Afficher un message
  #74  
Vieux 07/05/2008, 21h10
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Je me suis fait Gourvyfier!!!!! comprenez je me promenais tranquillement chez lui lorsque je pris dans les pattes le premier TPB de Scalped.... ben voila.. me suis fait eu...(d'ailleurs en passant je compte pas te les renvoyer!! )

Déjà critiqué récemment par Magic Doop je vais me permettre d'y rajouter ma touche sans trop m'étendre, j'avoue tomber d'accords sur bien des points de sa critique!

Bref...

Scalped #1 - 5 parus dans la TPB Indian Country par Aaron et Guéra



Plot : Le retour chaotique et violent de Dashiell "Dash" Bad Horse au sein de sa réserve natale après 15 ans d'absence où il retrouve sa famille, ses anciens amours, amis et plonge au milieu de la construction d'un nouveau casino qui fait remonter une vieille histoire à la surface.

Ma foi, tout comme Doop, le plot ne m'attirait guère, moyennement fan de cet aspect là des USA, surtout par manque de connaissances sans doute...
Cela dit, diable que c'est bien fait! diable que c'est maîtrisé!
Certes c'est assez attendu, même si on ne connait pas trop ce peuple, le cadre est sans surprise, alcool, sexe, drogue, bidonville... De même, le principe est déjà vu : un élément perturbateur débarque au sein d'un équilibre instable, mais c'est tellement bien écrit que même sans renouveler le style, cela reste du solide!

Aaron mélange avec talent un plot solide qui avance avec des cliffhangers qui poutrent et une galerie de personnages tourmentés et réalistes, s'attachant à leur donner de la profondeur, un passé commun sans que cela ne ralentisse le récit. Le ton est donné, dramatique, sombre, violent, réaliste et sans aucune fausse note du début à la fin.
Et que dire du perso principal, complètement Raw!! roots!! sans adoucissant!! un dingue laché sur une bombe qui ne demandait qu'une étincellounette pour exploser! On attends que cela en tournant les pages, suivant avec un plaisir cynique l'évolution du plot, ouverture du casino, lien entre un Bad Horse ultraviolent et son ex copine, combat entre Red Crow et l'indépendantiste Gina alors qu'un lourd passé lie les 2 et bientôt les 3 ... Aaron distille aux moments importuns des chtites bombes qui font rebondir sans cesse l'intérêt du récit.

Bref, c'est intelligent, c'est maitrisé (d'ailleurs en intro Vaughan met en lumière le fait que Aaron étant américain, il est justement bon pour ce genre d'histoire, ce qui est plutôt judicieux), des dialogues bien foutus, un condensé de ce qu'une bonne BD doit être!

Et que dire de Guéra, il rends parfaitement hommage au ton de la série par son style direct et un découpage percutant, parfois très cinématographique (j'y ai trouvé du Tarantino ou du Rodriguez) qui sert bien les moments clefs et dramatiques du récit, porté par des perso très expressifs! suivi par Loughridge à la couleur, très homogène et très clair malgré l'aspect sombre des dessins.

Allez dans le style, c'est une bombe, rien de moins!
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation