Afficher un message
  #29  
Vieux 28/04/2008, 00h52
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 856
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



STRANGE N°209
Lug, mai 1987.



LA DIVISION ALPHA : Hulk est parmi nous ! (30 pages)
(Pages 1 à 21 : Cross-Over, in Alpha Flight #28, novembre 1985)
(Pages 22 à 30 : Cut Bait and Run !, in Alpha Flight #29, décembre 1985)

Scénario : John Byrne (#28) & Bill Mantlo (#29).
Dessin : John Byrne (#28) & Mike Mignola (#29).
Encrage : John Byrne & Keith Williams (#28), Gerry Talaoc (#29).
Couverture : John Byrne (#28), Mike Mignola & Bob Wiacek (#29).

Résumé :

Après leur échec face à la Division Alpha, les membres de la Division Omega s’enfuient. Mais quelqu’un les attend à la sortie du centre commercial : Madison Jeffries. Celui-ci a transformé une voiture en robot de combat qui va attaquer la Division Omega. En se protégeant d’une attaque, Courtney va causer la mort d’un des doubles de Flashback, qui va perdre la raison. Les autres membres de l’équipe vaincus, Courtney va se trouver seule face à Jeffries, qui va la réduire en miettes.

Madison Jeffries se rend ensuite à l’intérieur du centre commercial, où la Division Alpha se trouve toujours. Ils sont en compagnie du Beyonder, qui vient de sauver Talisman en la faisant sortir du sac de médecine où elle était prisonnière. La jeune femme prend très mal le fait que son père n’ait pu la sauver et réagit violemment. Alors que Heather tente de la calmer, Talisman utilise son pouvoir pour renvoyer toute l’équipe à Vancouver. Madison Jeffries est transporté avec eux.

Quelques heures plus tard, Heather découvre le projet de Roger Bochs de trouver un nouveau corps pour Walter Langowski. Toute l’équipe semble au courant, y compris Jeffries. Heather a à peine le temps de les prévenir du danger d’amener sur Terre une créature issue d’une autre dimension que Walter a ferré quelque chose. Son esprit quitte aussitôt le corps de Box, dont Roger Bochs reprend le contrôle, pour suivre le rayon de particules jusqu’au corps qu’il pourra occuper. Mais lorsque la créature franchit le seuil interdimensionel, les Alphans découvrent, stupéfaits, qu’il s’agit de Hulk !

Hulk va semer la panique dans les rangs de l’équipe et endommager sérieusement Box avant de disparaître. Box sera rapidement réparé par Jeffries, le temps que le reste de l’équipe se regroupe. Shaman annonce aux autres qu’il ne peut leur être d’aucune aide : après avoir failli causer la mort de sa fille, il a perdu toute confiance en lui en ne parvient plus à pratiquer sa magie.

Tandis que Hulk sème la panique dans le centre-ville de Vancouver, la Division Alpha tente de l’arrêter. Ils reçoivent le renfort d’Harfang, contactée par Shaman. Elle va prendre la forme de Sasquatch pour combattre Hulk, qui finira par se lasser de se battre et regagnera les Etats-Unis en quelques bonds.

A Vancouver, les dégâts sont considérables. Alors que la Division Alpha s’interroge sur sa responsabilité, Harfang s’adresse au reste de l’équipe et les encourage à ne pas abandonner. Quelques instants plus tard, Gary Cody, ancien responsable du Département H, arrive sur les lieux et annonce que le nouveau gouvernement a décidé de financer la Division Alpha. Tous acceptent la proposition.



Commentaire :

Lug a réuni deux épisodes en un, et il ne reste pas grand chose du second. Le premier marque la fin du run de John Byrne, qui aura duré vingt-huit numéros. C’est la première fois qu’il donne un rôle important à jouer à Madison Jeffries, aperçu régulièrement au cours des derniers mois, mais dont on n’avait pas pu jusqu’alors mesurer l’étendue des pouvoirs. C’est ici chose faite, lors de son combat assez spectaculaire contre la Division Omega.

Le deuxième épisode (ou le peu qu’il en reste) voit Bill Mantlo partir dans une nouvelle direction. Au terme de cet épisode, il fait de la Division Alpha une véritable équipe, ce que John Byrne s’était refusé à faire durant deux ans. Un changement brusque de direction, qui permettra au scénariste d’explorer de nouvelles pistes pour la série.

Niveau dessin, le passage de John Byrne au duo Mignola/Talaoc est particulièrement brutal. Leur prestation ici n’est pas bonne du tout, et est même nettement inférieure aux épisodes d’Incredible Hulk qu’ils ont signés ensemble.


A noter :

Le sauvetage de Talisman par le Beyonder se situe dans Secret Wars II #4 (octobre 1985, trad. in Spidey n°81, octobre 1986).

Alpha Flight #29 se déroule immédiatement après Incredible Hulk #313 (novembre 1985, non traduit).


Censure :

Alpha Flight #28 a été réduit d’une page :

Page 5, panels 2 & 4 :





Page 6, panels 3 & 4 :



Pour Alpha Flight #29, seulement 9 pages sur 22 ont été publiées. La plupart des scènes coupées concernent le combat de la Division Alpha contre Hulk, mais pas seulement :

Puck et Heather tentant désespérément de retenir Hulk…



Shaman décidant de contacter Harfang :



Le combat entre Hulk et Box :



Véga et Aurora découvrant stupéfaits que désormais, lorsqu’ils entrent en contact, leurs pouvoirs disparaissent (effet de l’expérience tentée par Walter Langowski sur Aurora dans Alpha Flight #17, décembre 1984, trad. in Strange n°197, mai 1986).



Comme si supprimer treize pages ne suffisait pas, le visage de Hulk a également été redessiné sur un panel pour paraître moins effrayant :





L’ARAIGNEE : Le Choix et le Défi ! (22 pages sur 26)
(The Choice and the Challenge !, in Amazing Spider-Man #275, avril 1986)

Scénario : Tom DeFalco.
Dessin : Ron Frenz.
Encrage : Josef Rubinstein.
Couverture : Ron Frenz & Joe Rubinstein.

Résumé :

Chez tante May, où il a raccompagné Nathan Lubenski à sa sortie de l’hôpital, Peter Parker annonce à Mary-Jane qu’il a décidé de ne plus être l’Araignée. Ses dernières rencontres avec le Beyonder et surtout la mort d’un passant, tué par un coup de feu du Rédempteur qu’il a esquivé, l’ont décidé à renoncer à sa carrière super-héroïque. Mary-Jane, qui n’a jamais aimé le fait qu’il soit l’Araignée, ne dit rien, mais craint qu’il soit en train de fuir ses responsabilités.

Le Super-Bouffon est de retour. A la demande de la Rose, il attaque une épicerie servant de couverture à des paris illégaux afin de les obliger à lui remettre un pourcentage sur les recettes. Mais son objectif premier reste de se venger de l’Araignée. Le Caïd est informé de la volonté de la Rose et du Super-Bouffon de prendre la tête du crime organisé à New York, mais décide de ne pas intervenir pour l’instant.

De leur côté, les choses ne s’arrangent pas entre Betty et Ned Leeds d’une part, Flash Thompson et Sha-Shan d’autre part. Les deux couples sont au bord de la rupture, et Ned a surpris Flash en compagnie de sa femme. Il va le trouver et lui ordonne de ne plus approcher de Betty. Les deux hommes en viennent aux mains, et Ned jure de se venger de Flash. Ce dernier, de retour chez lui, découvre que Sha-Shan a fait ses valises et est partie.

Sha-Shan se trouve en ville, où elle va être prise en otage par le Super-Bouffon. Apprenant l’information à la télévision, Peter, encouragé par Mary-Jane, va ré-endosser son costume de l’Araignée et attaquer le Super-Bouffon. Il sauve Sha-Shan d’une chute mortelle avant de s’occuper de son adversaire. Mais ce dernier a eu le temps de se préparer et d’améliorer son armement. Frappé de plein fouet par une rafale, l’Araignée se retrouve à la merci du Super-Bouffon…



Commentaire :

Nouveau retour du Super-Bouffon dans les pages d’Amazing Spider-Man, et cette énième rencontre prend des allures de duel final. Tom DeFalco joue ici sur l’identité secrète du personnage, laissant supposer à travers divers éléments du récit qu’il pourrait s’agit soit de Ned Leeds, soit de Flash Thompson. Réponse dans l’épisode suivant ?

Dans le même temps, le scénariste continue de faire passer la plupart des personnages secondaires de la série de l’adolescence à l’âge adulte. Et les deux couples à l’honneur dans cet épisode n’y survivront pas.


A noter :

La précédente apparition du Super-Bouffon (Hobgoblin) avait eu lieu dans Amazing Spider-Man #271 (décembre 1985, trad. in Strange n°206, février 1987).


Censure :

Quatre pages de cet épisode ont été supprimées :

Page 2 :



Page 6 :



Page 18 :



Page 25 :





L’ARAIGNEE : Démasqué ! (19 pages sur 22)
(Unmasked !, in Amazing Spider-Man #276, mai 1986)

Scénario : Tom DeFalco.
Dessin : Ron Frenz.
Encrage : Brett Breeding.
Couverture : Tom Morgan & Joe Rubinstein.

Résumé :

Bien que salement secoué par les attaques du Super-Bouffon, l’Araignée parvient à reprendre le combat avant que son adversaire n’ait pu lui porter le coup de grâce. Ayant reçu du fluide arachnéen en plein visage, le Super-Bouffon, aveuglé, doit retirer son masque, et fuir pour que l’Araignée ne découvre pas son vrai visage.

Après son kidnapping par le Super-Bouffon, Sha-Shan a été admise à l’hôpital. Flash lui rend visite, mais très vite la discussion tourne à la scène de ménage. A la sortie de l’hôpital, Flash, très remonté, est interviewé par une journaliste et traite en direct le Super-Bouffon de lâche. Peu après, alors qu'il assiste à un match de foot, il est interpelé par une silhouette inquiétante...

Le Super-Bouffon n’est pas le seul vilain à vouloir s’attaquer à l’Araignée : la Mouche a réussi à s’évader du centre psychiatrique où il était interné, et est décidé à se venger (il n’en aura pas l’occasion : quelques pages plus loin, il sera tué par Scourge, dans une scène coupée par Lug, voir ci-dessous).

Le combat final entre l’Araignée et le Super-Bouffon va avoir lieu le soir même. Le Super-Bouffon tente une attaque surprise, sans succès. La bataille se poursuit dans un entrepôt désaffecté, où l’une des bombes du Super-Bouffon va faire violemment exploser une chaudière. Les deux ennemis sont sonnés par la déflagration. L’Araignée est le premier à reprendre conscience. Il va pouvoir retirer le masque du Super-Bouffon et découvrir, stupéfait, le visage de Flash Thompson. La police arrive sur les lieux quelques instants plus tard et embarque Flash. Dans son repère, le véritable Super-Bouffon se félicite que son plan ait parfaitement fonctionné…



Commentaire :

Encore un très bon épisode, proposant quelques coups de théâtre bien menés, et dans lequel le Super-Bouffon manipule tout le monde à sa guise. Machiavélique.


Censure :

Trois pages de cet épisode ont été supprimées :

Page 15 (l’exécution de la Mouche par Scourge) :



Page 18 :



Page 19 :





DAREDEVIL : Purgatoire (18 pages sur 22)
(Purgatory, in Daredevil #228, mars 1986)

Scénario : Frank Miller.
Dessin & encrage : David Mazzucchelli.
Couverture : David Mazzucchelli.

Résumé :

Après l’explosion qui a détruit son immeuble, Foggy et Glorianna sont sans nouvelles de Matt Murdock. Celui-ci a pris une chambre dans un hôtel miteux, dont il ne semble même plus avoir la force de sortir.

Du haut de sa tour, le Caïd se tient informé de la lente descente aux enfers de Matt Murdock. L’un de ses hommes l’a suivi dans le métro, où il a passé à tabac une bande de loubards, puis le policier arrivé le premier sur les lieux, avant de disparaître.

Après une longue errance, Matt Murdock se rend finalement à la tour du Caïd pour l’affronter. Ce dernier l’attendait, et va lui infliger une sévère correction. Ses hommes vont ensuite le placer au volant d’un taxi volé qu’ils vont précipiter dans l’East River. Le Caïd pense le cas Murdock réglé. Mais quelques semaines plus tard, lorsque le taxi est repêché, on ne trouve aucun corps à l’intérieur…

Toujours poursuivie par les tueurs du Caïd, Karen Page tente de contacter Matt Murdock, sans succès. Elle décide de se rendre à New York.



Commentaire :

Deuxième partie de ce récit, dans lequel Frank Miller décrit dans le détail la descente aux enfers de Matt Murdock. Le résultat est stupéfiant. Jamais à l’époque un héros de comics d’une telle envergure n’avait été maltraité à ce point. Miller et Mazzucchelli mettent en scène la démence de Murdock de manière crue, et le résultat, même vingt ans après, est toujours aussi impressionnant. Malheureusement, cette première édition française ne nous propose qu'une version très édulcorée de ce chef-d'oeuvre.


Censure :

Quatre pages de cet épisode ont été supprimées :

Page 8 & 9 :





Page 12, panels 1 à 5 :



Page 13, panel 1 :



Page 18 :

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.