comics. Même remarque pour Vozzo qui assure encore un travail de couleurs parfaits, avec notamment une utilisation progressive de couleurs sombres pour suivre la Création s'enfoncer dans le chaos...

Tout est quasiment résolu dans ce volume très jouissif.. il en reste un, pour dire adieu à tous sans doute ^^ .. émouvant non?
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation