Afficher un message
  #25  
Vieux 30/05/2007, 11h31
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TITANS N°96
Lug, janvier 1987.



LES NOUVEAUX MUTANTS : Home Sweet Home (1ère partie) (22 pages)
(Home is where the Heart is, in New Mutants Special Edition #1, 1985)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Arthur Adams.
Encrage : Terry Austin.
Couverture : Arthur Adams & Terry Austin.

Résumé :

Depuis son trône de Hlidskjalf, Loki observe Tornade dans une boule de cristal et conçoit un plan. Il fait appel à l’Enchanteresse, à qui il demande de se rendre sur Terre et de capturer la mutante.

Tornade se trouve en compagnie des Nouveaux Mutants sur l’île de Kirinos. Elle s’occupe de Karma, qui, difforme, n’ose plus sortir. Pendant ce temps, le reste de l’équipe profite du soleil et de la mer, lorsqu’une créature marine surgit et les attaque. Magma réagit la première, mais le monstre disparaît avant d’être touché par sa rafale. C’est ensuite la falaise qui menace de s’effondrer sur eux, mais là aussi il ne s’agit que d’une illusion. La responsable est Mirage, qui souhaite que l’équipe continue de s’entraîner pour parer à toute éventualité.

Lorsque les Nouveaux Mutants retournent au village où les attendent Tornade et Karma, un groupe de cavaliers-démons surgit de nulle part et les attaque. Cette fois la menace est bien réelle, et les Nouveaux Mutants sont très rapidement vaincus. Tornade tente de réagir, mais Loki apparaît et l’emprisonne dans une gangue de cristal.

Les Nouveaux Mutants se réveillent dans une geôle, face à l’Enchanteresse et ses guerriers. Magie réagit instantanément et téléporte tout le monde au loin. Mais l’Enchanteresse réussit à la retenir, tandis que ses amis sont envoyés en divers endroits : Karma se retrouve au milieu du désert ; Cypher attérit à la cour d’Harald Einarson où, après avoir été vaincu en duel par une servante, il est condamné à devenir esclave ; Félina aboutit dans une forêt où elle est chassée par un groupe de géants, mais un autre loup intervient et lui permet de fuir avec lui ; quant à Warlock, il tombe face à un dragon dont il se débarrasse en lui inoculant son virus techno-organique. Il reçoit ensuite la visite d’Hela, qui lui apprend qu’il se trouve dans son domaine. Warlock s’enfuit sans que Hela ne l’en empêche…



Commentaire :

Ce premier tiers d’un épisode tout à fait spécial marque le retour des Nouveaux Mutants dans les pages de Titans, après plusieurs mois d’absence. Il marque surtout les débuts d’un jeune artiste dont on n’a pas fini de parler : Arthur Adams. Un travail déjà superbe, son style convenant à merveille à l’univers magique où nos héros se trouvent téléportés. Côté scénario, rien que de très classique, Claremont aime de temps à autre tâter de l’univers asgardien, et signe ici un début de récit très dynamique où l’action prime. A suivre…


A noter :

Sur la dernière page de cette première partie, Warlock adopte une apparence humaine qui fait de lui le sosie de Longshot. Ce n’est pas explicitement dit en vf, ça l’est en revanche en vo (« locating self friends will be a real longshot. In that case, self had better look the part ») Un clin d’œil à l’autre série réalisée par Art Adams (avec Ann Nocenti), dont la parution débutait au même moment aux Etats-Unis (en France, il faudra attendre Spécial Strange n°56 de mai 1988).

Pour ce qui est de la transformation physique de Karma, je vous renvoie aux résumés de Michel sur les épisodes inédits de New Mutants (Lug offrira à ses lecteurs dans ce numéro un résumé d’une page sur les évènements qui se sont déroulés dans les épisodes non publiés).


EPSILON : Underground (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Au bas de l’échelle d’où il est tombé, Foxy la Carapate récupère Epsilon, inconscient mais toujours vivant. Pour le ramener chez lui, à Clignancourt, Foxy va devoir traverser un territoire dirigé par Nini Peau d’Chien, leader d’une bande rivale à celle de Foxy. Ses chances de passer sans histoires sont infimes. C’est bien ce sur quoi compte le Maître du Psi, dont les caméras ne lui permettront pas de suivre la progression d’Epsilon et de son nouvel ami…

Portant Epsilon sur son dos, Foxy est très rapidement pris à parti par une bande de loubards de la bande de Clichy. Il se précipite dans une aérospeed garée non loin, mais à l’intérieur l’attend Nini Peau d’Chien et deux de ses sbires. Foxy et Epsilon sont conduits au Q.G. de Nini, qui compte bien toucher la récompense d’un million d’eurécus promise pour la capture d’Epsilon. Sur place, Foxy sort un lasergun qu’il avait réussi à dissimuler. Il tire sur Nini, mais celle-ci, dotée d’une agilité exceptionnelle, parvient à esquiver sans mal, avant de lancer avec son fume-cigarette une fléchette anesthésiante.

Nini apporte le mémo-poignet d’Epsilon à Robox, un robot qui s’est réfugié dans l’underground parisien. Il ne parvient pas à percer le code lui permettant de lire les mémoires d’Epsilon, mais découvre l’unité contenant le programme de Mentor, qu’il réactive. Ce dernier ne l’aide pas davantage, n’acceptant de répondre qu’à son maître, Epsilon. Robox comprend néanmoins qu’Epsilon est un être hybride, mi-humain, mi-robot, et que seule une dose de psidium OH38 pourra le remettre en état de marche. Il utilise l’une des siennes, et Epsilon reprend progressivement conscience, voyant défiler devant lui des images de sa mère et de son père.

Dès son réveil, Epsilon détruit d’une rafale optique la porte de sa cellule et s’enfuit en compagnie de Foxy et Mentor. Découvrant leur fuite, Nini alerte ses troupes, mais Robox tente de l’en empêcher : il est convaincu qu’Epsilon est le futur sauveur de l’humanité. Nini utilise son fume-cigarette pour se débarrasser de lui.



Commentaire :

Découverte des bas-fonds de Paris et de la faune qui la peuple. On rencontre également pour la première fois Nini Peau d’Chien, clin d’œil à l’une des plus célèbres chansons d’Aristide Bruant.




LA VISION ET LA SORCIERE ROUGE : Mardi-Gras (22 pages)
(Off-line !, in Vision & the Scarlet Witch #9, juin 1986)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Frank Springer.
Couverture : Frank Howell & P. Craig Russell.

Résumé :

A l’occasion de Mardi-Gras, Vision et la Sorcière Rouge sortent en compagnie de Grâce et Illusion. Ces derniers doivent animer un spectacle le soir-même, auxquels leurs amis sont conviés. Vision et la Sorcière Rouge assistent aux préparatifs, puis Vision s’éclipse discrètement. Lorsqu’elle s’inquiète de sa disparition et interroge quelques personnes, la Sorcière Rouge apprend que Vision est parti en compagnie d’une superbe blonde. La blonde en question n’est autre que l’Enchanteresse, dont Vision est tombé amoureux. L’Enchanteresse attend de lui qu’il s’empare d’une émeraude qui lui fait envie, l’œil de Rajpur, ce qu’il accepte volontiers.

Lorsque le spectacle de Grâce et Illusion débute, Vision et la Sorcière Rouge n’ont pas regagné le théâtre. Leur show démarre, et Grâce est enfermée dans une cuve remplie d’eau. Grâce à ses pouvoirs sur les molécules de son corps, elle n’a aucun mal à en sortir discrètement et à quitter la scène. Elle se rend alors à l’endroit où est enfermé l’œil de Rajpur et le vole, avant de retourner sur scène terminer le spectacle.

Quelques minutes plus tard, Vision se rend également à l’endroit où se trouvait l’œil de Rajpur. En découvrant que l’émeraude a disparu, le charme qui l’avait fait tomber amoureux de l’Enchanteresse se rompt. Il part alors retrouver la Sorcière Rouge.

Plus tard, Vision et la Sorcière Rouge attaquent l’Enchanteresse, et la Sorcière Rouge lui conseille de ne plus approcher son mari. L’Enchanteresse accepte et disparaît. Vision s’excuse auprès de son épouse de ce qu’il a pu ressentir pour l’Enchanteresse et le couple se réconcilie.

De son côté, Crystal continue d’avoir une liaison avec Norm Webster, l’agent immobilier qui a vendu leur maison à Vision et Wanda. Crystal ne supporte plus la vie qu’elle mène auprès de son mari, qui semble peu s’intéresser à elle. Mais les coutumes des Inhumains lui interdisent de divorcer. Elle se rend donc aussi souvent que possible sur Terre pour y retrouver Norm. Pour cela, elle doit prendre une potion anti-pollution. Mais soudain, après l’avoir avalé, elle s’effondre. Paniqué, Norm Webster ne sait que faire…



Commentaire :

Un épisode spécial ‘L’Amour en danger’… Crystal trompe Vif-Argent avec un humain, Vision trompe sa femme avec l’Enchanteresse. L’humanisation de Vision ne fait désormais plus aucun doute, puisqu’il en a même acquis certaines faiblesses. L’idée est intéressante, malheureusement elle est desservie par une intrigue ridicule, et surtout l’utilisation que fait Englehart du personnage de l’Enchanteresse est pitoyable. Même à l’époque de Stan Lee la déesse n’a jamais semblé aussi superficielle et idiote. Dommage. Quant à savoir si Vision et l’Enchanteresse ont fait plus que s’embrasser, cela est laissé à l’appréciation de chacun…