Afficher un message
  #1  
Vieux 23/10/2007, 12h18
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 183
doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!
Crit Doop sem 31: BATMAN;BEYOND, AUTHORiTY revolution;SM: THE REIGN; DC Universe

Le rappel des faits:

SEMAINE 1 : CIVIL WAR, BLACK HOLE, X MEN (Carey Bachalo Ramos) , SAVAGE DRAGON ARCHIVES
SEMAINE 2: CHECKMATE, MANHUNTER,WOLVERINE (Guggenheim Ramos), OPERATION GALACTIC STORM, BATMAN SECRETS
SEMAINE 3: THE FILTH, BATMAN (Morrison Ostrander Mandrake), HERO SQUARED, DOWN, SUPERMAN VF 21
SEMAINE4: SEVEN SOLDIERS la totale, BIG BOOK INFINITE CRISIS 3,TPB JSA 12: GHOST OF THE PAST; X MEN EXTRA 61 (Tormade et Black panther)
SEMAINE 5: DD FATHER, uncanny X MEN, DETECTIVE COMICS, BIRDS OF PREY, KIN
SEMAINE 6: FALLEN ANGEL, DAREDEVIL VO, JOHN CONSTANTINE: TOUTES SES MACHINES; WOLVERINE VF; NEW MUTANTS CLASSIC ; GHOST RIDER VF 2 : enfer et damnation.
SEMAINE 7: MOON KNIGHT VF 1: le fond; FABLES ; Y THE LAST MAN ; IRON MAN : programme exécution (MARVEL ICONS HORS SERIE) ;NEW MUTANTS CLASSIC vol 2; SUPERMAN: SECRET IDENTITY; GOTHAM CENTRAL VF: affaire non classée
SEMAINE 8: TPB FLASH: THE FASTEST MAN ALIVE; NIGHTWING ANNUAL 2; BUFFY 1 et 2; TPB Ms MARVEL; AU COEUR DE L’EMPIRE (BRYAN TALBOT); BATMAN HORS SERIE 6 (Lieberman, Barriaonuevo); BATMAN 23 VF
SEMAINE 9: NEXTWAVE, TPB NIGHTWING OYL; TPB OUTSIDERS OYL; DEATHNOTE; ANNIHILATION: super skrull + silver surfer; SACHS AND VIOLENS (Perez)
SEMAINE 10: SECRET SIX, DAREDEVIL VO 95; X MEN HORS SERIE 28 (enfance de STORM et Black Panther; NEW X MEN 37: QUEST FOR MAGIK; SUPERMAN l’HOMME D’ACIER vol 2
SEMAINE 11: SHADOWPACT TPB; CIVIL WAR FRONTLINE vol 1; JAE LEE’S HELLSHOCK; DAUGHTERS OF THE DRAGON ; THE AGENCY
SEMAINE 12: 52;ALIENS SALVATION;DMZ; ETERNALS par GAIMAN/ROMITA JR
SEMAINE 13: BLACK PANTHER(LE MARIAGE AVEC STORM) ; LES CHRONIQUES DE SPAWN, THE QUITTER, BATMAN COUNTY LINE ; ULTIMATES ANNUAL 2
SEMAINE 14: PUNISHER MAX: LES NEGRIERS; PLANETARY vol 3 VF; TRINITY; SPIDER MAN-BLACK CAT: THE EVIL THAT MEN CAN DO
SEMAINE 15: CRIMINAL, STRAY TOASTERS, WALKING DEAD, RUNAWAYS/YOUNG AVENGERS, 52: WORLD WAR THREE; ALPHA FLIGHT CLASSIC
SEMAINE 16: BUFFY 1 à 4;WORLD WAR HULK prologue et #1; SAVAGE DRAGON ARCHIVES volume 2; ULTIMATE FANTASTIC FOUR VF 12 à 18 : le run de MILLAR/LAND ; BATMAN et SUPERMAN VF 1 ;
SEMAINE 17: MARVEL ZOMBIES, ULTIMATES vol2 ARC COMPLET ; SPIDER MAN LOVES MARY JANE tpb 1 ; H.E.R.O. tpb vol 1; BATMAN et SUPERMAN vf #1; 52 volume 2 VF
SEMAINE 18: BATGIRL YEAR ONE; GLOBAL FREQUENCY; FRONTLINE TPB 2;FORMERLY KNOWN AS THE JUSTICE LEAGUE; BATMAN et SUPERMAN HORS SERIE n°1 (ALL STAR SUPERMAN 5et 6)
SEMAINE 19: NIGHTWING YEAR ONE; FANTASTIC FOUR: FIRST FAMILY; FRESHMEN; OUTSIDERS ANNUAL; BATMAN ET LES MONSTRES
SEMAINE 20: X MEN, UNCANNY X MEN rise and fall of the SHI’AR empire; NEW X MEN: quest for magik; BLACK ARCANA: MAGIK; ASTONISHING X MEN le mag VF avec EXCALIBUR, EXILES, X FACTOR
SEMAINE 21: EX MACHINA; MARVEL MONSTER CIVIL WAR; WOLVERINE VF; ASTONISHING X MEN
SEMAINE 22: IRREDEEMABLE ANT MAN; FF: THE END; I CAN’T BELIEVE IT’S NOT THE JUSTICE LEAGUE; JUSTICE (Alex Ross) VF n°1 à 3; Mag SUPERMAN/BATMAN VF n°2
SEMAINE 23: MISS HULK volume 2; GRAVITY; DOCTOR STRANGE: THE OATH; STARBRAND CLASSICS vol 1 ; 52 n°3 VF
SEMAINE 24: PUNISHER WAR JOURNAL; MINX: CLUBBED; X MEN EXTRA BLACK PANTHER; WOLVERINE VF et DEFENDERS (Dematteis, giffen, maguire)
SEMAINE 25: RE-GIFTERS; INTEGRALE THOR; SILENT DRAGON; DP7: CLASSIC; Y THE LAST MAN TPB 9; 52 VF numéro 4
SEMAINE 26: ENDANGERED SPECIES ONE SHOT; BATMAN 666/667; WISDOM L.S.;AUTHORITY HUMAINS MALGRE TOUT; IRON MAN: ARMOR WARS!
SEMIAJNE 27: UNCANNY X MEN, PLAIN JANES,BUFFY #5;LEGION OF MONSTERS: MORBIUS et SATANA;X FACTOR
SEMAINE 28 : X MEN 200-201; ENDANGERED SPECIES; ESSENTIAL DOCTOR STRANGE 1;ANNIHILATION, SPAWN VF 14
SEMAINE 29 : FELL,BATMAN YEAR 100, GOOD AS LILY, ALAN MOORE’S WILDCATS, WOLVERINE 165 VF; X MEN EXTRA CIVIL WAR: BLACK PANTHER
SEMAINE 30 : BUFFY #6; ION #1 à 6; MOUSE GUARD; TALENT; SPIDER MAN POP UP



THE AUTHORITY : REVOLUTION TPB #1 et 2

(Brubaker / Nguyen / Friend)

Je ne vous cache pas que j’ai toujours eu beaucoup d’affection pour cette équipe de héros WILDSTORM. En plus, je pense qu’il était assez intéressant de voir ce que BRUBAKER donnait sur ce genre de héros, personnellement, je ne le voyais pas franchement sur ce titre bourré d’action et assez cynique, alors que BRU est plus préoccupé par des histoires policières. Mais bon, une histoire en douze parties avec un début, un milieu et une fin, avec en plus une ambiance de départ assez difficile à gérer (AUTHORITY dirige les U.S.A.), c’était suffisant pour que je prenne les deux TPB, qui risquent d’être très rapidement édités en France, au cours de l’année 2008 si j’ai bien vu les différents plannings.
Autant se faire un avis tout de suite.
Et cela part assez fort.
BRU nous livre une intrigue plutôt centrée sur le personnage de MIDNIGHTER et de JENNY QUANTUM, la nouvelle incarnation de JENNY SPARKS, avec des voyages dans le temps et un ennemi invisible mais assez puissant. Cela pourrait ressembler à ce qui se passait dans AUTHORITY sous la période MILLAR, et cela nous y fait beaucoup penser dés le départ, avec une ambiance assez cynique, des têtes qui explosent, des menaces terribles et tout ça, mais finalement, cela se transforme petit à petit en un suspense qu’il devient vraiment difficile de lâcher. On sent qu’après quelques scènes de baston un peu gratuites, certainement pour ne pas dépayser le lectorat habituel, BRUBAKER se recentre totalement sur l’histoire et n’oublie véritablement personne, du DOCTEUR à APPOLO en passant par le vaisseau et HAWKSMOOR.
Peut être un peu oubliés, l’INGENIEUR et SWIFT, mais comme ce ne sont pas les personnages importants de l’histoire, et qu’ils ont quand même quelques lignes, tout va bien.
Niveau histoire, c’est absolument imparable, BRUBAKER réussit à un moment à me faire demander comment il va pouvoir se sortir de tout ce qu’il a concocté, et c’est assez rare pour le signaler. Evidemment, cela incite encore plus à continuer le bouquin jusqu’au bout sans le lâcher. (Personnellement, j’ai du le lire en un jour ou deux maximum) . Par moments, il frise même les idées bizarres de WARREN ELLIS en instituant un endroit où se retrouvent toutes les JENNY SPARKS de toutes les ères, ce qui donne lieu à quelques JENNY bien trempées, genre JENNY STEAM ou JENNY IRON, qui viennent , comme leurs noms l’indiquent, de l’age du fer ou de la vapeur.
Car le personnage principal, et celui qui est nettement mis en avant est surtout JENNY QUANTUM, qui passe de DEUS EX MACHINA de la période MILLAR (qui ne savait peut être pas trop quoi faire avec ce perso) à une jeune fille ado totalement dans l’esprit de son incarnation précédente, c’est sur elle qua sont braqués les projecteurs, et c’est en plus très réussi.
Le véritable méchant
est en pus tout à fait crédible dans son personnage manipulateur
; même si l’histoire concernant son retour ne me convainc qu’à moitié (une histoire de double dimensionnel).
Tout va bien et le scénariste prend son temps, distillant peu à peu une ambiance et faisant monter la sauce jusqu’à un final qu’on s’imagine extrêmement intéressant. Sauf que….
Le final tombe un peu à plat. Il se passe tellement de choses d’envergure que j’ai trouvé que la fin (en gros le dernier épisode sur les douze) tombe un peu à plat. Disons qu’il s’agit d’une grosse bagarre et que tout redevient un peu comme avant, alors que finalement, on s’attendait à quelque chose de plus original quand même. C’est le problème : ce qui se passe est tellement bien foutu et original qu’on en attend pareil de la fin, qui est beaucoup plus classique, et donc je ne l’ai pas trouvée à la hauteur.
Reste quand même une intrigue impeccablement ficelée et qui tient la route jusqu’au bout, parsemée de très bonnes idées, et de nouveaux personnages réinitialisés et devenus indispensables dés leur première apparition, je pense en particulier à JENNY. Les autres ont tous leur moment de gloire, HAWKSMOOR, APPOLO et MIDNIGHTER et le cynisme de la série fait peu à peu place à une histoire dirigée par le scénario, et non pas par les personnages ou les menaces qu’ils ont a affronter. Un ensemble tout à fait convaincant, excepté la fin trop classique et un peu en dessous.
Les dessins eux, passé leurs premières pages assez provoc avec des têtes qui explosent et tout ça, deviennent absolument agréables au bout d’une dizaine de pages et l’on se fait totalement au style de DUSTIN NGUYEN. Sans être absolument novateur ou original, ce dessinateur livre une prestation tout à fait correcte, et elle aussi très consistante. Dans la mesure ou le niveau ne baisse pas d’un épisode à l’autre. D’ailleurs, cela donne même un peu envie d’aller fureter du côté de WILDCATS 3.0 du même artiste (certainement mon prochain achat WILDSTORM)
Au final une histoire très solide, avec des dessins très solide, saupoudrés de trois ou quatre bonnes idées totalement originales et qui vous remettent totalement dans une ambiance WILDSTORM. En plus, c’est en douze numéros et ça s’arrête là, on ne trouve donc aucun écueil. Juste une bonne histoire bien mise en images.
Moi en tout cas, j’ai passé un très agréable moment de lecture avec cette aventure.


Evidemment, impossible de parler de WILSTORM sans citer LA PLAIE, site de référence des comics WILDSTORM avec plein de gens du forum dessus.
http://la.plaie.free.fr/


SPIDER MAN : L’EMPIRE

(Kaare Andrews/ Jose Villarubia)

Bon, alors les retours sur ce forum sont absolument pas terribles (voir le thread consacré à ce sujet avec une critique de HALNAWULF http://www.buzzcomics.net/showpost.p...6&postcount=67
mAIS LES GOUT ET LES COULEURS;;;;VOICI UNE CRITIQUE DE SPIDER JERUSALEM QUI LUI AVAIT BIEN AIME
http://www.buzzcomics.net/showpost.p...28&postcount=1
) et comme je suis dans une phase sado maso à fond, et qu’en plus toutes mes heures sup vont être déductibles de mes impôts, je me suis fait ce petit plaisir. Car c’est assez bizarre pour qu’on décide d’y faire un tour quand même, chez cet auteur CANADIEN : Kaare Andrews.
Personnellement, ce dessinateur souffle chez moi du chaud et du froid, dans la mesure ou j’ai trouvé certaines de ses prestations remarquables (un X MEN UNLIMITED, ou alors ses couvertures sur HULK) ou totalement ratées (ULTIMATE X MEN, par exemple) . Et comme son docteur Octopus m’avait laissé plutôt un bon souvenir, et qu’il est toujours intéressant de voir si un dessinateur peut aussi faire scénariste, je me laissai tenter.
Et ce n’est pas très bon.
On sent bien l’influence de DARK KNIGHT, (dés fois, on dirait même du JANSON aux dessins ) et je peux comprendre que cela fait cheap après MILLER mais ce n’est pas ce qui me gêne le plus. Après tout, rien n’empêche de faire une histoire glauque dans le futur sur un SPIDER MAN vieillissant et qui a décidé d’arrêter en se basant sur le DARK KNIGHT de MILLER, et c’est même assez osé de tenter ce genre de comparaison, puisqu’on ne peut s’attendre qu’à une volée de bois vert derrière. Non, ce qui me gêne, c’est que quand on tente ce genre de comparaison ou d’hommage, il faut à tout prix « bétonner » son histoire, faire qu’on ne soit pas critiquable, et là, c’est totalement raté.
En fait, il ne se passe rien du tout dans cette histoire, et c’est tout le problème. Laissons de côté les comparaisons et faisons comme si DARK KNIGHT n’existait pas : que reste t’il ?
Une histoire très vide, construite sur deux ou trois images choc : un Peter vieillissant, des bras d’Octopus qui marchent tout seuls ( la seule bonne idée de la série) et c’est tout.
Après, on ne peut pas nier l’enthousiasme de cet artiste, mais disons que son scénario n’est absolument pas réfléchi et nous balance des idées pas développées, du genre c’est quoi l’empire, ce qui est dommage quand on donne ce titre là à son histoire.
En plus de cela, PETER n’est absolument pas le genre de personnage qui doit combattre une pulsion en lui, comme pouvait le faire un BRUCE WAYNE, et on ne comprend pas ce sentiment qui l’habite, ce désespoir. En fait, on comprend que la fin de MJ
a été importante, mais la cause (voir SPOILER) fout tout en l’air ! Et que c’est redondant, ces images où PETER croit voir une MARY JANE ? et lui parle. Là aussi, il y a un gros problème : la première page (couverture ) montre un SPIDER MAN devant la tombe de MJ et le premier épisode nous fait penser que PARKER parle à une MJ bien vivante (alors que ce n’est qu’une hallucination, là ANDREWS joue avec le lecteur, mais son idée tombe à plat, puisqu’on sait déjà qu’elle est morte, et que donc on comprend qu’il hallucine. )
Ensuite, le reste tombe à l’eau aussi, du genre JAMESON trop fatigué et trop vieux au point qu’il se déplace en déambulateur (enfin, si PARKER a la soixantaine, quel age à JAMESON ? , surtout que ANDREWS les dessine comme s’ils avaient le même age ) mais qui est capable de le lancer contre une voiture et de faire exploser la vitre.
Je ne parle même pas des vieux ennemis de PARKER qui eux n’ont pas pris une ride, et donc cela ajoute à la confusion.
Quelques bonnes idées, la toile tout ça, mais qu’est ce que c’est long !
Le pire, c’est que théoriquement, ANDREWS comme scénariste aurait pu se laisser quelques pages mémorables comme dessinateur, même pas. Très peu de choses niveau dessin surnagent, mais cela reste le point fort de la série néanmoins. Joli, inventif, mais pas exceptionnel, là dessus, SCOTTIE YOUNG offre de meilleures idées, mais est moins lisible.
Bref, un hommage raté, je pense qu’ANDREWS a eu les yeux un peu plus gros que le ventre et s’est fait avaler par son histoire, trop faible et pas assez étoffée niveau univers pour tenir une comparaison comme celle qu’il a essayé de faire. Dommage, car on sent l’enthousiasme.

et demi parce que la partie graphique est quand même intéressante ….parfois.

MARVEL UNIVERSE 5 : BEYOND !

(Mc Duffie / Kolins)
Bon, c’est certainement une histoire que je n’aurais jamais achetée si elle n’avait pas été traduite dans ce format (très économique) par PANINI. (pour 5.50€ , ça ne vaut pas le coup de se priver, même si l’histoire ne m’intéressait à priori pas et que le dessinateur SCOTT KOLINS me laisse de marbre depuis sa prestation pas fameuse sur SPIDER MAN TEAM UP avec KIRKMAN.
Bon, alors on s’oriente tout de suite vers une resucée de SECRET WARS, sauf que les héros choisis sont cette fois ci de seconde zone (mis à part SPIDER MAN, dont on se demande bien ce qu’il vient faire là. Ah oui, il y a aussi ma guêpe, mais tout le monde s’en fout, surtout le scénariste. Bref, l’histoire est totalement centrée sur deux héros inconnus des lecteurs VF, j’ai nommé GRVITY, issu d’une très bonne ongoing vite transformée en mini série du malchanceux SEAN MC KEEVER et THE HOOD, issu lui aussi d’une mini série (excellente) de BRIAN K. VAUGHAN.
Rajoutez MEDUSA, FIREBIRD, HANK PYM et le fils de KRAVEN, ainsi que l’immonde VENOM/SCORPION du run de MILLAR sur SPIDER MAN et vous avez un cheptel de héros pas franchement intéressants, surtout que j’ai tout de suite un problème : c’est situé quand cette histoire, qu’est ce qu’il fout là avec son costume d’aventurier scientifique, HANK PYM ? Et le fils de KRAVEN, il a pas été déjà remplacé ? Bref, j’ai du mal à situer cette histoire dans le temps et je dois avouer que ça m’a gâché le début de lecture. En plus, si le traitement infligé au personnage de GRAVITY est correct, j’ai trouvé celui de THE HOOD totalement superficiel, alors que VAUGHAN avait essayé d’en faire quelque chose de bien, de différent. On reste ici dans le stéréotype et c’est gênant.
Bref, les héros se retrouvent avec des vilains et le vainqueur (survivant) aura tous ces vouex exaucés. Beaucoup de twists aussi, mais je ne sais pas pourquoi, je n’ai absolument pas réussi à m’accrocher. J’ai du mal en fait avec des séries pseudo comiques qui restent de base (c’est surtout ça la base) car je trouve que c’est le truc le plus compliqué à faire, et que seuls quelques grands y ont réussi ( EXCALIBUR avec CLAREMONT/DAVIS ou JLA de GIFFEN/DE MATTEIS ). Là, c’est un peu raté, et la traduction ne m’a pas non plus emballé. Faut dire qu’il est difficile aussi de traduire des textes aussi niais et lourds et de rendre ça plus digeste. Non ; franchement, l’histoire m’a bien laissé de marbre. Les dessins, c’est pareil.
SCOTT KOLINS ne me donne pas des boutons, mais ne me fait pas bondir de joie. De bonnes page sen général, meilleures que ces prestations précédentes chez MARVEL en tout cas , même si je pense que c’est plus du à la colorisation qu’autre chose, et ces personnages sont à peu près reconnaissables sauf deux, pour ma part, j’aurais plutôt dit SLEEPWALKER que THE HOOD, mais ce dernier avait un style tellement prononcé avec KYLE HOTZ que c’est difficile de passer derrière et puis surtout FIREBIRD qui en plan serré ressemble terriblement à TALISMAN de la division Alpha. Après, c’est pas le pire dessinateur du monde et ses compos passent plutôt bien sur cette histoire.
Nous voilà donc avec une mini série tout à fait banale et en aucun cas intéressante. C’est juste passable, mais le prix d’achat peut inciter à la prendre. Si vous cherchez du superficiel, pourquoi pas, c’est pas l’histoire de l’année en tout cas, mais c’est loin d’être une grosse bouse.
Avant de partir , quelques mots sur la fin qui m’a extrêmement déçu
que je trouve absolument injustifiée et inadaptée, mais apparemment (malheureusement) , Mc Duffie va développer cette histoire, mais quand ? J’ai bien l’impression qu’on va en rester là et ce sera alors du beau gâchis.
Bon vous avez compris, un truc tout à fait passable, mais j’aime absolument pas la caractérisation des personnages donc
et demi


BATMAN 667/669


(Grant Morrison/ J H Williams III)

Vous savez, si vous lisez ces critiques depuis un moment, ce que je pense du run de Morrison, totalement surcôté, qui ne fait rien avancer, et qui parle de tout (ou plutôt n’importe quoi) sans s’occuper de BATMAN ou BRUCE WAYNE. Mais comme le gars s’appelle GRANT MORRISON, on lui donne du crédit, même si je crois qu’il n’a strictement aucune idée de ce qu’il prépare à long terme. C’est violent, ça peut être amusant, mais c’est surtout très lassant d’avoir des histoires totalement hors continuité et complètement à côté du caractère du perso au bout de deux ans. Mais bref, ce débat a déjà été fait plusieurs fois. Pourquoi continuer a acheter cette série alors ? Ben parce que là, aux dessins , on a un gars qui s’appelle JH WILLIAMS III et qui mérite à lui tout seul l’achat d’une BD. Ce serait CHUCK AUSTEN aux scénarios que ce serait la même chose. D’ailleurs, cela aurait été quelqu’un d’autre, genre le frère KUBERT, j’aurais arrêté.
Et j’aurais raté quelque chose de bien.
Car oui, GRANT MORRISON a plutôt l’habitude de faire de bonnes choses aussi, et là il nous livre en trois parties une vraie histoire de BATMAN , avec son petit style tout bizarre et tout dérangeant, en installant des versions différentes de BATMAN (les BATMAN des autres pays, basés sur une idée des années 60/70 certainement) sur une île avec un mystérieux meurtrier. C’est donc une enquête, et cela fait plaisir de voir le BATMAN dans un rôle de détective, et c’est bien la première fois que je peux parler d’hommage à cette période. Un peu à la manière de SHELOCK HOLMES, BATMAN va accumuler des indices, pour découvrir le meurtrier et résoudre son enquête.
C’est une bonne histoire qui me convient tout à fait.
BATMAN est montré sous un vrai jour et enfin, il interagit normalement avec ROBIN, qui essaye de lui apporter un peu de lucidité sur ce qu’il fait. Des dialogues assez rigolos parfois, non ça change vraiment par rapport aux épisodes précédents.
Mais une bonne histoire n’est rien sans un bon dessinateur. Et là, voilà JH WILLIAMS III qui nous rend une copie absolument sublime, s’amusant à dessiner les différents personnages et avatars de BATMAN à la manière de MC GUINESS, TOTH, GIBBONS, RUDE etc….(AU passage, merci à IVAN REBROFF qui me l’a fait remarquer) .
Ce qui donne un cachet terrible. Et puis, parfois, pour dessiner le vrai BATMAN, il reprend son style habituel et c’est tout simplement magnifique.
C’est évidemment la valeur ajoutée qui fait de ce comics un vrai bonheur à lire, on a enfin une bonne histoire et suivie par de sublimes dessins.
Vraiment, ce JH WILLIAMS III aura toujours , depuis ses débuts (et CHASE) livré des prestations de qualité et je pense que tout son travail mérite le détour (sauf peut être un crossover CABLE/X MAN ).
Après, c’est toujours le même défaut, cela n’apporte rien au pâté et ce serait bien de voir BATMAN évoluer un temps soit peu depuis deux ans, que ce soit en terme de casting (où personne n’a été rajouté à part l’immonde gniard nommé DAMIEN et on l’on a quasiment jamais parlé de la BAT FAMILY style NIGHTWING ou BARBARA) ou en terme de changement de ton du héros.
Bref, tout ça pour dire que oui j’ai aimé cet arc en trois parties, que je vois que Morrison peut écrire quelque chose de bien sur BATMAN et que je vais essayer encore un peu, mais la suite avec le retour de RA’S AL GHUL me chagrine un peu (c’était dans la preview), tant qu’on ne revoit pas l’immonde gniard nommé DAMIEN.
Même si je vais devoir me faire à l’idée que ce sont des histoires hors continuité,


Un petit mot rapide sur DC UNIVERSE 27 avec les débuts de la JLA.

DC UNIVERSE 27

JLA #1
(Meltzer/Benes/Hope)
Bon MELTZER est tout de suite reconnaissable, c’est celui qui fait des petites bulles de pensées de couleur différentes pour ses personnages. Il le fait depuis IDENTITY CRISIS et c’est vraisemblablement sa marque de fabrique ; j’adhère pas franchement, c’est lourd parfois, mais là, ça peut aller. C’est un bon numéro d’introduction, on voit les trois grands jouer à OPHELIE WINTER et MIA FRYE de POPSTAR en choisissant le casting de leur future JLA et les caractères des persos sont parfaitement respectés ; BATMAN qui voudrait CAPTAIN MARVEL car il pense qu’il peut le contrôler plus facilement, DIANA qui met son veto à NIGHTWING, etc… C’est tout à fait respectable et bien exécuté. De la même manière, ce long numéro en profite pour nous indiquer les tenants et les aboutissants de chacun des protagonistes et une histoire en parallèle se profile avec RED TORNADO.
Non, c’est plutôt bien fait, et on a envie de voir la suite, en plus, BENES aux dessins est assez agréable à regarder, donc pour l’instant cela donne envie.

Pas besoin de détailler plus, pour les gens qui veulent un e sublime critique de JLA, je vous envoie chez l’ami SCARLETNEEDLE ici.
http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=22073

Moi j’aime bien
et demi


GREEN LANTERN #16
(Johns/Reis/Albert)
Continue à nous livrer une des meilleures séries DC après un relaunch assez raté. comme l’arrivée de IVAN REIS a fait du bien à cette série, qui continue de délier son histoire depuis ONE YEAR LATER à un train d’enfer. Ici, GL est aux prises avec la nouvelle JLA (d’ailleurs, c’est un peu débile puisqu’on voit la nouvelle équipe, et que donc cela fout le suspens de JLA #1 en l’air !) et continue son histoire avec ABIN SUR. Bon, le problème c’est que GREEN LANTERN a pris beaucoup d’avance sur les autres séries, et qu’il serait temps de lâcher un peu la bride. Comme ça m’a gonflé cette révélation de la JLA !
Et puis IVAN REIS qui livre un boulot splendide, encore mieux que les précédents (c’est moi où le style de REIS s’est un peu « arrondi », à la manière de PACHECO sur cet épisode. En tout cas, c’est du tout bon.


TEEN TITANS #38
(Johns/Ferreira/Thibert)
Cette série continue elle aussi de profiter d’un bon post ONE YEAR LATER et livre depuis des histoires assez distrayantes, sans être monumentales. Cela se lit très bien et c’est très agréable. En plus, le dessinateur habituel (TONY DANIEL) laisse la place à un certain Ferreira que je ne connaissais pas du tout et qui s’avère être extrêmement capable. C’est un peu le début d’un nouvel arc, et même si on a l’impression d’être dans la Russie des années 70, c’est quand même bien plaisant à suivre.


BRAVE NEW WOLRD
(Bedard/Olivetti)
Fait un peu tache au milieu et je défie quiconque qui ne connaît pas l’univers DC d’y avoir, pour le coup compris quelque chose. Pour un bouche trou, j’aurais préféré mieux, mais bon, ce ne sont que six pages, donc cela ne nuit pas à la qualité d’ensemble du magazine.

Au global, je mettrais un bon
pour cet excellent magazine qui peut largement tenir la dragée haute à MARVEL ICONS en terme de dessins et de scénarios.
Sa disparition serait une perte énorme !

MYCROFT aussi a fait une critique détaillée de ce numéro de DC UNIVERSE ici
http://www.buzzcomics.net/showpost.p...6&postcount=13



LA SEMAINE PROCHAINE

NEO UNIVERSEL de Ellis/Larocca ; DAREDEVIL #95 à 100 ; MANHUNTER le dernier TPB ? ; il faudra quand même parler du MONSTER PLANET HULK et aussi de GHOST RIDER la nouvelle série par WAY/SALTARES/TEXEIRA.
Sinon, pourquoi pas un MINX avec CONFESSIONS OF A BLABBERMOUTH et peut être d'autres surprises

Dernière modification par doop ; 23/10/2007 à 16h40.
Réponse avec citation