Afficher un message
  #7  
Vieux 14/07/2007, 23h16
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
Généalogiste Sénile
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 488
XXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster Gold
Citation:
STAR BRAND N°7
Publié par New Universe/Marvel en Mai 1987. "The Reckoning!", 22p.
Scénario: Jim Shooter & Roy Thomas. Dessin: John Romita Jr. Encrage: Art Nichols.
Cover: Michael Bair.

Seul le Old Man est assez ressemblant. Pour les 2 autres, c'est du grand n'importe quoi!

Critique de l'épisode précédent...
Les vétements déchirés, avec juste un haut de pantalon, notr ehéros dérive dans l'espace puis arrive à retrouver la Terre et rentre chez lui. Duck est à l'hopital, blessée par le Old Man. D'ailleurs, très vite, Kenny comprend que celui-ci n'est pas mort et veut récupérer le Star Brand, quitte à menacer ses proches.


Toujours en boxer, slip ou caleçon, notre héros!

Il tente de contacter Byron, absent, s efait jeter comme un malotru par Barb qui le largue, va faire un tour chez sa mère, découvre des messages d'intimidation du Old Man puis reçoit enfin un coup de fil de ce dernier qui l'ordonne de venir lui donner le Star Brand sinon il tuera Duck à l'hopital!


S'habiller années 80 ou être à poil, notre héros a choisi. et vous? Whose side are you on?

Kenny veut en finir avec le Old Man: une terrible bataille a lieu....Kenny tue le Old Man dont il ne reste qu'une carcasse vide. Il retourne voir Duck à l'hopital, s'excuse de l'avoir mise en danger et lui dit qu'il l'aime.
Dernier épisode pour Jim Shooter ( qui ne signe que le plot de ce numéro) ainsi que pour John Romita Jr, qui va partir dessiner Daredevil. Cet épisode met un terme à la menace assez confuse du Old Man, en privilégiant l'action et en offrant au lecteur une sorte de redite de l'épisode précédent. Au dessin, Romita Jr est encré par Art Nichols mais l'encrage très léger de celui-ci s'accorde fort peu avec l'économie de traits dont fait preuve Romita Jr dans son dernier numéro, avec une deuxiéme moitié d'épisode expédiée et désespérément vide.


Le minimalisme du dessin trouve son écho dans la tenue du héros!

Il y a bien le mot "End" à la fin, qui marque la fin de l'histoire de Star Brand sous Shooter: le titre va devoir attendre quelques mois John Byrne pour retrouver une identité. Rétrospectivement, ces7 premiers épisode, maintenant disponibles en paperback, forment une tentative fort sympatique de créer un personnage différent, une sorte d'anti-héros qui ne soit pas pour autant un bad ass. La lecture de ces numéros est aussi l'occasion d'assister à une transition dans le style de Romita Jr.
Le point faible de cette saga est son inconsistance et l'extrême confusion concernant l'origine de Star Brand et les motivations du Old Man. John Byrne arrivera à donne run peu de liant à tout ça, mais abandonnera complétement tout le côté vie sociale du héros.


Ceci était un message de soutien aux personnes agées.



Une conclusion peu représentative de la qualité des 6 premiers numéros de cette série originale.

Visitez le topic consacré à STAR BRAND!