Afficher un message
  #103  
Vieux 29/08/2008, 15h17
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Ze suite :

Lucifer #36 - 41 parus dans le TPB n°6 Mansions of the Silence par Mike Carey & Peter Gross, Ryan Kelly, Dean Ormston et David Hahn



Plout : Lucifer réunit sur le Naglflar, le mythique bateau de la mythologie viking, un équipage composé de sa seconde Mazikeen, de Bergelmir, le plus jeune des géants, de Cal, un des ''fils'' moins réussi de Michael, de Jill Presto, toujours enceinte de la descendance du Basanos, du fantôme de David Easterman, le ''père'' d'Elaine et des cherubims déchus Gaudium et Spera. Leur objectif : ramener des ''Mansions of the Silence'' l'âme d'Elaine Belloc, ni vivante, ni morte.
Est ce par pure bonté après qu'Elaine ait ramené Lucifer à la vie ou est ce que cette dernière a encore une place à jouer dans le plan de lucifer.... mystère...
Ne pouvant pas y aller lui même, le monde des ''Mansions of the Silence'' imploserait à sa seule présence, Lucifer tente alors de faire basculer Michael, déjà puni par Dieu, en le forçant à se remettre en question. A la fin, Lucifer l'amène devant la création de Scoria qui avait creusé dans les pensées même de Dieu. Là ils apprennent de la bouche même de Dieu qu'Il a tout prévu, qu'Il a joué 1000 fois à ce jeu, qu'Il n'avait pas besoin ni de Lucifer, ni de Michael mais qu'Il les a crée quand même, que la Rebellion contre lui était le point crucial et qu'il n'y a que deux moyens de clore le cercle de l'éternité... la seule question sans réponse est quel choix va t'Il faire?
Voyant qu'il n'est qu'un pion, Michael tente d'aller lui parler directement mais à son arrivée, il trouve le trône divin vide.. Dieu est parti à jamais!!!
Pendant ce temps là, l'équipage après de nombreux efforts, de nombreuses batailles, parvienne à destination. Et alors que Presto rencontre son futur ''enfant'', ils affrontent le gardien et ne doivent leur victoire qu'à l'arrivée de Lucifer qui détruit par la même ce monde.
Revenu à la vie, Elaine et sa copine Mona demande à Lucifer de devenir les déesses protectrices de son nouveau monde, les soeurs de la merci... agréablement surpris, Lucifer accepte.


Après un volume n°5 plus intermédiaire mais qui laissait présager du gros événementiel, voici enfin ce volume 6. Il commence par une mini déception...Lucifer s'est barré de l'Enfer, il est revenu sur Terre où il fait un peu ce qu'il veut, il manipule son monde, crée son propre univers, tue le chef de l'Host des Anges... et donc tranquillement il emprunte le Nagflar pour aller sauver l'âme de "l'enfant" de Michael qui a lui même été puni pour l'avoir aider!!??

L'une des mes craintes se révélerait juste? a force de vouloir écrire à un niveau épiquement biblique, Carey aurait un coup de moins bien?.. car la question peut se poser : Dieu quoi il fait???!!! L'autre déchu fait sa vie, y en a même un qui a soit disant creusé dans ses pensées, et le Créateur ne fait rien?!

Ouf je suis rapidement rassuré... par un énième contre pied de la part de Mike Carey. On a un Lulu qui visiblement passe à l'action, un Michael disgracié qui doute... se dirigerait on vers une autre Rebellion? Et non! Carey nous montre une fois encore a quel point il maîtrise son récit, et assure son niveau épique en l'amenant même à un niveau supérieur encore... celui de l'inconnu. Là où la Rebellion contre Dieu, le combat en statut quo Satan/Anges et le reste sont présents dans l'inconscient général comme faisant parti de notre culture, Carey va plus loin en proposant le départ de Dieu!
Mieux que cela, là où jusqu'à présent c'était un personnage effacé, il devient d'un coup le personnage principal, avouant son plan et même que ce plan à une fin!
On est d'autant plus scotché par ces révélations que Lucifer Bref il arrive en 6 pages à faire là où les cathos échouent depuis 2000 ans : rendre le perso de Dieu intéressant (désolé, mes excuses, pas pu m'en empêcher, je crois que Satan m'habite! ).

Et l'histoire principale alors? Et bien plaisante car on retrouve notre groupe de perso, plus classique sans être passionnante, bien fantastique comme on les aime cela dit mais écrasée par la révélation du Créateur et son départ. Carey enchaine avec un autre volume intermédiaire, faisant avancer ces pions petit à petit. La différence avec le n°5, c'est qu'un de ses pions est Dieu et qu'il a disparu, laissant le lecteur devant de l'inattendu, les yeux brillants de curiosité pour la suite.

Coté illustrations, c'est dans la lignée des travaux précédents, sans particulière évolution, les planches clefs font mouches. Juste le guest artiste David Hahn a un style réellement différent de ce qui a été u jusqu'ici, plus rond, plus net, plus coloré, ce qui choque un peu...

Bref un volume certes un peu long et mou mais aux conséquences prometteuses avec une belle bombe au milieu d'une histoire plus classique.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation