Afficher un message
  #14  
Vieux 28/04/2008, 01h27
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 856
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



OMBRAX-SAGA N°256
Lug, mai 1987.



LES VENGEURS : L’Ange Noir (20 pages sur 22)
(Dark Angel !, in Avengers #241, mars 1984)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott & Andy Mushinsky.
Couverture : Al Milgrom & Brett Breeding.

Résumé :

Les Vengeurs, avec l’aide du Dr. Strange et du Suaire, affrontent la fée Morgane pour sauver l’âme de Spider-Woman et empêcher Morgane de s’incarner dans son corps.


Commentaire :

L’ultime bataille contre Morgane se déroule dans la chambre d’hôpital où Spider-Woman se trouve toujours entre la vie et la mort. Après avoir attaqué Magnus par surprise, Morgane est prête à lancer l’assaut final pour s’emparer du corps de Spider-Woman. Face à elle se trouvent les Vengeurs, le Suaire et le Dr. Strange. Ce dernier doit utiliser une bonne partie de ses pouvoirs pour garder Jessica Drew en vie, aidé en cela par les connaissances médicales de Hank Pym.


Grâce aux pouvoirs du Suaire, la Sorcière Rouge, Miss Hulk et Starfox parviennent à gagner le plan astral pour y affronter directement Morgane. Une tâche évidemment dangereuse, puisque c’est là que la sorcière est la plus puissante. Elle prend d’ailleurs une forme gigantesque pour attaquer ses adversaires, qui se trouvent rapidement en fâcheuse posture. Al Milgrom peine à rendre cet affrontement spectaculaire, et le résultat est pire encore en vf, cette scène ayant été salement censurée. Surtout, le plan astral mis en image par Milgrom est d’une pauvreté affligeante (quelques roches éparses au milieu du vide). On évitera de le comparer aux travaux du même ordre d’un Steve Ditko ou de quelques autres. Milgrom se contente vraiment du minimum sur ces planches.

Le Dr. Strange et Hank Pym feront beaucoup pour venir en aide à Spider-Woman, mais au final c’est Magnus qui la sauvera. Sentant la fin approcher, il lui fera don de sa vie pour permettre à son âme de regagner son corps. La résurrection de Jessica Drew marque la défaite de Morgane, qui sera transformée en statue de pierre par le Dr. Strange avant d’avoir pu s’enfuir. Jessica Drew est donc sauvée, mais elle a perdu tous ses super-pouvoirs.

A New York, Vision est toujours dans sa capsule de survie mais communique et agit avec les autres par l’intermédiaire d’un hologramme. Son comportement et sa volonté de tout contrôler dans le Manoir inquiète quelque peu Captain America. De son côté, Vision s’interroge sur des surcharges d’énergie qui ont frappé à plusieurs reprises les ordinateurs du Manoir, et dont il ne trouve pas la cause.


Censure :

Cet épisode a été réduit de 2 pages. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 13, panels 2 & 3 (le panel 1 a été réduit de moitié, du panel 2, Lug n’a conservé que le visage de Morgane, de la taille d’un timbre-poste) :



Page 20 :





THOR : Père et Fils (19 pages)
(Page 1 à 5 : Look Homeward, Asgardian !, in Thor #289, novembre 1979)
(Page 6 à 19 : When Gods have joined together !, in Thor #291, janvier 1980)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.

Résumé :

Ne pouvant rencontrer Odin, Thor retourne à Olympia. Là, une grande bataille va se dérouler, opposants les Eternels à une armée menée par Odin et Zeus.


Commentaire :

Les relations entre Thor et Odin ne s’arrangent pas. Alors qu’il souhaite obtenir des explications de son père concernant ses liens avec les Célestes, Thor se voit interdit l’entrée à Asgard. Même Sif, qui vient de ramener le Destructeur à Asgard, s’oppose à lui ! Elle va d’ailleurs utiliser le Destructeur pour jeter Thor du haut du Pont de l’Arc-en-Ciel.

Thor regagne alors Olympia, où les Eternels se préparent à affronter les Célestes. Ils se fondent en une nouvelle entité, le Grand Esprit, et partent à l’attaque. Resté à Olympia, Thor assiste à l’arrivée d’une armée menée par Odin et Zeus. Ils se sont alliés pour détruire Olympia. En détruisant la tour d’où est issu le Grand Esprit, ils contraignent les Eternels à revenir. S’en suit une grande bataille entre les deux partis.


Thor est contraint de combattre son père, qui refuse obstinément de lui révéler ses liens avec les Célestes. Il ne fait aucun doute que Thor n’a pas la moindre chance face à son père, il persiste néanmoins, jusqu’au moment où il se trouve à la merci d’Odin. Les motivations d’Odin demeurent toujours aussi intrigante, plus encore au terme de cet épisode où il apparaît prêt à tuer son propre fils pour respecter le serment qu’il a fait mille ans plus tôt aux Célestes.

Roy Thomas connaît bien les ingrédients nécessaires pour dramatiser son récit. Outre le duel tragique entre le père et le fils, il s’amuse à faire se rencontrer les dieux olympiens et leurs équivalents Eternels, que ce soit Mercure et Makkari ou Athéna et Athéna. Bien évidemment, chacun accusera l’autre de n’être qu’un vulgaire ersatz.

Keith Pollard ne se débrouille pas mal dans ces longues scènes de combat, empruntant tantôt à Kirby, tantôt à Buscema. Il lui manque néanmoins un certain sens de la démesure, sa mise en page est trop sage pour que ces scènes ne soient aussi spectaculaires que celles qu’ont pu réaliser ses illustres prédécesseurs.

Entre deux scènes de bataille, on a des nouvelles des Trois Guerriers, qu’on avait quitté en fâcheuse posture face au dragon Fafnir. On découvre ici qu’ils ont été sauvés in extremis par trois Jeunes Dieux, personnages apparus dans Thor #202-203 (août-septembre 1972, trad. in Thor n°15, septembre 1981). Roy Thomas les réintroduit ici très brièvement, mais on ne les reverra plus avant Thor #300 (octobre 1980, non traduit)


Censure :

Thor #289

Cet seconde partie a été réduite d’1 page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 12, panels 1 à 4 :



Page 15, panels 1, 3 & 4 :





Page 16, panels 1 à 3 :



Thor #291

Cet épisode a été réduit de 4 pages. Les pages et panels suivants ont été supprimés :

Page 1 :



Page 9 :



Page 11 :



Page 13, panels 2 & 4 :



Page 14, panels 2 & 5 :



__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.