Afficher un message
  #26  
Vieux 31/07/2007, 10h02
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TITANS N°97
Lug, février 1987.



LES NOUVEAUX MUTANTS : Home Sweet Home (2ème partie) (21 pages)
(Home is where the Heart is, in New Mutants Special Edition #1, 1985)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Arthur Adams.
Encrage : Terry Austin.
Couverture : Arthur Adams & Terry Austin.

Résumé :

Les Nouveaux Mutants sont toujours séparés : dans une taverne, Solar s’attire les foudres des consommateurs (mais également toute l’attention des jeunes femmes présentes) en faisant une démonstration de ses pouvoirs ; Magma est recueillie par un peuple féerique qui va lui apporter tant de mets succulents qu’elle va s’en goinfrer jusqu’à s’évanouir, sous le regard ravi de ces créatures pas si bienveillantes que ça ; Rocket erre dans le royaume souterrain des nains, où il va sauver la femme de leur leader des griffes d’un troll ; Mirage va venir en aide à un cheval ailé pris au piège par des chasseurs et défier ces derniers. Elle va recevoir le soutien d’une dénommée Brume, chevauchant un étalon ailé semblable à celui qu’elle vient de sauver.

Pendant ce temps, l’Enchanteresse s’amuse à torturer Illyana, la seule des Nouveaux Mutants qu’elle a réussi à capturer. Elle va extraire d’elle la part sombre de son âme et lui donner forme humaine, créature qu’elle va lancer à la recherche des Nouveaux Mutants.

La première cible de l’Illyana démoniaque sera Cypher, travaillant comme serviteur à la cour d’Harald Einarson. Cypher réussit à fuir et tombe sur Warlock. Ils parviendront à s’échapper ensemble.

Dans la forêt où elle se trouve, Félina découvre que le Prince des Loups qui l’a sauvée peut lui aussi prendre une apparence humaine. Félina se sent fortement attirée par lui, mais elle ne peut oublier ses amis et décide finalement de repartir à leur recherche.

Après quelques exploits, la réputation de Solar est parvenue aux oreilles des Trois Guerriers (Fandrall, Hogun et Volstagg), qui vont décider de tester ses prouesses. Il va gagner leur admiration en réussissant à soulever le volumineux Volstagg, puis les accompagner dans leur tournée des bars.

Dans le royaume des nains, Rocket va devoir affronter Magma, apparemment hypnotisée par les ennemis jurés des nains : le peuple des ténèbres. Rocket réussira à repousser l’assaut, tandis que Magma sera capturée.



Commentaire :

Avoir coupé ce récit en trois parties le dessert quelque peu. On se trouve ici dans le ventre mou du récit, une succession de courtes saynètes mettant en scène à tour de rôle les différents Nouveaux Mutants. Heureusement, les planches d’Arthur Adams sont toujours aussi superbes.


Censure :

Cette deuxième partie a été réduite de deux pages et quelques panels :

Page 23, panels 5 à 7 (page 1 en vf) :



Pages 34-35, dans lesquelles Karma fait face à une sorte de ver des sables géant (ces pages s’intercalent entre les pages 11 et 12 de la vf) :





EPSILON : Underground 2 (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Alors que le Maître du Psi a envoyé ses Surveyors, sortes de cyborgs de combat, dans les bas-fonds de Paris, avec pour mission de retrouver et d’éliminer Epsilon, ce dernier est une nouvelle fois en fâcheuse posture lorsqu’il doit faire face à deux sbires de Nini Peau d’Chien : Bébé-la-Dérouille et Nénésse-Gros Flingue. Avec l’aide de Foxy la Carapate et de Mentor, il réussit à les vaincre et, en les interrogeant, à découvrir où se trouve le repère de Nini.

Sur place, Nini a disparu, mais Robox se trouve là. Il n’a été que blessé par Nini, et apprend à Epsilon que celle-ci a découvert qu’il est le fils du Maître du Psi, et qu’elle compte bien en tirer profit. Robox conseille également à Epsilon d’accéder au Grand Dénominateur Central de la Cité Haute, seul capable de lui apporter les réponses qu’il cherche. Epsilon remercie Robox, tout en se demandant qui est cet être mi-robot, mi-homme.

Nini Peau d’Chien réussit à décoller à bord d’une moto volante avant qu’Epsilon n’ait pu la rejoindre. Néanmoins, en quelques sauts, il parvient à s’accrocher à l’appareil. Il tire une rafale au moment où ils survolent la Seine, et l’appareil s’écrase dans les eaux boueuses et radioactives. Epsilon réussit à atteindre l’une des rives, tirant derrière lui Nini.

Pendant ce temps, les Surveyors ont réussi à mettre la main sur Foxy et Mentor. Mais Robox va leur venir en aide et mettre les Surveyors en fuite, après leur avoir révélé son vrai visage. Les cyborgs semblent stupéfaits par cette découverte…



Commentaire :

Pas grand chose de nouveau cet épisode, si ce n’est le rôle que joue Robox, et le mystère qui plane autour de sa véritable identité. Et puis aussi une jolie idée de la part de Mitton : on découvre que ce Paris souterrain est en réalité le Paris historique, surplombée une centaine de mètres plus haut d’un immense plafond servant de fondation à la nouvelle ville. La Tour Eiffel est ainsi devenue un point de passage entre les deux mondes…




VISION ET LA SORCIERE ROUGE : Une Question d’honneur (22 pages)
(Spring Fever, in Vision & the Scarlet Witch #10, juillet 1986)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Frank Springer.
Couverture : Richard Howell & Joe Sinnott.

Résumé :

Voilà un mois que Crystal, malade d’avoir trop pris de potion anti-pollution, a été ramenée sur la Lune, à Attilan, mais son état de santé ne s’améliore pas. A son chevet se trouvent son mari Vif-Argent, Flèche Noire, Médusa, ainsi que Vision et la Sorcière Rouge, qui la visitent chaque semaine. Ils sont cette fois accompagnés par Norm Webster, avec qui Crystal avait une liaison secrète. Liaison que Vif-Argent va découvrir lorsque sa femme, fiévreuse, va parler dans son sommeil. Fou de colère, il va s’attaquer à Norm, obligeant Vision à s’interposer. Médusa va proposer que Flèche Noire juge Norm, mais Vif-Argent est décidé à se venger. Il fait appel à la milice qu’il dirige, mais ses membres refusent de s’attaquer à un homme protégé par la famille royale. Vif-Argent quitte alors Attilan.

Flèche Noire, Médusa, Gorgone et Vision partent à la recherche de Vif-Argent, qu’ils vont ramener à Attilan après un bref combat, conclu par un cri de Flèche Noire.

Pendant ce temps, la Sorcière Rouge va utiliser ses pouvoirs mystiques pour pénétrer dans l’esprit de Crystal. En rencontrant sa projection astrale, la Sorcière comprend que Crystal n’ose sortir de son coma de peur de la réaction de sa famille. Wanda va la convaincre du contraire.

Au moment où Crystal se réveille, Vif-Argent est conduit dans sa chambre. Tous espèrent que les deux époux vont se réconcilier, mais Vif-Argent réagit violemment et s’en va.



Commentaire :

Un épisode sans grand intérêt, consacré presque exclusivement à la relation entre Crystal et Vif-Argent. Les thèmes de la fidélité et de la trahison avaient été traités de manière plus intéressante dans l’épisode précédent.

C’est également le dernier épisode publié par Lug. On imagine que le courrier des lecteurs n’est pas étranger à cette décision, mais elle arrive certainement trop tard. Abandonner la série alors qu’il ne reste que deux épisodes est un choix quelque peu étrange… L’éditeur aura néanmoins la gentillesse de préciser que l’accouchement de la Sorcière Rouge se passera bien et qu’elle donnera naissance à… des jumeaux (dont nous auront l’occasion de reparler d’ici quelques années, lorsque John Byrne prendra les commandes de West Coast Avengers).