Afficher un message
  #11  
Vieux 31/07/2007, 09h13
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°49
Lug, mars 1987.



LES ETRANGES X-MEN : Maldonne… sur le Passé ! (21 pages sur 22)
(The Past… of Future Days, in Uncanny X-Men #184, août 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Val Cooper et Raven Darkholme se rendent chez Forge, un inventeur de génie travaillant pour le gouvernement. Lorsqu’elles arrivent, Forge sort tout juste d’une discussion houleuse avec Naze, un vieil indien qui lui reproche d’avoir renié son passé et l’histoire de son peuple.

A la demande du gouvernement, Forge a essayé de reproduire l’analyseur et le neutraliseur utilisés par Rom dans sa guerre contre les Spectres Noirs. Le prototype du neutraliseur qu’il a mis au point s’avère au final quelque peu différent, puisqu’il peut annuler les super-pouvoirs dus à une mutation. Son utilisation pourrait donc en théorie faire d’un mutant un humain normal, mais l’arme n’a pas encore été testée. Quant au détecteur, il permet d’identifier les extraterrestres, mais également les mutants. Raven Darkholme est sur le point de paniquer lorsque Forge annonce que son détecteur lui signale la présence d’un mutant ici-même. Mais le mutant n’est autre que Forge lui-même.

Rachel Summers erre dans les rues de New York, perdue dans ce passé dont elle se demande si il est bien le sien. Elle est très troublée par sa rencontre avec Illyana Raspoutine, bien plus âgée qu’elle n’est censée être.

Dans une ruelle obscure, Rachel est attaquée par Séléné, attirée par les pouvoirs de la jeune femme. Rachel réussit à lui échapper et trouve refuge dans une discothèque. Le videur tente de l’éjecter mais Nick, le patron du club, va lui proposer son aide. Il la conduit chez lui où il lui offre gîte et couvert.

Tandis qu’elle se délasse dans un bain moussant, Rachel sent soudain que quelque chose ne tourne pas rond dans l’appartement. Dans le salon, elle retrouve Nick, mais celui-ci n’est plus qu’un cadavre qui tombe en poussière lorsqu’elle le touche. Séléné a retrouvé Rachel et absorbé l’énergie vitale de Nick. Le combat s’engage entre les deux femmes. Malgré sa puissance, Rachel n’est pas de taille à lutter contre Séléné, qui utilise son pouvoir sur les objets inanimés pour capturer son adversaire.

La violence du combat est telle qu’une canalisation de gaz cède et un violent incendie se déclare. Alors que Séléné est sur le point de prendre le dessus sur l’esprit de Rachel, celle-ci reçoit un appel mental. Elle reconnaît le Professeur Xavier. Colossus, Diablo et Malicia font alors leur entrée sur le champ de bataille. Ils reçoivent le soutien de Xavier, sous sa forme astrale, dont l’attaque contre Séléné permet au reste de l’équipe de s’enfuir avec Rachel.

Rachel reprend conscience au milieu des X-Men. Mais ils ne ressemblent pas à ce qu’ils devraient être : le Professeur X marche, et Tornade a adopté un look qu’elle ne lui connaissait pas. Rachel comprend alors qu’elle se trouve dans un passé différent du sien et s’effondre : son seul espoir d’empêcher le futur tel qu’elle le connaît d’advenir vient de disparaître.



Commentaire :

Après son apparition dans New Mutants #18 (août 1984, trad. in Titans n°76, mai 1985), Rachel Summers débarque dans les pages d’Uncanny X-Men et dans un passé qui s’avère ne pas être le sien. Le personnage est l’un des plus tragiques imaginés par Chris Claremont, une jeune femme qui a survécu aux pires horreurs et perdu tous ses proches, et se trouve désormais projetée dans un monde qui n’est pas le sien. John Romita Jr. rend fort bien la fragilité de la jeune femme, son côté paumée.

Séléné quant à elle n’est là que pour assurer un minimum d’action dans cet épisode. Le personnage, prédatrice uniquement guidée par sa faim, n’est guère intéressant, si ce n’est qu’il est suffisamment puissant pour donner du fil à retordre aux X-Men.

Enfin, on notera les débuts de Forge, personnage qu’on n’a pas fini de revoir dans la série…


A noter :

Première apparition de Forge et Naze.


Censure :

Cet épisode a été réduit d’une page :

Page 7, panels 1, 2 & 4 :



Page 8, panels 1 & 2 :





LES ETRANGES X-MEN : Ennemi public (21 pages sur 22)
(Public Enemy !, in Uncanny X-Men #185, septembre 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Au Pentagone, Henry Peter Gyrich présente lors d’une réunion exceptionnelle l’arme créée par Forge permettant de supprimer les pouvoirs des mutants. Il compte en faire la démonstration sur Malicia, soupçonnée du meurtre d’un agent du S.H.I.E.L.D. Sa présentation est interrompue par l’irruption de Raven Darkholme. Celle-ci s’oppose formellement à ce que le neutraliseur de Forge, dont les véritables effets n’ont jamais été testés, soit utilisé. Elle comprend rapidement qu’elle a été trahie par Val Cooper, qui a révélé l’existence de l’arme à Gyrich. Raven quitte la réunion et retrouve Destinée qu’elle informe de la situation. Celle-ci lui fait remarquer que le neutraliseur de Forge pourrait lui offrir la chance de mener enfin une vie normale.

A l’Ecole du Professeur Xavier, Tornade découvre que Malicia a disparu sans explication. Le Professeur X décide d’utiliser Cérébro pour retrouver sa trace. Pendant ce temps, Rachel téléphone à son père, Scott Summers, mais raccroche, bouleversée, après avoir entendu sa voix.

De son côté, Malicia est retournée à l’endroit où elle a grandi, et profite d’une journée ensoleillée au bord du Mississipi. Tornade l’y rejoint bientôt et entame la conversation avec elle. Malicia lui parle de la première fois où son pouvoir s’est manifesté, lorsqu’elle a voulu embrasser un garçon. Depuis ce jour, elle n’a cessé de fuir. Tornade lui propose alors de la toucher afin qu’elle bénéficie de ses pouvoirs. Bien que réticente, Malicia finit par accepter. Elle sent alors en elle les pouvoirs de Tornade, qu’elle va rapidement apprendre à contrôler.

Henry Peter Gyrich, Val Cooper et un groupe d’assaut du F.B.I. retrouvent la trace de Malicia et attaquent par surprise. Le neutraliseur de Forge annule ses propres pouvoirs mais pas ceux qu’elle a emprunté à Tornade. Elle tente d’échapper à ses poursuivants, mais dans sa panique les pouvoirs de Tornade se déchaînent, créant une violent tempête qui menace de faire sombrer un navire croisant sur le Mississipi non loin de là. Tornade reprend ses esprits à temps et aide Malicia à maîtriser les éléments. Mais alors qu’elles viennent en aide aux passagers du navire, Gyrich en profite pour viser Malicia. Au dernier moment, Forge, arrivé sur les lieux peu de temps avant, se jette sur Gyrich, dont la rafale atteint Tornade de plein fouet. Forge plonge dans le Mississipi pour sauver Tornade. Mais le mal est fait : ses pouvoirs ont disparu.



Commentaire :

Outre la situation finale de Tornade, cet épisode est surtout intéressant pour la longue scène entre Tornade et Malicia. Il ne fait plus de doute pour personne que l’ancienne membre de la Confrérie des Mauvais Mutants a trouvé sa place au sein des X-Men, et Tornade lui fait le don le plus précieux qui soit. Et si Malicia est un moment tenté d’abuser de la situation, elle finit par se rendre compte qu’elle n’est plus celle qu’elle était encore il y a peu.


A noter :

Pour retrouver la trace de Malicia, Tornade va devoir demander l’aide de Mystique. Leur rencontre sera racontée dans Marvel Fanfare #40 (octobre 1988, non traduit).


Censure :

La dernière page de cet épisode a été supprimée (dans laquelle les Spectres Noirs observent Forge, découvrent le neutraliseur qu’il a mis au point, et décident de l’éliminer) :





LA TOILE DE L’ARAIGNEE : Chapeau ! (22 pages)
(Treasures !, in Web of Spider-Man #2, mai 1985)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : Greg LaRocque.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Greg LaRocque.

Résumé :

Après leur déroute face à l’Araignée, les Vautours décident de se préparer en vue de leur prochain affrontement et s’équipent de sarbacanes tirant des fléchettes empoisonnées. Honcho, leur leader, en fait la démonstration sur l’un de ses comparses, Gripes, qu’il accuse de leur précédente défaite. Ils décident ensuite de contacter le Caïd et de lui annoncer qu’ils vont tuer l’Araignée sous ses yeux.

Peter Parker a acheté un chapeau pour l’anniversaire de tante May. Avant d’aller le lui offrir, il doit passer à l’hôpital voir Liz Osborn qui a récemment accouché. Pour gagner du temps, il enfile sa tenue de Spider-Man et part, sa boite à chapeau sous le bras…

L’Araignée est intercepté par les Vautours au moment où il passe à proximité du building du Caïd. Celui-ci se trouve en compagnie de sa femme, toujours convalescente, et décide d’assister au combat depuis sa fenêtre. L’Araignée est gêné dans sa lutte par le carton à chapeau, et touché par plusieurs fléchettes empoisonnées. Il manque de peu de s’écraser au sol, mais se rattrape de justesse. Il parviendra finalement à vaincre l’un après l’autre les quatre Vautours, mais perdra son chapeau avant de sombrer dans l’inconscience, victime du poison.

Le combat entre l’Araignée et les Vautours a effrayé Vanessa Fisk. Le Caïd en tient les Vautours pour responsables. En assistant au combat, il s’est étonné de voir l’Araignée s’inquiéter davantage du chapeau que de ses adversaires. Il envoie alors un hélicoptère qui, lorsque l’Araignée reprend conscience, dépose sur un toit proche un chapeau identique à celui qu’il a perdu…



Commentaire :

Les lecteurs français découvrent ici pour la première fois ces pâles copies du Vautour, vilains sans envergure ni intérêt. Toute l’histoire autour du chapeau de tante May est quelque peu ridicule, en particulier le geste final du Caïd. Bref : des débuts assez peu prometteurs pour cette nouvelle série.




LA CHOSE ET LES INHUMAINS : Au Pouvoir de Maelstrom (22 pages)
(The Might of Maelstrom, in Marvel Two-in-One #72, février 1981)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Chic Stone.
Couverture : Ron Wilson & Chic Stone.

Résumé :

Sur l’Hydro-base, la Chose et les Inhumains ont réussi à capturer les émissaires envoyés par Maelstrom, mais ne sont pas parvenus à retrouver l’antitératogène. Celui-ci, à l’intérieur d’une capsule auto-propulsée, se dirige vers le repère de Maelstrom. Après l’avoir récupéré, il ordonne à un autre de ses sbires, Necrulus, de se rendre sur l’Hydro-base pour régler le sort de ses émissaires.

Necrulus pénètre dans la salle où sont retenus Helion, Gronk et Phobius en traversant les murs. Il élimine les trois créatures en les transperçant de sa lance, puis disparaît comme il est venu, sans que la Chose et ses alliés puissent faire quoi que ce soit pour l’en empêcher.

Red Richards interroge l’Inhumain Nadar sur les origines de la brume tératogène. Il apprend ainsi que, trente ans plus tôt, le Grand Refuge se trouvait sur l’île d’Attilan, d’où il a été déplacé jusqu’en Himalaya. La Chose et les Inhumains décident d’aller fouiller les fondations d’Attilan, en espérant y trouver un indice.

Sur place, à des kilomètres de profondeur, la Chose, Karnak et Gorgon découvrent une base sous-marine. Maelstrom a fait de cet endroit son repère. Des canons hypersoniques protègent les lieux et les trois héros s’effondrent, touchés de plein fouet. Ils sont conduits devant Maelstrom, qui compte tenter quelques expériences sur ses prisonniers.

Maelstrom est le fils de Phaeder, un Inhumain qui, cent ans plus tôt, fut condamné par ses pairs pour s’être livré à des expériences génétiques interdites. Phaeder fit croire à son suicide en créant un clone et quitta discrètement Attilan pour poursuivre ses recherches. Lorsque la cité fut déplacée, il décida de venir s’installer dans ses fondations. Il mit la main sur suffisamment de brume tératogène pour donner à son fils le pouvoir d’absorber toute énergie génétique. Aujourd’hui Phaeder est aux portes de la mort, mais son fils est décidé à lui succéder et à se venger des Inhumains qui les ont tous les deux rejetés.

Pendant ce temps, Mister Fantastic informe Flèche Noire de la disparition de l’anti-tératogène. Après une longue réflexion, Flèche Noire décide d’aller rejoindre la Chose, Gorgon et Karnak. Il arrive sur place au moment où Karnak a réussi à se défaire de ses liens. Le combat s’engage contre Maelstrom et ses créatures (parmi lesquelles Helion, Gronk et Phobius qu’il a recréés). Lorsque Maelstrom révèle à Flèche Noire qu’il vient de lancer sur Attilan un missile rempli d’anti-tératogène, ce dernier abandonne le combat et se lance à la poursuite du missile. Il parvient à le rattraper et à le dévier juste à temps.

La Chose lutte au corps à corps contre Maelstrom, mais même ses coups les plus puissants ne l’ébranlent pas. Heureusement, il tombe par hasard sur la capsule d’anti-tératogène et la jette sur Maelstrom. Sentant son pouvoir disparaître, celui-ci s’enfuit et rejoint la chambre où son père est alité. Son plan contre Attilan a échoué, et il demande à Nécrulus de lui donner la mort. Phaeder meurt peu après son fils.

La Chose, Karnak et Gorgon quitte le repère de Maelstrom. D’un coup de pied, Gorgon fait s’effondrer la caverne afin de s’assurer que nul ne pourra poursuivre les travaux de Maelstrom.



Commentaire :

Mark Gruenwald et Ralph Macchio reviennent sur le passé des Inhumains à travers le récit de Phaeder, le père de Maelstrom. Cela donne à ce dernier une raison de vouloir la perte des Inhumains, mais ça n’en fait pas un personnage intéressant pour autant. Quant à Nécrulus, sa présence et son rôle dans cette histoire restent assez énigmatiques.


A noter :

Première apparition de Nécrulus (Deathurge).