Afficher un message
  #68  
Vieux 10/03/2008, 21h20
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Enchainage et pâturage :

Hellblazer #78 - 83 parus dans le TPB Rake at the Gate of Hell par Garth Ennis & Steve Dillon



Plot : De retour à Londres, Constantine s'inquiète. Sentant l'ombre du Seigneur des Enfers sur lui, il se met en tête d'échafauder un plan pour le tromper encore. Mais difficile de se concentrer alors qu'un de ses amis proches meurt, alors qu'il retrouve une ex amie droguée et prostituée qu'il s'entête à sauver, alors que le frère d'une de ces connaissances déclenche malgré lui une révolte, alors que Kit reviens pour lui dire au revoir...
L'ombre de Satan à tous les coups, qui fait que tout s'écroule autour de John, ces alliés meurent, le sang et l'horreur teintent les murs de Londres, ses plans échaouent un à un alors que Satan lui même finit par venir à lui. Mais le triomphe du Seigneur des Enfers est de courte durée... l'ultime plan de Constantine fonctionne : son alliée démone Ellie, déguisée en Astra, une enfant condamnée à l'Enfer à cause de John, manipule Satan depuis le début. Elle a soumis un plan à ce dernier pour passer outre le problème de l'âme de Constantine. Il l'a vendu aux trois frères des Enfers, ce qui l'a sauvé une fois car si l'un viens réclamer son du, la guerre qui s'en suivra entre les 3 frères affaiblira l'Enfer dans son combat contre le Paradis. Astra/Ellie révèle donc à Satan, grâce à des documents donnés par John en prévision de ce retour, qu'en fait les 2 autres frères sont des diables, mais pas lui, ayant chuté avant que le terme "Diable" existe. Un simple sort d'emprisonnement sur le terme Diable piège les deux autres frères. Satan en profite pour les tuer. Mais à ce moment là, dans son dos, Ellie/Astra utilise l'energie extraite pour créer une arme qu'elle planta dans le dos de Satan au moment ou il allait prendre l'âme de John.

Derniers numéros de Ennis sur Hellblazer après un run très riche. Il finit par une belle montée scénaristique avec un plot incluant ... Satan lui même.. revenant encore pour prendre l'âme de John.
Et bien... je me répète mais cela reste très bon. Les qualités des précédents arcs persistent, on a l'impression qu'Ennis a écris ces 21 numéros d'un coup : très homogène, sans fausses notes, avec une belle progression de la tragédie qui touche Constantine. Petit à petit, partant de faits réalistes, les accentuant doucement, de pire en pire, de plus en plus violents, Ennis avance vers l'intervention de Satan qui se fait ainsi au milieu d'un chaos devenu surnaturel!
Très appréciable, moi qui aime bien que l'on fasse intervenir une entité aussi puissante avec style!
Et Ennis nous fait cela avec émotion, des perso secondaires mais attachants meurent, Kit reviens pour partir, et en filigrane un lien sur le passé de John, ces erreurs commises qui l'ont traumatisé, d'où son envie de sauver Helen, d'où son désespoir après le départ définitif de Kit...
Bref encore une fois c'est un Constantine terriblement humain, très concret qui nous apparaît et donc forcement attractif, en ligne droite avec ses expériences récentes ET passées! Ses amis, son univers tremble sous l'arrivée de Satan dans un face à face annoncé mais si bien mené. Et Encore une fois ce paradoxe entre plot fantastique et ton réaliste ne pose aucun problême, c'est un délice de bout en bout!

A ajouter à cette histoire le one-shot Heartland des mêmes auteurs concernant le retour de Kit à Belfast. Ma foi c'est un peu déjà vu récemment, mais on sent qu'Ennis aime ces histoires plus terre à terre, style même autobiographique, se passant dans son pays d'origine, dépeignant à la fois l'histoire des perso, mais aussi la vie a Belfast... il doit bien y avoir un poil de vécu la dedans...
Bref déjà vu mais Ennis l'écrit si bien que ma foi...

Dillon encore parfait, dans le ton, pas plus mais aussi pas moins que précédemment, un duo d'enfer!!

Au final, un des meilleurs run que j'ai pu lire dans un comics, un travail sérieux et complet de A à B, et par Ennis et par les dessinateurs! un must have pour les fans de Constantine et de la ligne Vertigo! simple non?
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation