Afficher un message
  #1  
Vieux 04/06/2007, 15h19
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 626
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les vieilleries Sagédition : Superman contre Cassius Clay (objet collector !!!)

Superboy et la Légion des Super-Héros
(Avril 1979)









Superboy et la Légion des Super-Héros – Le combat du millénaire
(Superboy and The Legion of Super-Heroes – The Millenium Massacre, All-New Collectors’ Edition #C-55, Décembre 1977)

Scénario : Paul Levitz
Dessin : Mike Grell
Encreurs : Mike Grell


Résumé :

PARTIE 1 ***

Comme à l’accoutumé lorsqu’il a un peu de temps libre, Superboy se rend au 30ème siècle afin de rendre visite à ses amis de la Légion des Super-Héros.

Cette fois-ci, point de menace cosmique en vue ou d’apprenti tyran à stopper : il s’agit de célébrer les noces de Garth et Imra, alias Fulgur (Lighting Lad) et Saturna (Saturn-Girl), deux des membres fondateur de l’équipe.

Enfin, ça c’est ce qu’on a sur le papier, parceque dés son arrivée, Superboy constate des changements assez inquiétants : alors que les habitants du futur sont censés vivre dans un monde proche de l’utopie, là il se retrouve dans une société militaire, en conflit avec les mondes voisins, et dont les forces de l’ordre se mettent à le canarder pour le moindre prétexte !



Notre héros appréciant peu de servir de cible, il calme vite fait les loulous en uniforme. Arrive ensuite quelques membres de la Légion menés par Cosmic Boy, qui le sermonne quant à son attitude et non respect des règles élémentaires de sécurité.

Une fois rendu au Q.G., il entame une petite discussion avec bonbasse… heu… Princesse Projectra : il ne comprend pas toute cette agitation militaire. Celle-ci lui rétorque qu’il en a toujours été aussi, ce depuis la fin du 20ème siècle et sa troisième guerre mondiale, période charnière de l’histoire où le genre humain à définitivement cherché à se taper sur la tronche dans la joie et l’allégresse, puis à chercher des noises à ses voisins extra-terrestres.



Cette situation ne correspondant pas du tout à ses souvenirs, Superboy comprend qu’il y a anguille sous roche et que l’histoire a été altérée, hmmm…

(encore un coup fourré de ce connard de Terry Long si vous voulez mon avis ! )

Il se rend néanmoins au mariage de ses amies. La cérémonie a lieu, Lighting Lad et Saturn Girl célèbrent leur union par un baiser à peine mouillé, puis s’envolent paisiblement pour leur lune de miel et… Paf !



Un navire de guerre sélénite débarque, balance quelques missiles dans l’assistance médusée, et s’empare des heureux mariés.

Flamex – actuel leader de la Légion – ordonne que tout le monde parte à la rescousse de leurs deux petits camarades, mais Superboy s’y oppose : il leur explique que le cours du temps a été modifié et qu’il serait plus efficace de traiter ce problème qui corrigerait automatiquement l’autre (pas de conflit avec les sélénites = pas de kidnapping).



Certains membres de la Légion croient aux dires de Superboy et décident de partir avec lui dans le passé enquêter sur ce problème, tandis que l’autre partie de l’équipe décide de suivre Flamex.


PARTIE 2 ***

Garth et Imra sont emmenés sur la lune pour être présentés au roi des sélénites. Celui-ci leurs apprend qu’ils serviront de monnaie d’échange dans le cadre du conflit qui l’oppose aux terriens, sauf si son humeur change et qu’il décide de les supprimer.

Le souverain commettant l’erreur de mettre une gifle à Saturn Girl, Lighting Lad s’énerve et lui grille les coucougnettes (bien fait pour lui !). Le couple marié poissard se fraie ensuite un chemin parmi les gardes et s’empare d’une mini navette.



Leur fuite sera de courte durée : touché par un tir perdu, leur appareil s’écrase quelque part sur la lune. Privés de moyens de communication, ils ne peuvent qu’attendre l’épuisement de leur réserve d’oxygène.

Un peu plus tard, l’équipe de secours commandée par Flamex débarque sur la lune du côté de la base des Sélenites (Stella/Dawnstar est dotée d’un sens cosmique lui permettant de retrouver n’importe qui dans l’espace).



Après avoir distribué les baffes réglementaires aux affreux de services, nos héros découvrent le sort de leurs amis et se voient comme des cons sans avoir la possibilité de leur porter secours : la surface de la lune est trop grande, de plus les pouvoirs de Stella ne sont effectifs que dans le vide spatial.

Le temps passe. Ne voulant pas se voir, lui et sa femme d’une lente agonie, Fulgur prend la décision suivante : il va canaliser ses pouvoirs au maximum, et se faire exploser avec sa bien-aimée.

Fort heureusement, avant que l’irréparable ne soit fait, Phantom Girl débarque dans le cockpit.



On apprendra ensuite que nos deux tourtereaux ont été retrouvés pour la raison suivante : Garth et Ayla/Lightning Lass étant des jumeaux, ils possèdent la même signature magnétique. Cosmic Boy étant justement un Magnéto en herbe, ses pouvoirs lui ont permis de localiser l’autre personne possédant la même.

Les légionnaires rentrent sur Terre, non sans que Flamex décide d’infliger une sanction exemplaire à l’encontre de Superboy et ceux qui l’ont suivi.


PARTIE 3 ***

L’équipe bis de la Légion débarque à la fin du 20ème siècle pour enquêter sur l’évènement qui a modifié l’histoire du futur (ca va, tout le monde suit ?). Au passage, Brainiac annonce à Superboy qu’il doit rester dans la capsule pour cause de paradoxe temporel machin-truc-muche.



Les membres de la Légion s’infiltrent au sein de l’O.N.U., épient les principaux intervenants censés plus tard provoquer la dissolution de cet organisme, et finalement découvrent qu’ils ont tous été mis en relation avec un mystérieux individu.



Ils vont se mettre à le suivre, puis suite à une filature en voiture qui se termine en course poursuite à la Starky & Hutch, arrivent à son repaire.

Très rapidement, malgré la présence de poids lourds dans leur groupe tel que Mon-El ou Karate-Kid, les légionnaires sont neutralisés par le vilain. Sous l’œil discret de Superboy, ce dernier annonce ni plus ni moins son intention de détruire leur ligne temporelle.




PARTIE 4 ***

L’équipe bis retourne au 30ème siècle où les attend un Flamex en pétard : il reproche notamment à Superboy d’avoir consciemment négligé la vie de ses alliés pour des raisons futiles.

Notre kryptonien n’étant pas encore l’adulte calme, demeuré et posé que tout le monde connaît, il commence à en avoir sérieusement marre, Flamex évitera le coup de pieds au cul uniquement grâce à l’intervention de Saturna.



La Légion des Super-Héros se rassemble au complet. Brainiac présente son rapport sur les évènements du 20ème siècle, Flamex admet l’urgence de la situation et décide d’agir.

Bon, c’est bien gentil tout cela, mais comment ils vont le chopper l’affreux ? Tout simplement grâce à la jolie Dream-Girl; qui dotée d’un don de prescience, se voit augmenter artificiellement ses facultés par Saturna.

La Légion refait un petit tour de voyage temporel, mais cette fois-ci direction la fin des temps.

Arrivés à son Q.G., toute la troupe se fait immobiliser par un rayon de stase. Leur ennemi lève le masque, il s’agit en fait d’un contrôleur, une race d’extra-terrestre, qui à l’instar des Gardiens de l’Univers (cf série Green Lantern), est un peuple très ancien et doté de puissants pouvoirs mentaux.



Ce dernier étant ivre de pouvoir, il a provoqué toute cette confusion temporelle afin de s’emparer sans encombre de la machine miracle, un engin capable d’exaucer la pensée de son propriétaire, et qui dans le cours réel de l’histoire est censée être sous la garde de la Légion.

Histoire de faire joujou, le pas beau décide d’éliminer ses ennemis en utilisant son joujou infernal. Bien mal lui en prend : Superboy et ses alliés légionnaires concentrent leur esprit afin de repousser l’énergie meurtrière censée les mettre à trépas, et par force de volonté, ils réussissent à retourner la sauce à l’envoyeur.



Le vilain étant passé de vie à trépas, nos héros retournent tranquillement à leur époque. Les anomalies provoquées par le contrôleur se sont estompées, le couple Lightning Lad Saturn-Girl peut tranquillement convoler en justes noces.


APPENDICE ***

A la fin de cet album, les auteurs ont eu la bonne idée de présenter l’intégrale des membres de la Légion des Super-Héros, avec une petite note explicative qui permet de savoir qui est qui et qui fait quoi.





Commentaire :

Avant toute chose, je tiens à m’excuser pour la qualité moyenne des images scannées : le numéro en question est imprimé sur un format proche du papier A3, chose que mon petit scanner de poche a un peu de mal à supporter…

Cet album est assez particulier à mes yeux, puisqu’il s’agit de ma toute première rencontre avec la Légion. J’ai toujours aimé le concept des équipes avec membres interchangeables, telles que les Vengeurs ou Ligue de Justice; mais là, avec une bonne trentaine de personnages, j’ai pris mon pied total !

Avec un peu de recul, je considère cette histoire comme étant assez classique sur la forme (un vilain change le cours de l’histoire et finit par se faire casser la binette), mais le traitement est sans longueur, on a la dose de distribution de baffes qu’il faut et le tout est bien dessiné.

La petite cerise sur le gâteau qui rend cet album indispensable à mes yeux : la mini encyclopédie présentant tous les membres de la Légion et nous permettant de mieux cerner les protagonistes et le contexte de l’histoire.

Bilan : une perle rétro que je vous conseille fortement !
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"

Dernière modification par cyclopebox ; 09/12/2008 à 15h25.
Réponse avec citation