Afficher un message
  #12  
Vieux 01/08/2007, 21h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°254
Lug, mars 1987.



LES VENGEURS : Vision illimitée (22 pages)
(Unlimited Vision !, in Avengers #238, décembre 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Alors que Starfox veille sur Vision, celui-ci sort enfin de son coma. Il ne peut toujours pas bouger, mais est capable de communiquer. Lorsqu’il dit à Starfox avoir besoin d’un programme pour pouvoir se réparer, ce dernier a une idée : grâce au transmetteur radio des Vengeurs, il contacte Isaac, l’ordinateur vivant de Titan.

Miss Hulk, accompagnée de la Guêpe et la Sorcière Rouge, visite un appartement. L’endroit lui plaît, mais lorsqu’il la voit le propriétaire est terrifié. Vexée, Miss Hulk s’en va aussitôt.

Après être partie passer quelques jours à la Nouvelle-Orléans, Captain Marvel revient au manoir des Vengeurs, où elle est étonnée de voir Starfox superviser l’assemblage d’un appareillage complexe autour de Vision. Lorsque la machine est enclenchée, Vision peut non seulement accéder à tous les ordinateurs du manoir, mais également faire apparaître un hologramme à son image. C’est cette projection qui accueille les trois autres filles de l’équipe à leur arrivée. A présent qu’il a recouvré une partie de ses moyens, Vision a un objectif : retrouver la trace d’Opale et Blackout.

Les deux super-vilains ont trouvé refuge dans une maison du Bronx. Opale compte manipuler Blackout à sa guise, et pour cela le drogue avant de l’interroger sur ses origines. Elle découvre ainsi qu’il s’appelle Mark Daniels, et était l’assistant du docteur Croit, un scientifique étudiant l’énergie noire. Daniels fut victime d’un accident qu’il causa lui-même et acquit ainsi ses pouvoirs.

Opale et Blackout sont surpris par l’irruption de l’hologramme de Vision, suivi de près par le reste de l’équipe. Opale demande à Blackout d’utiliser ses pouvoirs contre les Vengeurs, mais Blackout semble perdre le contrôle, et l’énergie qu’il produit va l’absorber, lui et Opale.

De retour au Manoir, Vision se félicite de la victoire des Vengeurs. Il s’occupe ensuite de la réparation de son corps, persuadé qu’une fois que ce sera fait, plus rien ne lui sera impossible. Son discours inquiète quelque peu ses camarades…

La discussion est interrompue par un appel téléphonique : il s’agit de Tigra, qui les appelle depuis San Francisco. Elle se trouve à l’hôpital, où a été admise l’une de ses amies, mourante : Spider-Woman…



Commentaire :

Vision est à l’honneur dans cet épisode, après plusieurs mois de coma. Son retour à la vie marque le début d’une intrigue qui va se développer dans les mois à venir.

Pas grand chose d’autre à signaler dans cet épisode, comme toujours Roger Stern sait faire vivre son petit monde à travers quelques scènes de la vie ordinaire. C’est très peu spectaculaire, mais c’est ce qui contribue pourtant à rendre son run sur la série particulièrement attachant.




THOR : En Route pour Olympia (21 pages)
(Page 1 à 6 : Mayhem under Manhattan !, in Thor #286, août 1979)
(Page 7 à 19 : Assault on Olympia !, in Thor #287, septembre 1979)
(Page 20-21 : Fury of the Forgotten Hero !, in Thor #288, octobre 1979)


Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.

Résumé :

Thor et ses amis, enchaînés, sont conduits devant Frère Tode. Ikaris tente de lui faire entendre raison et lui propose une alliance commune contre les Célestes, mais Tode refuse catégoriquement. Il est temps pour Thor et ses alliés d'opter pour une autre tactique. Thor change soudain d’apparence, révélant son vrai visage : celui de Circé, la reine des illusions. Dans les mains de Kro, Mjolnir se transforme en un simple bâton. Don Blake fait alors irruption dans la salle et se jette sur Kro et la canne qui, en frappant le sol, le transforme en Thor. Pris de panique, les Déviants fuient. Kro accompagne Frère Tode jusqu’à une fusée qui va décoller avant que Kro ait pu la rejoindre. Quelques instants plus tard, la cité des Déviants est pulvérisée. Thor et ses amis en sortent néanmoins indemnes. Leur tentative de s’allier aux Déviants à échouer, il leur faut désormais passer à l’étape suivante : Olympia, la patrie des Eternels.

En approchant d’Olympia, leur vaisseau est frappé par un disque volant et s’écrase. A l’intérieur de la cité, ils découvrent que s’y déroule un événement majeur de la vie des Eternels : les jeux olympiques. Ils sont accueillis par Zuras, qui dirige Olympia.

Sur Asgard, Odin a demandé à Sif de se rendre aux ruines d’une ancienne civilisation. Mais sur place, elle est attaquée par un géant de la tempête. Au même moment, les Trois Guerriers, qui ont reçu pour mission d’Odin de se rendre dans une caverne, y sont attaqués par le dragon Fafnir.

Sur Olympia, les jeux olympiques sont interrompus par l’arrivée d’un guerrier en armure. L’être était autrefois un Eternel, condamné à l’exil par Zuras. Il a été recueilli par un Céleste, et est devenu son émissaire, se faisant désormais appeler le Héros. Il est venu ordonner aux Eternels de ne pas perturber le jugement des Célestes. Ikaris et quelques guerriers se jettent sur lui, mais il n’a aucun mal à les repousser. Thor décide alors d’intervenir. Le combat est très violent mais équilibré. Il est pourtant interrompu lorsqu’un éclair frappe les deux combattants qui disparaissent instantanément.

Thor et le Héros se rematérialisent à l’intérieur du vaisseau d’Arishem le Céleste, où, au pied du géant, leur lutte reprend…



Commentaire :

Roy Thomas poursuit sa longue saga sans grande imagination, enchaînant les combats spectaculaires de façon assez monotone. De son côté, Keith Pollard adopte un style kyrbien lorsqu’il met en scène Olympia, mais sa prestation n’a rien d’exceptionnel pour autant.


Censure :

la fin de Thor #286 a été réduite de 4 pages :

Page 8, panel 1 :



Page 11, panels 1 & 2, 4 & 5 :





Pages 12 à 14 :







Page 15, panel 1 :



Thor #287 a été réduit de 4 pages :

Page 1 :



Page 2 :



Page 9, panel 1 :



Page 10, panels 1 à 3 :



Page 15, panels 3 & 4 :



Page 16, panel 1 (les panels 2 & 3 ont été très fortement réduits) :



A noter également que sur plusieurs panels, Karkas a disparu :



Le début de Thor #288 a été réduit de 2 pages :

Page 1 :



Page 2, le panel 4 a été réduit de moitié :



Page 3, panels 1 à 3 (le panel 4 a été légèrement réduit) :