Afficher un message
  #11  
Vieux 22/10/2007, 22h04
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°7
Publié par Comico en Juillet 1987. "To Do or Die!", 26p.
Scénario: Robert Ingersoll. Dessin et cover: Mike Gustovitch.

A gauche, Ivar, le frère de Titan.

Critique de l'épisode précédent...
Ce numéro est exceptionnellement scénarisé par robert Ingersoll, pour permettre à Gustovitch de souffler un peu. L'action se passe juste aprés la mini-série Justice Machine/elementals et avant le début de la présente ongoing, donc juste avant que la Justice Machine quitte le service de Zaran.


Suis pas bien sur que ça soit son coeur qui soit dedans...

On peut y voir plusieurs indices qui montrent l'évolution future de la série comme chroniquée depuis quelques mois: Challenger commence à douter de Zaran et du Conseil, Titan n'ose imaginer ce qu'il ferait sans sa famille... tout cela entre 2 missions: attaquer un groupe de terroristes armés d'une bombe (finalement factice) puis assurer la sécurité d'une soirée où aura lieu une tentative de meurtre. A cette occasion, Zaran envoie titan en tournée seul, comme il l'a fait pour les membres précédents apprend-on, et le remplace temporairement par son frère Ivan, qui le déteste.


Ahhh, Demon a tout pour plaire: un fessier ferme et un décoletté plongeant!

Zaran en fait se doute bien que la Justice Machine a été "corrompue" par sa rencontre avec les Elementals: il prépare subrepticement une nouvelle Justice Machine dont les futurs membres seront ces "remplçants" qu'il a intégré à l'équipe épisodiquement.
Ce numéro est très médiocre niveau dessin: les visages sont parfois tordus, il n'y a comme d'habitude aucun arrière fond et certaines proportions semblent aberrantes. L'histoire racontée n'est pas intéressante en elle-même. Par contre, elle intégre beaucoup d'élements qui renforcent la cohésion de la série en justifiant le passage de la Justice Machine de soldat à rebelle.


Qui oserait utiliser une telle accroche......?!



Un numéro franchement moche mais qui développe une période charnière dela série.


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!