Afficher un message
  #15  
Vieux 28/04/2008, 02h32
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 856
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



OMBRAX-SAGA N°257
Lug, juin 1987.



LES VENGEURS : Arrivées… et Départs… (21 pages)
(Easy Come… easy go !, in Avengers #242, avril 1984)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Rubinstein & Brett Breeding.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Les Vengeurs se retrouvent au Manoir avant que certains d’entre eux ne soient envoyés contre leur gré sur la planète du Beyonder.


Commentaire :

Cet épisode constitue un prologue à la maxi-série Secret Wars. Dans les dernières pages de l’épisode, Captain America, Thor, Miss Hulk, Œil de Faucon, la Guêpe et Captain Marvel découvrent le téléporteur du Beyonder en plein cœur de Central Park et sont téléportés sur la planète qu’il a créé spécialement pour eux. La suite dans Secret Wars…



Avant cela, peu voire pas du tout d’action, seulement une succession de scènes développant les relations entre les différents Vengeurs. Etant donné qu’il s’agit de l’un des points forts du run de Stern, on peut difficilement s’en plaindre.

Les relations entre la Guêpe et Henry Pym se détendent quelque peu. Le fait d’abandonner sa carrière super-héroïque semble avoir apporté à Pym une certaine sérénité et davantage de confiance en lui-même. De son côté, Janet Van Dyne semble réussir enfin à mettre de côté la fin de leur liaison et à trouver en Henry un interlocuteur avec lequel elle partage beaucoup de choses.

Au Manoir des Vengeurs, Œil de Faucon est venu présenter son épouse, Oiseau-Moqueur, à la surprise de bon nombre de Vengeurs. Oiseau-Moqueur rencontre pour la première fois les Vengeurs, et voir son mari surnommer Thor ‘boucles d’or’ ou voir ce dernier s’agenouiller devant elle pour lui faire le baise-main constituent quelques moments assez savoureux de cet épisode.

Vision a récupéré le contrôle de son corps. Certaines interrogations à son égard demeurent néanmoins, comme le fait qu’il ait refusé d’être examiné par Henry Pym. Il demande également à ce que lui et la Sorcière Rouge réintègrent officiellement l’équipe. Ce qui n’est pas sans poser problème, l’équipe ne pouvant compter plus de six membres. Un problème qui sera momentanément réglé lorsqu’une partie de l’équipe sera téléportée sur la planète du Beyonder…




THOR : Si un Œil t’offense… (20 pages)
(Page 1 à 16 : If an Eye offend thee… !, in Thor #292, février 1980)
(Page 17 à 20 : The Twilight of some Gods !, in Thor #293, mars 1980)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.
Couvertures : Keith Pollard & Bob Layton.

Résumé :

Odin ne peut se résoudre à tuer son fils. Dans le même temps, les tensions entre Eternels, Olympiens et Asgardiens s’apaisent. Thor décide alors de se lancer à la recherche de l’œil que son père a sacrifié à Mimir, espérant en découvrir davantage sur le pacte qui lie Odin aux Célestes.


Commentaire :

Après les combats homériques du mois dernier, Roy Thomas laisse retomber la pression. Odin, qui menaçait de tuer Thor, refuse finalement de commettre l’irréparable et de tuer Thor ‘à nouveau’, ce qui va beaucoup troubler le dieu du tonnerre. Dans la foulée, Odin renonce à s’attaquer à Olympia et disparaît. Plutôt que de régler le conflit, Roy Thomas choisit donc de faire machine arrière et de renvoyer tout le monde chez soi, sans que les explications de chaque ne soit à aucun moment convaincantes.

Le scénariste décide donc de prolonger le mystère entourant les liens entre Odin et les Célestes. Plutôt que de résoudre cette question, il décide plutôt d’envoyer Thor vers une nouvelle quête, prenant pour prétexte une phrase d’Odin peu avant qu’il ne quitte les lieux : « Si un œil t’offense, arrache-le ! Tu le perdras pour toujours mais il fera à jamais partie de toi ! » Thor n’a bien entendu pas oublié qu’Odin s’est arraché un œil pour obtenir de Mimir des informations sur La proximité de Ragnarok (in Thor #274, août 1978, trad. in Ombrax-Saga n°245, juin 1986).



Mjolnir ouvre à Thor un portail vers un univers où l’œil d’Odin, gigantesque, sème la panique auprès d’une peuplade de gnomes. Face à Thor, l’œil conjure une armée de monstres pour se défendre. Thor ne se laisse pas berner par ces illusions et menace l’œil, qui accepte finalement de répondre à une seule et unique question. Thor lui demande ce que voulait dire Odin en parlant de le tuer ‘à nouveau’. L’œil lui fait alors revivre son passé, remontant de plus en plus loin dans ses souvenirs.

Le combat de Thor contre l’œil d’Odin n’échappe pas au ridicule, et la première partie de ce long flashback qui s’ouvre ne nous apprend rien de nouveau.


Censure :

Thor #292 :

Cet épisode a été réduit d’une page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 14, panel 6 :



Page 15, panels 1, 2 & 4 :





Thor #293 :

Les 2 premières pages de cet épisode ont été supprimées :



__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.