Afficher un message
  #1  
Vieux 16/10/2007, 14h38
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 351
doop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennis
Crit.Doop sem.30:Buffy;Infinity inc,ION,MOUSE GUARD,talent, SM POP UP

Critiques doopiennes semaine 30

Le rappel des faits:

SEMAINE 1 : CIVIL WAR, BLACK HOLE, X MEN (Carey Bachalo Ramos) , SAVAGE DRAGON ARCHIVES
SEMAINE 2: CHECKMATE, MANHUNTER,WOLVERINE (Guggenheim Ramos), OPERATION GALACTIC STORM, BATMAN SECRETS
SEMAINE 3: THE FILTH, BATMAN (Morrison Ostrander Mandrake), HERO SQUARED, DOWN, SUPERMAN VF 21
SEMAINE4: SEVEN SOLDIERS la totale, BIG BOOK INFINITE CRISIS 3,TPB JSA 12: GHOST OF THE PAST; X MEN EXTRA 61 (Tormade et Black panther)
SEMAINE 5: DD FATHER, uncanny X MEN, DETECTIVE COMICS, BIRDS OF PREY, KIN
SEMAINE 6: FALLEN ANGEL, DAREDEVIL VO, JOHN CONSTANTINE: TOUTES SES MACHINES; WOLVERINE VF; NEW MUTANTS CLASSIC ; GHOST RIDER VF 2 : enfer et damnation.
SEMAINE 7: MOON KNIGHT VF 1: le fond; FABLES ; Y THE LAST MAN ; IRON MAN : programme exécution (MARVEL ICONS HORS SERIE) ;NEW MUTANTS CLASSIC vol 2; SUPERMAN: SECRET IDENTITY; GOTHAM CENTRAL VF: affaire non classée
SEMAINE 8: TPB FLASH: THE FASTEST MAN ALIVE; NIGHTWING ANNUAL 2; BUFFY 1 et 2; TPB Ms MARVEL; AU COEUR DE L’EMPIRE (BRYAN TALBOT); BATMAN HORS SERIE 6 (Lieberman, Barriaonuevo); BATMAN 23 VF
SEMAINE 9: NEXTWAVE, TPB NIGHTWING OYL; TPB OUTSIDERS OYL; DEATHNOTE; ANNIHILATION: super skrull + silver surfer; SACHS AND VIOLENS (Perez)
SEMAINE 10: SECRET SIX, DAREDEVIL VO 95; X MEN HORS SERIE 28 (enfance de STORM et Black Panther; NEW X MEN 37: QUEST FOR MAGIK; SUPERMAN l’HOMME D’ACIER vol 2
SEMAINE 11: SHADOWPACT TPB; CIVIL WAR FRONTLINE vol 1; JAE LEE’S HELLSHOCK; DAUGHTERS OF THE DRAGON ; THE AGENCY
SEMAINE 12: 52;ALIENS SALVATION;DMZ; ETERNALS par GAIMAN/ROMITA JR
SEMAINE 13: BLACK PANTHER(LE MARIAGE AVEC STORM) ; LES CHRONIQUES DE SPAWN, THE QUITTER, BATMAN COUNTY LINE ; ULTIMATES ANNUAL 2
SEMAINE 14: PUNISHER MAX: LES NEGRIERS; PLANETARY vol 3 VF; TRINITY; SPIDER MAN-BLACK CAT: THE EVIL THAT MEN CAN DO
SEMAINE 15: CRIMINAL, STRAY TOASTERS, WALKING DEAD, RUNAWAYS/YOUNG AVENGERS, 52: WORLD WAR THREE; ALPHA FLIGHT CLASSIC
SEMAINE 16: BUFFY 1 à 4;WORLD WAR HULK prologue et #1; SAVAGE DRAGON ARCHIVES volume 2; ULTIMATE FANTASTIC FOUR VF 12 à 18 : le run de MILLAR/LAND ; BATMAN et SUPERMAN VF 1 ;
SEMAINE 17: MARVEL ZOMBIES, ULTIMATES vol2 ARC COMPLET ; SPIDER MAN LOVES MARY JANE tpb 1 ; H.E.R.O. tpb vol 1; BATMAN et SUPERMAN vf #1; 52 volume 2 VF
SEMAINE 18: BATGIRL YEAR ONE; GLOBAL FREQUENCY; FRONTLINE TPB 2;FORMERLY KNOWN AS THE JUSTICE LEAGUE; BATMAN et SUPERMAN HORS SERIE n°1 (ALL STAR SUPERMAN 5et 6)
SEMAINE 19: NIGHTWING YEAR ONE; FANTASTIC FOUR: FIRST FAMILY; FRESHMEN; OUTSIDERS ANNUAL; BATMAN ET LES MONSTRES
SEMAINE 20: X MEN, UNCANNY X MEN rise and fall of the SHI’AR empire; NEW X MEN: quest for magik; BLACK ARCANA: MAGIK; ASTONISHING X MEN le mag VF avec EXCALIBUR, EXILES, X FACTOR
SEMAINE 21: EX MACHINA; MARVEL MONSTER CIVIL WAR; WOLVERINE VF; ASTONISHING X MEN
SEMAINE 22: IRREDEEMABLE ANT MAN; FF: THE END; I CAN’T BELIEVE IT’S NOT THE JUSTICE LEAGUE; JUSTICE (Alex Ross) VF n°1 à 3; Mag SUPERMAN/BATMAN VF n°2
SEMAINE 23: MISS HULK volume 2; GRAVITY; DOCTOR STRANGE: THE OATH; STARBRAND CLASSICS vol 1 ; 52 n°3 VF
SEMAINE 24: PUNISHER WAR JOURNAL; MINX: CLUBBED; X MEN EXTRA BLACK PANTHER; WOLVERINE VF et DEFENDERS (Dematteis, giffen, maguire)
SEMAINE 25: RE-GIFTERS; INTEGRALE THOR; SILENT DRAGON; DP7: CLASSIC; Y THE LAST MAN TPB 9; 52 VF numéro 4
SEMAINE 26: ENDANGERED SPECIES ONE SHOT; BATMAN 666/667; WISDOM L.S.;AUTHORITY HUMAINS MALGRE TOUT; IRON MAN: ARMOR WARS!
SEMIAJNE 27: UNCANNY X MEN, PLAIN JANES,BUFFY #5;LEGION OF MONSTERS: MORBIUS et SATANA;X FACTOR
SEMAINE 28 : X MEN 200-201; ENDANGERED SPECIES; ESSENTIAL DOCTOR STRANGE 1;ANNIHILATION, SPAWN VF 14
SEMAINE 29 : FELL,BATMAN YEAR 100, GOOD AS LILY, ALAN MOORE’S WILDCATS, WOLVERINE 165 VF; X MEN EXTRA CIVIL WAR: BLACK PANTHER



BUFFY THE VAMPIRE SLAYER #6

(Vaughan/Jeanty/Owens)
WHEDON passe donc la main scénaristique à BRIAN K. VAUGHAN (Y, RUNAWAYS) (tiens c’est d’ailleurs rigolo de voir que c’est exactement le contraire qui s’est produit sur RUNAWAYS, où VAUGHAN a passé la main à WHEDON. ), et forcément il y a toujours un petit changement de ton. Et c’est donc là aussi qu’on s’aperçoit que WHEDON a un ton, qu’il existe et que cela fait de lui un scénariste à part entière. C’est pas franchement différent non plus, mais je trouve que les dialogues sont peut être un peu plus fades. Bon, ça c’est dit, maintenant, on en revient à la grande force de cette série (certains pourront aussi arguer que c’est une de ses faiblesses) ; c’est que comme elle est dédiée aux fans de BUFFY, elle donne exactement ce que les gens vont rechercher, c’est à dire des personnages appréciés et attendus, des histoires qu’on a envie de voir depuis des années. Et là ; il faut bien reconnaître que c’est assez réussi, puisque ce numéro est centré sur FAITH et GILES. L’histoire est classique (une nouvelle tueuse méchante apparaît et seule FAITH peut faire quelque chose contre elle) et pour l’instant bien menée, avec ses moments drôles attendus comme on aurait aimé les voir dans la série (à savoir FAITH qui essaye de se comporter comme une femme du monde et qui prend des cours de maintien par GILES) ; on apprend aussi ce qui lui est arrivé et ses différentes missions. C’est bien, c’est carré mais justement peut être un peu trop. Comparé au dernier numéro où WHEDONavait essayé de sortir quelque chose d’original, ici, on est moins surpris, puisqu’on nous donne exactement ce que l’on souhaite voir ; et c’est un peu tombé à plat pour moi. J’étais content de voir FAITH, ça m’a fait rire mais cela m’a beaucoup plus fait penser à la série qu’à une bande dessinée, et cet écueil avait, à mon sens été évité dans les premiers épisodes, où justement WHEDON se servait du médium pour faire quelque chose de plus par rapport à la série TV. Là ; on a plus l’impression d’un script de BUFFY mis en images, un bon script, certes, mais avec des dialogues un peu plus fades qu’à l’habituée. Et c’est marrant de constater que c’est un scénariste typiquement de bande dessinée qui plonge dans ce travers.
Bon, voilà, après, on achète pas non plus BUFFY SEASON EIGHT pour avoir un truc à la PROMETHEA non plus, et pour l’instant cela remplit quand même à fond son cahier des charges.
Surtout qu’aux dessins, GEORGES JEANTY est de retour et que après PAUL LEE, on voit nettement la différence. J’apprécie énormément le style de JEANTY sur ce comics, et si vous relisez les premiers numéros, vous allez constater qu’il y a une évolution assez flagrante, notamment au niveau des personnages. Il prend ici ses aises avec cette série et nous livre certainement la meilleure de ses prestations sur cette série, avec la particularité de faire des visages reconnaissables, mais pas complètement pompés sur les acteurs, ce qui donne quand même plus de dynamisme à l’ensemble que quelqu’un qui se contenterait de scanner les photos des acteurs. C’est pas un challenge facile quand on y pense, que d’essayer de faire une série avec des visages reconnaissables par tous les fans sans perdre un aspect comic book. Il y réussit très bien et c’est aussi l’une des grandes forces de la série. En tout cas un travail très honnête pour une série qui donne au lecteur exactement ce qu’il désire, et qui ne le déçoit pas. En revanche, pour moi, le départ de WHEDON aux dialogues se fait un peu sentir, mais JEANTY compense largement ce petit défaut. Et puis, une BD centrée sur FAITH, on peut pas franchement en dire du mal.
J’aurais quand même signé pour une histoire un peu plus hors des sentiers battus.
et demi

ION, GUARDIAN OF THE UNIVERSE TPB 1 : THE TORCHBEARER.

(Ron Marz/ Greg Tocchini / Jay Leisten )
Contient les six premiers épisodes de la série ION.


N’étant pas un grand spécialiste en matière de GREEN LANTERN (je ne connais qu’au travers des TPB de WINNICK et à DC UNIVERSE de JOHNS / REIS ), j’ai eu quelques hésitations à me lancer dans cette série, mais bon, KYLE est un personnage que j’ai toujours bien aimé et je pense que le retour de HAL JORDAN est une erreur. Vous savez, à un moment y’avait une grande scission entre les pro RAYNER et les pros JORDAN, moi j’aurais préféré que JORDAN reste où il était, et j’aurais un peu eu tort vu la qualité des épisodes et des séries vertes chez DC en ce moment (une des seules franchises de DC qui tienne ses promesses, pourtant, j’aurais pas vraiment parié deux euros dessus)
En plus, les épisodes de WINNICK avec ION étaient très bon, RON MARZ ne m’a pas franchement déçu sur les choses que j’avais pu lire de lui, et puis TOCCHINI, que je ne connaissais pas, m’a franchement épaté quand j’ai feuilleté le bouquin, donc hop, dans mon caddie !
Parlons de l’histoire. JADE est morte dans infinite crisis et a transmis ses pouvoirs à KYLE, qui en avait déjà plein. Cela a fait de lui une sorte de super GREEN LANTERN avec des pouvoirs monstrueux, et toute la question des six premiers épisodes est de savoir si justement, ce pouvoir ne va pas le consumer, comme PARALLAX avec HAL JORDAN précédemment. Et cela commence mal, KYLE fait des rêves où il explose quantité de vaisseaux et met à mal un bon nombre de LANTERNS. Sauf que dans le réalité, cela se produit réellement. DARK LANTERN ? Et pourquoi les gardiens de OA refusent d’intervenir et donnent l’ordre aux autres LANTERNS de faire comme si de rien n’était ?
Le scénario de ces six premiers épisodes est totalement solide, avec de bons twists et de très bonnes idées. MARZ a quand même un sacré travail à faire, c’est à dire trouver une place dans l’UNIVERS DC à ce LANTREN qui ne sert plus vraiment à rien, puisque remplacé dans la BD par HAL JORDAN et dans les dessins animés par JOHN STEWART. Quand vous rajoutez par là un super héros avec une flopée de fans (GUY GERDNER) ; on se demande bien comment faire évoluer RAYNER. Et l’idée développée par MARZ, si elle n’est pas surprenante ou nouvelle
est assez bien amenée.
Bon, le petit reproche peut être fait no pas sur le personnage de ION, mais sur celui de KYLE, pas vraiment développé, et c’est ce qui met un peu un bémol à la qualité de la série ; On attend quand même le prochain TPB pour voir si cela évolue, mais pour le moment c’est la seule faiblesse de l’histoire. Il vit reclus dans un sorte de communauté avec des gens que je ne connais pas , et en plus, on ne sait rien du tout, et c’est assez décevant. Le reste est bien ficelé, le design de ION est joli, HAL JORDAN vient mettre le bout de son nez dans l’histoire, il y a des ennemis, des complots cachés, bref c’est solide sans être totalement exceptionnel.
Non, le grande surprise vient du dessin.
Je ne connaissais pas du tout GREG TOCCHINI, mais là il faut avouer qu’il livre une prestation absolument sublime !
C’est clair, sur ces six épisodes, ce dessinateur rentre directement dans mon TOP 10 en livrant des planches cosmiques à tomber, ainsi qu’une variété dans les expressions et le langage corporel , ainsi qu’une trait moitié fin / moitié brut qui le place en tout cas des coudées au dessus de IVAN REIS. Ses compos de pages sont hallucinantes , avec des décors paradisiaques à tomber par terre mélangées à un style très classique (JORDAN ressemble au JORDAN qu’on connaît, etc…), je lui trouve même un petit côté GENE COLAN.
Un dessin totalement élégant pour un artiste qui va devenir un des tous grands, c’est moi qui vous le dis ! Cela faisait très longtemps que je ne m’étais pas extasié sur les pages d’un petit nouveau !
En tout cas, la partie graphique vaut a elle seule l’achat du bouquin. En plus l’histoire est tout à fait correcte. Si vous aimez GREEN LANTERN dans DC UNIVERSE, vous ne pouvez pas passer à côté de ce petit bijou graphiquement splendide.

l’histoire ne les vaut peut être pas, mais vous en prenez en tout cas plein les yeux !
Quelques exemples: REGARDEZ COMME C'EST BEAU !!!!



MOUSE GUARD : FALL 1152

(David Petersen)
Depuis le temps que j’attendais un recueil de la première série MOUSE GUARD!
L’objet est superbe, le format est cartonné, carré (21*21) avec plein de bonus et de pin-ups ; des cartes du monde, etc…
Donc déjà c’est un point positif.
Deuxième point l’histoire.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas du tout, MOUSE GUARD est une épopée très FANTASY qui a pour protagonistes de jolies petites souris. En fait, les MOUSE GUARDS sont les protecteurs des villages et des routes rejoignant les différentes villes ; les débarrassant d’éventuels dangers (serpents , etc…)
On s’intéresse plus particulièrement à trois GUARDS qui vont mettre à jour un complot visant à envahir la capitale et à faire tomber la reine.
Si j’étais réducteur, je dirais, pensez au seigneur des anneaux version souris. C’est quand même beaucoup moins fourni que l’œuvre de TOLKIEN, mais l’auteur, David Petersen, a particulièrement soigné son univers, fournissant cartes et moult détails à la clef, ce qui permet vraiment de nous faire rentrer de plein pied dans l’histoire, tout à fait classique.
C’est une petite histoire avec des petites souris en fait, tout simplement. Mais c’est particulièrement bien réalisé.
Je ne pense pas qu’il faille chercher quelque chose de plus, ce sont juste des souris et l’auteur n’a certainement pas cherché à faire de la philosophie anthropomorphique ; le fait que ce sont des animaux n’est pas une métaphore par rapport à la condition humaine, je pense notamment à des oeuvres comme MAUS , ici rien à voir.
C’est juste une histoire de fantasy avec des souris toutes mimis.
En plus l’idée de départ est bonne. Comme ce sont de tous petits animaux, il paraît logique qu’il y ait une garde qui protège et surveille les routes des prédateurs des souris. Après, on a exactement (et encore une fois) ce que l’on cherche si on achète ce livre. Une bonne histoire de chevalier, de complot, de combat et de bravoure.
Evidemment, ce livre ne serait pas aussi bon sans les magnifiques dessins de Petersen, qui arrive a dessiner de valeureuses et farouches petites souris avec des épées tout en gardant le côté mignon et craquant de celles-ci.
Bon, évidemment, le problème avec des souris, c’est qu’il est difficile de les reconnaître, et Petersen emploie une astuce faite et refaite depuis mais qui marche (la couleur de la fourrure et la couleur de la cape). Non, ce qui est très intéressant dans le dessin, c’est qu’il mélange un côté cartoon, pour les souris en général qui sont aux prises avec un monde extérieur en revanche , lui, dessiné de manière très réaliste. Les combats des souris contre des serpents ou des crabes sont tout bonnement beaux à tomber.
Vraisemblablement, l’auteur a un plan derrière la tête puisque son histoire ici n’est que la première partie d’une saga plus grande. Il respecte donc encore ici les codes de la fantasy jusqu’au bout.
En plus, vous pouvez faire lire ce livre à n’importe qui autour de vous, les plus jeunes, les moins jeunes, ce n’est pas extrêmement violent, c’est beau et l’histoire est très lisible et très linéaire. Les plus grands pourront eux s’extasier totalement devant la finesse et l’habileté de dessinateur de Petersen.
D’ailleurs, il me semble que c’est CASTERMANN qui va le publier en VF, ce qui prouve bien que ce comics s’adresse à tout le monde.
Un vrai petit bijou, un grand livre pour une petite histoire avec de petites souris.
Et donc un grand coup de cœur.


Un petit tour du côté d’un studio qui fait parler de lui : BOOM STUDIOS.

TALENT

(Golden/ Sniegoski/ Azaceta)

BOOM a récemment attiré l’attention sur lui en nommant MARK WAID éditeur en chef. A la base, ce studio est plutôt spécialisé dans les comics adaptables au cinéma, il a d’ailleurs réussi à placer quelques franchises à HOLLYWOOD. Etant sorti récemment chez ANGLE COMICS en VF et ayant toujours été surpris par les publications de cet éditeur, ainsi que par le talent graphique de PAUL AZACETA (GROUNDED/ CAPTAIN MARVEL) ; je tentai donc l’aventure.
L’avion dans lequel NICHOLAS DANE se trouve explose en plein vol au dessus de la mer, et pourtant, les secouristes le retrouvent vivant, dans la carcasse de l’avion (sous l’eau) vingt quatre heures plus tard ! Comment ? Mystère. Les soupçons pèsent sur lui, d’autres penchent plus pour un miracle. Ce qui est certain, c’est que NICHOLAS a acquis les capacités de toutes les autres personnes mortes dans l’avion (un boxeur, un agent secret, etc…).
Il va donc essayer de comprendre ce qui lui arrive, tout en essayant d’échapper au gouvernement et à de mystérieux comploteurs mystiques.
Un très joli pitch, comme on dit maintenant, qui ferait certainement les beaux jours d’une série télé. Et c’est vrai que les quatre épisodes se lisent comme une série télévisée, et que cela donnerait lieu à une jolie adaptation, on pense à JOHN DOE, on pense à DAVINCI CODE, à toutes ces séries mélangeant complot et fantastique.
De plus, les dessins de PAUL AZACETA sont particulièrement beaux, en tout cas, j’adore son style, assez sombre mais très délicat. Et c’est fini pour les points positifs.
Le gros point noir de cette BD reste quand même son scénario. Ce titre est construit sur une très bonne idée, en revanche son exécution reste assez chaotique. Il faut rappeler que GOLDEN/SNIEGOSKI ont commis il y a quelques années le PUNISHER version mystique dessiné par PAT LEE, et là, ça rame énormément. A trop vouloir mettre des complots partout, on perd un peu de nouveauté et le lecteur , comme le personnage principal de la série d’ailleurs se perd dans les différentes intrigues au point de décrocher assez rapidement.
On a d’ailleurs le même principe qu’une série ratée : une fin qui ne résout rien du tout et qui laissera le lecteur sur sa faim. C’est dommage car vraiment l’idée de départ était très bonne, mais impossible a amener jusqu’au bout en quatre numéros, ce qui, au final donne une impression de ratage, dans le sens où les auteurs sont partis sans savoir où ils arriveraient. C’est assez courant dans le médium, et ce n’est pas ce qui me gêne le plus, non, le plus gênant c’est que cela se voit ! Un peu comme LOST, pour faire un parallèle. Ils vont se raccrocher aux branches comme ils le peuvent avec une explication un peu foireuse (une BALANCE cosmique) mais pas assez convaincante pour moi. C’est dommage car vraiment la partie graphique est de haut vol, mais le scénario va se crasher au bout de quelques pages.
pour l’idée de départ et la partie graphique quand même.


INFINITY INC.


(Milligan/ Fiumara)

PETER MILLIGAN qui prend en main des jeunes super héros, mis en avant précédemment par la télévision. Cela rappelle trop X STATIX pour que l’on ne jette pas un œil dessus. MILLIGAN a eu des hauts et des bas, même si dernièrement, son run sur UNCANNY X MEN a été beaucoup plus décrié que ce qu’il méritait. Je ne défends pas inconditionnellement ce run sur UNCANNY, mais disons que MILLIGAN, auteur qui ne marche qu’avec de l’ironie, n’a pas pu s’empêcher d’en injecter dedans, parfois trop naïvement (relisez le crossover avec BLACK PANTHER et on en reparlera) ou parfois totalement hybridé avec du super héros de base. Je pense que MILLIGAN peut être bon que si il a des super héros pas très connus entre ses mains, les grosses franchises ne s’adaptant pas à son style bizarre et tordu. En plus, comme il n’a pas la notoriété d’un GRANT MORRISON, il doit être certainement un peu plus contrôlé.
Autant dire que MILLIGAN sur un groupe issu de 52, ça peut le faire, surtout qu’il semble qu’il ait eu la liberté de faire à peu prés ce qu’il veut. Et donc forcément, cela démarre très bien.
L’idée pour le moment est de faire une équipe avec ce qu’il reste de celle de 52 ; sauf que voilà, la majorité a perdu leurs pouvoirs et qu’ils ont vraiment beaucoup de mal à revenir à la réalité. En fait, ce sont tous des ados avec de gros problèmes psy , liés à la perte de leur condition de super héros. Pour l’instant, l’intrigue démarre lentement, on s’attarde plus sur les personnages qui ne se sont pas encore réunis, mais il faut reconnaître que le ton lorgne plus vers du X STATIX que vers du X MEN, donc forcément, on se demande bien jusqu’où cet auteur va pouvoir aller.
Le tournant sera assez décisif, Milligan pouvant s’entêter sur une équipe dis fonctionnelle où repartir dans le super héros de base, à moins qu’il ne réussisse , cette fois ci, à manier les deux de manière satisfaisante. Evidemment, on voudrait tous qu’il choisisse la première direction. En tout cas, les persos sont assez tordus pour pouvoir espérer.
Maintenant, la partie graphique de MAX FIUMRA est correcte, mais je ne suis pas très accroché par son style, certains visages, certaines case sont assez ratées alors que d’autres sont très jolies. Je pense que le style lui aussi va s’affiner. En tout cas, ce comics génère de grosses attentes de la part d’un fan de X FORCE/ X STATIX.
Ah oui, pour l’instant, le seul problème qui me turlupine, c’est que je n’ai vu apparaître aucune créature verte s’exprimant en langage codé dans ce comics, et ça me gène un peu .


Des ados à problèmes qui essayent de retrouver une notoriété + Peter Milligan : sur le papier cela fonctionne, et dans le comic aussi pour le moment. Reste à voir si il arrivera à gérer un côté certainement moins second degré que dans X FORCE.
En attendant :
et demi. J’attends un peu pour me prononcer quand même.

Allez, un petit bonus :

SPIDER MAN POP UP.

Si vous visitez les endroits où l’on vend des comics VF, vous n’avez pas pu rater ce bouquin triangulaire et souvent scellé. Je l’ai acheté et j’en suis assez content. Ce sont en fait des bouquins où il y a des cartons à tirer, où l’on peut faire bouger quelques personnages et qui sont en 3D à chaque fois qu’on ouvre une page, un peu comme les livres qu’on avait quand on état jeunes.
Sauf que voilà, ce sont les dessins de DITKO et ROMITA en 3 D qui explosent devant vos yeux et qu’il n’y a donc aucune réinterprétation. Ce sont les originaux et force est de reconnaître que la puissance graphique de DITKO et ROMITA est assez décuplée par ce format.
Evidemment cela n’apporte rien, on n’apprend rien mais on a juste le plaisir de voir des dessins de ROMITA et DITKO prendre forme devant vos yeux, et en plus, on peut tirer des cartons, faire bouger des ficelles, et là, cela devient complètement jouissif. Qui a parlé de régression.
Absolument inutile donc totalement indispensable.



quoi de neuf la semaine prochaine ? :
AUTHORITY REVOLUTION / DAREDEVIL #95-100 / MONSTER PLANET HULK / MANHUNTER et d'autres choses encore !
Réponse avec citation