Afficher un message
  #89  
Vieux 30/05/2007, 16h31
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 22 039
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
Surtout que Spider Man énervé, associal et prêt à tout pour se venger/taper du méchant, on a déjà vu ça il y a dix ans quand le Caméléon avait fabriqué des clones/robots de ses parents pour lui faire du mal. Ca fait un peu redite, c'est un peu con.

Sinon, pour finir mai, parlons quelque peu d'une série de M. Warren Ellis qui me plaît bien.

newuniversal #6 : Tumble.



J'avais été déçu du précédent épisode, à cause d'un traitement faiblard et du manque de changement dans les intrigues proposées à chaque numéro, mais là j'avoue être à nouveau bien fan de ce que nous proposent un Warren Ellis bourré d'idées et un Salvador Larroca moins bon qu'au début mais qui se laisse voir.

Ici, on a donc la poursuite des histoires sur Connell, Izanami Randall, John Tensen et Project Spitfire, et c'est bien foutu. Tout commence lentement à se rejoindre, et si le parallèle avec Heroes est obligatoire vu les grandes ressemblances entre les deux (petites histoires sur personnages surhumains qui se rejoignent peu à peu, grand événement complexe, complots dans l'ombre, menace gouvernementale), newuniversal est plus passionnant que la série de Tim Kring, de par surtout les idées amenées par un Warren Ellis faisant plus de la SF que du super héros.

En effet, Ellis écrit ici une série sur un événement, le White Event, qui a changé le monde en donnant des surhumains. Mais là où c'est très fun, c'est que ce monde a déjà connu des surhumains...et qu'il les a tués. Ce parti prit de montrer que l'Humanité a déjà survécue à au moins trois vagues de surhumains censés le transformer en "quelque chose" d'autre fait quelque peu froid dans le dos, mais donne surtout énormément d'intérêt à tout ça.
Quels étaient ces précédents surhumains ? Qu'ont-ils faits ? Sont-ils tous morts ? Comment Voight a-t-il pu tous les supprimer ? Que sont devenus les "anciens", ceux que recherchent les archéologues et ceux du XIXe siècle ? Pourquoi étaient-ils apparus ? Que pouvaient-ils faire ?

Ellis nous fait donc nous poser beaucoup de questions, et j'aime ça. Il mélange habituellement complot gouvernemental avec idées délirantes comme le nouveau Nightmask, et même si cette intrigue n'avance pas ou presque, c'est intéressant de voir que elle et Connell sont totalement largués. Ils ne sont donc pas des super héros bien sous tout rapport, des Sauveurs parfaits : ils sont des humains largués ne sachant pas du tout quoi faire avec leurs capacités.
Et cette humanité chez les personnages est intéressante et surtout touchante, surtout qu'elle touche tout le monde, y compris les "méchants" comme Voight. Une bonne idée de rendre aussi humains les participants à l'intrigue, mais j'avoue être habitué à ça avec Ellis.

L'auteur continue aussi l'histoire sur Tensen qui, si elle est très rapide, fait très froid dans le dos. Ce type est un malade, un pur malade, et les affrontements risquent d'être violents avec les autres surhumains provenant du White Event. Tensen est complètement fou dans son délire sur l'Enfer, et ça se laisse aussi très bien lire : c'est très hollywoodien comme approche, très cinématrographique finalement, et c'est une bonne idée, aussi, de faire ça ainsi pour augmenter l'intensité de la chose.

Le final est intéressant, aussi, et il ne manque que l'histoire des archéologues pour me contenter encore plus. Larroca, malheureusement, baisse au fil des numéros dans la qualité de ses dessins, mais ça reste quand même plutôt bon, surtout que les personnes ressemblent un peu moins aux acteurs dont j'ai déjà parlé.

En conclusion, ça nous donne donc un très bon épisode. La petite baisse du mois dernier n'a été qu'un accident de parcours, et j'ai hâte de lire la suite de cette histoire de SF bien foutue, dans un univers différent (Hillary Clinton en Présidente, c'est un petit détail plaisant) et avec pas mal de bonnes idées. Une très bonne découverte que cette série, même si la couverture est un rien moins top que les dernières fois. Enfin, l'intérieur est vraiment bon, donc ce n'est pas grave du tout.
Réponse avec citation