Afficher un message
  #28  
Vieux 28/04/2008, 00h30
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 856
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



TITANS N°99
Lug, avril 1987.



LES NOUVEAUX MUTANTS : La Saga d’Ororo (1ère partie) (23 pages)
(There’s no place like Home, in Uncanny X-Men Annual #9, 1985)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Arthur Adams.
Encrage : Alan Gordon, Mike Mignola & Arthur Adams.
Couverture : Arthur Adams & Walt Simonson.

Résumé :

Les X-Men partent pour Asgard, à la recherche d’Ororo et des Nouveaux Mutants.


Commentaire :

Les 64 pages du New Mutants Special ne lui ayant pas suffi, Chris Claremont boucle son récit asgardien dans ce Uncanny X-Men Annual. Bonne nouvelle : Arthur Adams est toujours de la partie.

Les X-Men sont avertis du danger que courent les Nouveaux Mutants grâce à un appel de détresse psychique envoyé par Illyana à Kitty. Les images qu’ils perçoivent (Illyana plus démone qu’humaine, Ororo maîtrisant à nouveau les éléments) les inquiètent suffisamment pour qu’ils partent illico pour Asgard. Leur moyen de transport : des éclairs ayant appartenu à Arkon (rappelez-vous, in X-Men Annual #3, 1979, trad. in Descente aux Enfers, Les Etranges X-Men n°1, 1983).


Dès leur arrivée, les X-Men tombent sur le Prince des Loups, en fâcheuse posture face à quelques trolls. Puis c’est Héla qui apparaît. La déesse de la mort s’intéresse surtout à Phénix, et lui parle de sa mère, avec qui elle prétend avoir beaucoup en commun (« elle servait ma cause, en m’envoyant de nombreuses âmes. »). Phénix semble décidée à assumer l’héritage de sa mère – elle porte désormais un nouveau costume, dont la découpe reprend le symbole du Phénix, ce qui n’est pas vraiment du goût de Cyclope – mais va se faire rappeler à intervalles réguliers les dangers que représente un tel choix.

Les X-Men vont se séparer en deux groupes, l’un partant à la recherche d’Ororo et des Nouveaux Mutants, les autres ayant pour mission de trouver Thor. Pour passer inaperçu au milieu des Asgardiens, Serval aura droit au costume le plus ridicule de toute sa carrière…


Les Nouveaux Mutants vivent de manière très diverse leur séjour à Asgard et les transformations que certains y ont subi. Devenue fée, Magma semble effrayée par sa nouvelle condition. A l’inverse, Solar apprécie visiblement sa vie d’aventurier, fréquentant les bars et les plus belles donzelles d’Asgard. Un genre de vie qu’aimerait connaître Doug Ramsey, qui juge ses pouvoirs dérisoires. Félina se sent écartelée entre son éducation et l’attraction toute animale qu’exerce sur elle le Prince des Loups. Quant à Danielle Moonstar, elle s’étonne et s’inquiète de la façon dont les autres la perçoivent désormais, en particulier lorsque Warlock l’attaque sans aucune raison. Le personnage le plus énigmatique reste Illyana, qui semble parfaitement gérer la situation, mais dont le côté démoniaque semble progressivement prendre le pas sur son côté humain.

De son côté, Ororo semble être sous le charme de Loki. Celui-ci a promis de lui rendre ses pouvoirs. Il a pour projet de permettre à Ororo de devenir la nouvelle déesse du Tonnerre, à la place de son frère Thor. Et accessoirement de se venger des X-Men…

Arthur Adams est toujours aussi bon, Chris Claremont toujours un peu trop bavard, mais le récit se laisse lire tout à fait agréablement.


EPSILON : Underground 4 (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Après avoir rencontré les prêtres de l’Anti-Psi, Epsilon et Foxy se rendent à l’Underground de Clignancourt, où ils sont abattus par erreur par deux gardes.


Commentaire :

On en apprend un peu plus sur l’Anti-Psi, secte ayant juré de renverser le Maître du Psi, et qui voient en Epsilon le sauveur annoncé par les prophécies. On apprend également qu’un bouleversement majeur a eu lieu au début de XXIème siècle, sans en connaître la nature. Même les bases de données de Mentor sont vides sur cette période.

Les prêtres de l’Anti-Psi font visiter à Epsilon leurs réserves diverses et surtout leur armurerie. Un arsenal devant leur permettre de gagner la guerre contre le Maître du Psi. Epsilon refuse catégoriquement de prendre la tête d’une révolte armée, optant pour une solution solitaire et surtout pacifique. Avant de quitter la cachette de l’Anti-Psi, Epsilon résume ainsi sa pensée : « Toi qui veux sauver les hommes, commence à vivre parmi eux en soulageant leurs misères… Tu as ici de quoi nourrir et habiller tous les Undergrounds de Paris ! La solidarité et l’amour sont des armes contre lesquelles le Psi ne pourra jamais lutter ! »

Epsilon et Foxy pensent trouver un refuge à l’Underground de Clignancourt, d’où vient Foxy, mais ils ont oublié un détail : ils avaient repris le maquillage des Undergrounds de Clichy pour pouvoir arriver jusque là ! Dans la pénombre, ils sont abattus par deux gardes. Epsilon, seulement blessé, est conduit à Pogne d’Acier, le leader de Clignancourt.


Après la prophétie de l’Anti-Psi, c’est au tour d’un membre des Undergrounds de Clignancourt, surnommé Pouilleux le Prophète, d’accueillir Epsilon comme le nouveau messie. Mais personne ne tient compte de ses péroraisons. Epsilon doit être exécuté publiquement, de la main même de Pogne d’Acier, à l’ancien vélodrome…




LES VENGEURS DE LA CÔTE OUEST : Master Pandemonium ! (21 pages sur 23)
(Master Pandemonium !, in West Coast Avengers #4, janvier 1986)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Les Vengeurs de la Côte Ouest reçoivent la visite inattendue de Firebird, poursuivie par un dénommé Master Pandemonium.


Commentaire :

L’épisode précédent se terminait sur la proposition faite à la Chose par Œil de Faucon de rejoindre les Vengeurs. Celui-ci démarre dans la foulée, et c’est un non catégorique. Ce qui n’empêchera pas Œil de Faucon d’insister, encore et encore. Un petit jeu qui va durer quelques numéros.

A sa sortie du Q.G. des Vengeurs, la Chose croit voir tomber du ciel la Torche Humaine. Il se précipite à son secours et découvre qu’il s’agit d’une jeune femme : Firebird.


Le personnage de Firebird fut créé par Bill Mantlo et Sal Buscema dans Incredible Hulk #265 (novembre 1981, non traduit) où, en compagnie de quelques autres personnages locaux (Red Wolf, Texas Twister, Shooting Star et Night Rider) elle s’attaqua à Hulk. Un personnage peu développé par son créateur (on sait juste qu’elle s’occupe d’enfants déshérités et tient ses pouvoirs d’une météorite) et qu’Englehart va étoffer quelque peu.

A son réveil, Firebird dit aux Vengeurs avoir été attaquée par un être étrange dénommé Master Pandemonium, dont les membres sont des démons ! Englehart crée ici un vilain aux pouvoirs particulièrement intrigants, malheureusement, sous le crayon d’Al Milgrom, il apparaît surtout extrêmement ridicule ! Il faudra attendre l’arrivée de John Byrne sur la série pour pouvoir commencer à prendre le personnage au sérieux.

Les motivations de Master Pandemonium pour attaquer Firebird ne sont pas explicitées lors de cette première apparition. Il dit être à la recherche des ‘Cinq’. Il en sera de même un peu plus tard lorsqu’il attaquera la Chose, en plein entraînement avant le match de catch prévu le soir même.


Pour finir de rendre Master Pandemonium particulièrement étrange, outre qu’il est capable d’invoquer des démons à partir de ses membres ou de les expulser de son corps, il est accompagné de sa recherche des ‘Cinq’ d’un démon à l’apparence d’un aigle, fumant le cigare et s’exprimant dans un français (en vf) très approximatif.

Evidemment, avec la propension de Master Pandemonium à sortir des démons hideux de partout, le combat l’opposant aux Vengeurs a été largement censuré par Lug, comme on le voit ci-dessous.

En dehors de cet échange de baffes final, Steve Englehart développe quelques intrigues secondaires. Tigra semble se contrôler de moins en moins, sa part féline prenant progressivement le dessus sur sa part humaine. Hank Pym s’inquiète de recevoir des appels anonymes, inquiétude qui va se transformer en frayeur lorsque son interlocuteur finira par se faire connaître : ce n’est autre qu’Ultron ! Enfin Wonder Man, sans en informer ses camarades, se rend à l’émission de Johnny Carson, où il annonce en direct que, des années plus tôt, c’est lui qui a commis l’escroquerie dont son frère a été accusé. Il demande ensuite aux spectateurs de le juger pour ses actes, puis sort du studio, sous les acclamations du public.


Un épisode bien dense donc, qui aurait pu être spectaculaire dans sa dernière partie si un autre que Al Milgrom s’était chargé de la partie graphique.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 17, panels 2 à 5 :



Page 18, panel 1 :



Page 19, panel 4 :



Page 20, panel 3 :



Page 21, panels 6 & 7 :



Sur plusieurs panels, quelques monstres ont été effacés (ci-dessous page 23, panel 2) :

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.