Afficher un message
  #25  
Vieux 30/05/2007, 11h33
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°84
Lug, janvier 1987.


PHOTONIK : L’Ombre, acte premier (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Il y a un milliard d’années, dans la nébuleuse d’Orion, une entité composée d’antimatière, l’Ombre, fut arrachée de ce secteur de l’espace par l’explosion d’une super-nova. Après une longue errance, l’Ombre aboutit dans le système solaire, où elle fut attirée par la Terre, seule planète porteuse de vie. L’entrée de l’ombre dans l’atmosphère terrestre entraîna le cataclysme responsable de la disparition des dinosaures. Bien plus tard, lors d’une période de glaciation, l’Ombre se laissa enfouir sous terre, où elle resta inerte durant des millions d’années. Aujourd’hui, le forage d’une plate-forme pétrolière va réveiller l’Ombre. Transférée dans les cuves d’un super-tanker, l’Ombre va rapidement s’en libérer, causant du même coup la destruction du navire, et se laisser dériver sur les flots, jusqu’à atteindre ainsi New York.

A New York justement, à l’approche de Noël, Taddeus Tenterhook a décidé de faire quelques emplettes pour ses amis Ziegler et Tom Pouce. Mais il n’a que quelques dollars en poche, et tout est hors de prix. Il est attiré par une librairie hébraïque, dont le propriétaire lui fait signe d’entrer. Là, il trouve une collection de comics, et décide d’en prendre un pour Tom Pouce. En discutant avec le libraire, ce dernier lui dit bien connaître le docteur Ziegler. Il regrette que ce dernier se soit éloigné des enseignements de la religion pour s’intéresser à diverses pseudo-sciences. Il conseille à Taddeus de lui offrir une superbe édition de la Bible, reliée cuir et or. Taddeus n’a que douze dollars en poche, mais le libraire accepte de la lui céder pour huit seulement ! Taddeus quitte le magasin, ses cadeaux sous le bras, en se demandant qui est cet étrange libraire…

A peine sorti, Taddeus manque de peu de se faire renverser par une voiture. Les livres atterrissent dans une congère et sont abîmés. Plus déprimé que jamais, Taddeus envisage un instant de se suicider avant de se raviser. Il reçoit soudain un appel à l’aide télépathique du docteur Ziegler. Ne pouvant se transformer en Photonik faute de source de lumière suffisante, il court jusqu’à l’endroit indiqué par son ami et le trouve, dans une impasse, agressé par trois loubards. Il tente de s’interposer mais est roué de coups.

Pendant ce temps, l’Ombre s’est étendue à travers New York. Rapidement, elle va être attirée par une source d’énergie surnaturelle : il s’agit de Taddeus. L’Ombre comprend que la créature humaine ne contient pour l’instant qu’une infime partie de toute l’énergie dont elle dispose, et décide d’attendre patiemment le bon moment pour frapper. Elle l’observe sans réagir tandis que Taddeus se fait agresser par les loubards.


Commentaire :

D’emblée, l’affrontement qui s’annonce entre l’Ombre et Photonik promet d’être on ne peut plus manichéen, opposition entre ombre et lumière, bien et mal. Ce premier épisode va en tous cas dans ce sens, fable édifiante sur la cruauté du monde moderne dont est victime le pauvre bossu qu’est Taddeus Tenterhook.

Néanmoins, le récit, mettant parallèlement en scène des évènements se déroulant à des centaines de millions d’années d’écart, et très habilement mis en scène par Mitton, grâce à une mise en page très bien pensée.




GUERRES SECRETES : La Charge des Brigades Noires (22 pages sur 25)
(Charge of the Dark Brigade, in Secret Wars II #7, janvier 1986)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Steve Leialoha.
Couverture : Al Milgrom & Steve Leialoha.

Résumé :

Depuis son domaine infernal, Méphisto, accompagné de la Mort, observe, inquiet, le Beyonder qui s’est installé sur une île déserte pour y méditer. Méphisto conçoit un plan pour se débarrasser une fois pour toute du Beyonder. Il a réussi à capter l’énergie utilisée par le Beyonder pour tuer la Mort et l’a utilisée pour construire une machine baptisée l’Antibeyonder. Ensuite, après s’être déguisé, il va signer un pacte avec 99 des super-vilains les plus puissants de la planète, dont il va faire ses brigades noires. A leur insu, il a créé entre eux et l’Antibeyonder un lien mystique, si bien qu’il leur suffira d’entrer en contact avec le Beyonder pour que toute l’énergie de l’Antibeyonder se déverse sur lui et l’anéantisse (en même temps que la Terre et environ un tiers de l’univers). Enfin, Méphisto a passé un accord avec les plus grandes entités de l’univers, elles aussi inquiètes du pouvoir incommensurables du Beyonder. C’est Eternité qui est chargé d’actionner l’Antibeyonder au moment propice.

Le Beyonder ne va pas rester seul très longtemps sur son île déserte. C’est d’abord un certain Ed Strunk qui va le rencontrer par hasard. Lorsque le Beyonder lui dit s’être retiré ici pour méditer, cela donne une idée à Strunk, qui va revenir deux jours plus tard avec quelques amis, venus suivre l’exemple du Beyonder. Rapidement, le nombre des adeptes du Beyonder va augmenter, et bientôt les journaux télévisés vont faire état d’un nouveau gourou installé sur un atoll du Pacifique. En apprenant la nouvelle, l’Homme-Molécule va prendre conscience du même coup qu’un grand danger menace l’univers, sans savoir quoi faire pour l’empêcher.

Alors que l’île est de plus en plus peuplée, le Beyonder réalise qu’il ne peut plus trouver ici le calme et la solitude qu’il recherchait et décide de s’en aller. C’est une catastrophe pour Méphisto, dont le plan requiert que le Beyonder ne bouge pas de là où il se trouve. Heureusement pour lui, non loin de là se trouve la Chose, venu tourner un film. En pleine nuit, Méphisto va lui apparaître, prenant la forme des êtres qu’il aime le plus au monde (son père, Alicia, Jane, etc.) et lui demandant d’attaquer le Beyonder. Il lui fait également signer un document, qui va centupler sa force, mais également permettre à Méphisto de s’emparer de son âme…

La Chose arrive très vite sur l’île du Beyonder. Alors qu’il s’apprête à l’attaquer, ce dernier reste immobile, semant le trouble chez la Chose. Néanmoins, son intervention a permis à Méphisto de rallier ses brigades et de les lancer à l’assaut de l’île. La Chose décide alors de venir en aide au Beyonder face à cette armée de vilains, et, grâce à la force que lui a octroyé Méphisto, va les empêcher d’atteindre leur cible. Réalisant son erreur, Méphisto déchire aussitôt le pacte qu’il a fait signer à la Chose, qui est alors abattu par le Fléau. Le Beyonder, toujours impassible, est désormais à la merci des vilains. Mais le combat a duré trop longtemps, et l’Antibeyonder va imploser. C’est un échec total pour Méphisto, que la Mort va quitter sur le champ.

Alors que la Chose se remet tant bien que mal de son combat, le Beyonder se demande si son rôle, comme ce fut le cas ici, n’est pas de faire découvrir aux humains leur véritable vocation. Il décide de tester cette nouvelle idée.



Commentaire :

Quelques éléments intéressants dans cet épisode, à commencer par le culte créé bien malgré lui par le Beyonder. Shooter souligne avec une certaine ironie la vacuité et l’ineptie de certaines croyances et mouvements pseudo-religieux.

En revanche, l’intrigue générale, et en particulier le plan conçu par Méphisto, est trop tirée par les cheveux pour être réussie, et l’irruption de la Chose dans cette histoire totalement artificielle. Un épisode finalement assez symptomatique de l’ensemble de Secret Wars II : quelques bonnes idées mais une réalisation laissant dans l’ensemble franchement à désirer.


A noter :

Entre cet épisode et le suivant, on retrouvera le Beyonder dans plusieurs autres titres (tous datés de février 1986) :

- New Mutants #36 (trad. in Titans n°102, juillet 1987)
- Amazing Spider-Man #273 (trad. In Strange n°207, mars 1987)
- Spectacular Spider-Man #111 (trad. in Nova n°107, décembre 1986)
- Uncanny X-Men #202 (trad. in Spécial Strange n°54, janvier 1988)
- Defenders #152 (l’ultime numéro de la série, non traduit)

Censure :

Cet épisode a été réduit de trois pages. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 6, panel 7 :



Page 7, panels 1 à 5 (rappel des évènements s’étant déroulés dans le série The Thing, non publiée par Lug) :



Page 19, panel 4 :



Sur la même page, le panel 2 a été très sensiblement réduit :





Page 20, panels 4 à 6 :



Page 22, panels 1, 2, 5 à 7 :





Page 23, panel 1 :





PUISSANCE 4 : Devinez qui vient dîner (2ème partie) (20 pages sur 21)
(Guess who’s coming to Dinner, in Power Pack #19, février 1986)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : Brent Anderson & Scott Williams.
Encrage : Terry Austin, Scott Williams & Sam De La Rosa.
Couverture : Brent Anderson & Jackson Guice.

Résumé :

En essayant de rejoindre Annalee, Sangsue sème la panique durant la parade de Thanksgiving. Les enfants qui tenaient un ballon géant de Kermit la Grenouille le lâchent soudain et un enfant se prend les pieds dans l’une des ficelles. Il est sauvé par Serval et Kitty, tandis que Julie et Jack rattrapent le ballon. Au même moment, Katie, accompagnée de Franklin Richards, décroche un ballon de Super-Souris auquel elle s’accroche. Elle a remarqué que le vent souffle en direction de l’hôpital où se trouve sa mère, et espère lui faire une surprise…

Depuis les toits, Alex, toujours en compagnie de la Cape et l’Epée, a compris que c’est Annalee qui est à l’origine de la panique, utilisant ses pouvoirs sur la foule pour qu’elle s’attaque à Sangsue. Ensemble, ils attrapent Annalee et Sangsue et les conduisent loin de la foule.

Après quelques péripéties, le ballon sur lequel se trouvent Katie et Franklin arrive devant l’hôpital, et manque de peu de fracasser la fenêtre de la chambre de la mère de Katie. Les enfants finissent par perdre l’équilibre et sont sauvés d’une chute mortelle par Beta Ray Bill. Il reconduit les enfants auprès du reste de l’équipe, et Katie s’excuse de son geste inconscient.

L’intervention d’Alex, de la Cape et de l’Epée permet de dissiper les tensions entre Sangsue et Annalee. Cette dernière réalise alors que Sangsue l’aime comme une mère, et s’excuse de s’être comportée de la sorte avec lui.

Tout ce petit monde finit l’après-midi chez les Power. Katie s’adresse à eux et explique son invitation : elle voulait réunir tous les gens seuls et malheureux qu’elle connaissait pour qu’ils se soutiennent mutuellement. Alex comprend le geste de sa sœur, et fini par juger qu’il s’agit d’une bonne idée. Le repas s’achève juste avant que James Power ne rentre de l’hôpital.



Commentaire :

L’action s’accélère dans cette seconde partie, tout aussi réussie que la première. Encore une fois plusieurs jolis moments dans ces pages, de la tentative vaine mais sincère de Katie de remonter le moral de sa mère en faisant flotter son ballon préféré devant la fenêtre de sa chambre d’hôpital, jusqu’à la réunion finale. Un épisode touchant sans être trop larmoyant.


Censure :

Cette seconde moitié d’épisode a été réduite d’une page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 22, panels 5 & 6 :



Page 25 :