Afficher un message
  #90  
Vieux 15/07/2007, 14h31
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 411
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°72
Publié par Marvel en Août 1985. "Secret Origin", 22p.
Scénario: Roger Stern. Dessin: Paul Smith. Cover: Mark Badger.


Barbiiiitruc!

Critique du numéro précédent...

Les rebelles attaquent un "collecteur d'impôts" d'Umar, sauf que ce qui est collecté n'est pas de l'argent, mais de la puissance magique, transportée sous forme de billes. Doc Strange, déguisé en Outcast (premiers habitants de la dark [CENTER]Dimension, très craints), aide les rebelles et les suit jusqu'à leur base où il se démasque devant Cléa!


Et après il joue aux billes sous le préau?

Cléa décide d'interroger son père, Orini, qu'ils ont capturé. Doc s'en charge et découvre lors de son interrogatoire un secret enfoui dans l'insconscient d'Orini, grâce à l'oeil d'Agamotto. Un terrible secret concernant Cléa:


La terrible révélation du père de Cléa....

Choquée, Cléa veut parler seule à seule à Orini pendant que Dc strange accompagne les rebelles dans l'attaque d'une "diligence" revenant de mines, précieuse pour Umar. Mais les rebelles tombent dans un piège! Ils sont tous capturés/tués. Quant à Doc, alors qu'il s'apprêt à les aider, il est téléporté contre son gré auprés des Outcasts qui apprécient moyennement qu'il se soit fait passer pour un des leurs. Perdu dans un espace noir, Doc apprend des Outcasts que la rebellion est fichue, tous ses membres ont été arrêté.
Au même moment, Orini retourne auprès d'Umar avec un présent: Cléa, qu'il a apparemment maitrisé, profitant de sa fragilité fâce à ces révélations.


Moralité: faut penser de temps en temps à nettoyer vos tapis!

Encore un épisode de toute beauté, toujours signé par un Paul Smith en état de grâce. Les visages, décors, costumes et éléments magiques sont merveilleusement retranscrits, le tout au service d'un script imparable qui, entre deux actions rebelles, nous asséne une révélation de taille sur l'identité de la mère de Cléa!


Un début d'explication sur le comportement de Wong qui ne veut pas copuler avec Sarah!

Celle-ci confirme son statut de personnage féminin fort du Marvel Universe, qui de plus n'a pas subi de virages à 180°, de résurrections ou autres gimmicks. Stern, très futé, plutot que de nous proposer une éniéme confrontation classique umar-Dormammu/Doc Strange, laisse la part belle à la Dark Dimension et ses habitants, donnant une profondeur inégalée au récit. Umar n'apparait d'ailleurs presque pas.
Les rebondissements ne manquent pas et les émotions, comme toujours, jouent un grand rôle dans l'appréciation de la série (réaction de Doc découvrant une cléa plus sure d'elle, Cléa apprenant le secret puis confrontant son père, Sarah apprenant pourquoi Wong la rejette, Rahl, jeune rebelle amoureux, jaloux des attentions de Cléa envers Stephen...)


Regardez moi cette palette d'émotions!



Vous cherchez le meilleur de Marvel en 1985? N'allez pas plus loin....

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
Réponse avec citation