Afficher un message
  #27  
Vieux 01/08/2007, 22h20
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°86
Lug, Mars 1987.


PHOTONIK : L’Ombre, acte trois (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Photonik et le Dr. Ziegler échappent in extremis aux forces de police et se réfugient dans leur grotte à Central Park. Pendant que Tom Pouce part demander de l’aide à Samuel Goldman, l’Ombre prend possession du corps de Photonik.


Commentaire :

Le récit de Jean Mitton se poursuit sur le même ton larmoyant et dramatisé à outrance. On chiale d’abondance, on supplie, on conjure. Les trois héros sont plus seuls que jamais, harcelés par la police, ignorés et craints par la population. Même le ‘gentil’ Samuel Goldman n’acceptera d’aider Ziegler et ses amis qu’à contrecoeur.

L’élément religieux est toujours très présent, à travers cet exemplaire de la Torah qui va une nouvelle fois rendre ses pouvoirs à Photonik à la lecture d’un verset de la Genèse.


Au terme de cet épisode, la situation est plus tragique que jamais. L’Ombre a pris possession de Photonik, et Ziegler tente, en vain, de l’abattre. L’Ombre est le seul élément intéressant de ce récit, en particulier visuellement. Discrète mais omniprésente, Jean Mitton la glisse partout sur ses planches, de manière souvent subtile et inventive.




GUERRES SECRETES : Et Dieu se fit Homme ! (1ère partie) (19 pages sur 21)
(God in Man, Man in God !, in Secret Wars II #9, mars 1986)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Steve Leialoha.
Couverture : Al Milgrom & Steve Leialoha.

Résumé :

Alors que le Beyonder hésite encore à détruire l’univers, tous les héros se regroupent pour le combat final.


Commentaire :

Après avoir annoncé qu’il allait détruire l’univers, le Beyonder hésite et s’interroge. Son projet pose la question de sa propre mortalité, et il finit par décider de se réincarner dans un corps humain, privé de ses pouvoirs. L’expérience est pour lui absolument terrifiante, et il choisit presque aussitôt de redevenir tel qu’il était. Néanmoins, peu après, il décide de retenter l’opération et d’expérimenter les limites du corps humain (fatigue, douleur, etc.).

C’est le moment que choisit Méphisto pour passer à l’attaque et se venger de celui qui l’a vaincu. Le Beyonder n’a d’autre choix que de reprendre une nouvelle fois sa forme antérieure. Il réalise qu’il a désormais trop d’adversaires pour avoir la moindre chance sous sa forme mortelle.


La machine qu’il a créé pour devenir humain va servir également à ressusciter les Nouveaux Mutants, qu’il avait effacé de la réalité dans New Mutants #37 (mars 1986, trad. in Titans n°103, août 1987). Seuls leurs corps sont ainsi recréés, par leurs esprits.

Volcana, après avoir informé Mister Fantastic des projets du Beyonder, décide de retourner voir l’Homme-Molécule. Elle découvre son appartement ravagé, mais à sa grande surprise son amant paraît étonnamment calme. Après la douleur que lui a causé la rupture avec Volcana, et après avoir songé à se suicider, il a fini par faire la paix avec lui-même. Le couple sort de cette épreuve renforcé, et l’Homme-Molécule décide d’affronter le Beyonder.

Phénix réunit les principaux super-héros près de l’endroit où se trouve le Beyonder. Avant de passer à l’attaque, ils sont rejoints par l’Homme-Molécule et Volcana.


Censure :

La première partie de cet épisode a été réduite de deux pages :

Page 17, panels 1 & 2 (du premier panel n’a été conservé que le personnage de Mephisto) :





Page 18 :



Page 19, panel 1 :



PHOTONIK : L’Ombre, acte trois (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Ultime affrontement entre l’Ombre et Photonik.


Commentaire :

Deux épisodes de Photonik dans un même numéro, c’est un peu beaucoup, surtout pour une telle intrigue. Jean Mitton poursuit dans la lignée des épisodes précédents, et la situation semble à priori (comme toujours avec lui) désespérée. L’Ombre s’est emparée de Photonik, Ziegler est mourant, c’est donc à Tom Pouce de sauver la situation. Ses projectiles explosifs vont faire fuir l’Ombre, et les deux médecins qu’il est allé chercher vont remettre Ziegler sur pied (je ne sais pas quel remède ils ont utilisé pour que le résultat soit aussi spectaculaire, probablement le genre de mixture dont on fait les maillots jaunes sur le Tour de France. En tous cas Ziegler est presque aussitôt sur pied).

Ziegler va ensuite préparer un piège à l’Ombre, en utilisant une couverture chauffante et une guirlande électrique, afin de « séparer pendant quelques secondes sa matière photonique de son anti-matière ». Rien de tel que le Système D… Il utilisera aussi la Torah de Samuel Goldman et bien sûr ses projections mentales. Le plan réussit sans anicroches, et l’Ombre se retire de Photonik pour disparaître on ne sait où.


Au terme de l’histoire, on apprendra que la Torah n’avait pas de pouvoir miraculeux, comme l’avouera Goldman : « J’ai trafiqué une série de Bibles pour les ramener à la foi ! Une pile et un micro-processeur déclenchent ce flash à la lecture de ce fameux verset de la Genèse (…). » Cela atténue quelque peu le côté religieux de cette histoire, qui n’en reste hélas pas moins l’une des plus pénibles de la série. Dommage de finir sur une telle note.