Afficher un message
  #62  
Vieux 14/12/2007, 15h23
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Back to the dreaming avec un arc 'achement long :

The Dreaming #27 - 34 : Many Mansions par Caitlin R. Kiernan & Peter Snejbjerg, Jamie Tolagson, Mark Hempel et les participations de Peter Hogan

& Paul Lee, Shawn McManus, Scott Hampton, Gary Amano


....

..

Plot : Ce qui devait arriver arriva, la maison de Cain, gardien des mystères, décida de se suicider, ne pouvant vivre avec son horrible locataire. Il s'enfonce alors petit à petit dans un mutisme teinté de colères fulgurantes, entrainant avec lui une partie de son entourage. Alors qu'Abel soupsonne que quelque chose d'anormal arrive au Dreaming, du fait de tous ces evenements passés qui enfreignent les regles, Cain décide de partir regler plusieurs choses, laissant tout derriere lui.

Bon deja mirez mirez les belles couv' de Dave Mc Kean, on ne le dit jamais assez, elles mettent dans l'ambience direct de ce comics particulier.

Coté plot, Kiernan est assez inégale. Aprés 3 numéros qui se tiennent, j'aurai bien vu la fin d'un premier arc. Mais cela continue, prenant plusieurs directions successives, certes avec un fil rouge mais pas trés epais. De ce fait, c'est assez décousu (fil + décousu = humour ) et du coup on a l'impression que l'histoire principale passe au second plan jusqu'au #34, ce qui est assez dommage car entrainant une perte d'interet pour le drame premier!
Notamment le #31, un spécial Halloween plutôt sympathique mais justement qui diverge trop du plot, à savoir le suicide de la maison de Cain.
Malgré cela, on sent que Kiernan maitrise bien son sujet, les personnages, l'environnement, cela dit ces diversions de cette base là ne sont donc pas efficaces sauf.. sauf.. le magnifique, extraordinaire, wonderful et même wunderbarre #33!! Une histoire certes sans lien direct mais trés trés bien écrite, completement étrange et magique, du niveau sans problême d'un one shot du Sandman!! Rhaa enfin oserais je dire du trés bon Dreaming, du osé, du bizarre, la découverte d'un nouveau monde, à la fois proche et éloigné du notre, bref un régal!

Au final, un récit avec une bonne base mais sans génie et qui se perds un peu en chemin, malgré justement une de ses divergences trés trés bonne!

Coté dessins, c'est assez inégal aussi, Snejbjerg est sur les #27 et 29 et fait un super travail d'ambience, notamment grace à un encrage efficace. Tolagson sur le #28 et 30 est un cran en dessous, peut être à cause des autres artistes mais son trait est moins precis, moins détaillé. Le #31 réunis tous les artistes précisés plus haut et est plutôt réussi (rhaa trop de pubs!). Et le #33 donc "Many Mansions part seven - Dream Belows", un chef d'oeuvre notamment grace a l'artiste, John Totleben qui a bossé sur Swamp Thing et dont le trait est parfait pour cet épisode! un must have du dreaming!! Enfin le #34 par Mark Hempel avec un dessin assez grossier mais trés expressif et qui finalement passe pas mal.

A noter le #32 qui n'a rien à voir avec Many Mansions, un one shot par Peter Hogan et Steve Parkhouse lors du bombardement de Londres début 1941. Au final assez passable, il nous ressort les mêmes personnages dans une histoire "banale".

Enfin aprés 34 numéros, un premier bilan de cette série, trés prometteuse au départ et qui commence à retomber un peu. A mon sens la faute à ses plots qui mettent en scenes toujours les même personnages et les mêmes lieux, là ou le Dreaming décris par Gaiman est tellement plus vaste! Ce défaut, d'ailleurs dénoncé dans le courier des lecteurs, est hélas mis en valeur par ce fameux #33, tout bonnement magnifique et refletant le potentiel de ce monde! Et j'ai bien peur que la suite reste dans cette même veine. Dommage, car le talent est là, il manque juste un peu plus d'ambition pour que cette série se rapproche du Sandman!
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation