Discussion: Niglo lit...
Afficher un message
  #350  
Vieux 29/05/2007, 18h24
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


X-Men : First Class Special
(Marvel Comics, mai 2007, 3.99$)

Scénarios : Jeff Parker.
Dessins : Kevin Nowlan, Nick Dragotta & Mike Allred, Paul Smith, Colleen Coover
.

Après la mini-série, achevée le mois dernier, et avant l’ongoing, qui débutera en juin, Marvel publie ce numéro spécial de X-Men : First Class. En deux mots, X-Men : First Class est une série consacrée aux premiers X-Men, et met en scène quelques aventures que les mutants sont censés avoir vécu au début de leur carrière. Je n’ai pas suivi la mini-série, à tort si j’en crois la majorité des avis que j’ai pu lire ici ou là. En revanche, je ne pouvais décemment passer à côté de ce one-shot étant donné les artistes figurant au sommaire.

A commencer par Kevin Nowlan qui, en plus de la couverture, signe un récit de six pages, The Museum of Oddities. Ca commence comme une aventure de Scoubidou, avec Beast et Iceman qui sont envoyés dans un vieux manoir enquêter sur des phénomènes étranges et se trouvent vite au prise avec un fantôme facétieux, et ça se termine de manière plus classiquement mutante. Le récit est parfaitement anecdotique, mais pour cause de Kevin Nowlan c’est évidemment magnifique.


A peine plus long, The Soul of the Poet met en scène un personnage secondaire des débuts des X-Men : Bernard, le poète beatnick qui assurait le spectacle au Coffee A-Go-Go. Nick Dragotta et Mike Allred sont les artistes rêvés pour mettre en scène l’artiste, d’autant plus lorsque celui-ci se découvre subitement des pouvoirs mutants. On évitera de se demander comment cette histoire s’inscrit dans la continuité pour se contenter de savourer les planches psychédéliques du duo.


Le dernier récit est signé Paul Smith et met en scène un sixième membre de l’équipe assez inattendu : Dragon Man. Lequel va, après une première rencontre houleuse, s’attacher à Jean Grey et accompagner durant quelques temps les mutants dans leurs aventures. Encore une fois Jeff Parker assure le strict minimum au scénario, ne prenant notamment pas le temps de développer la relation unissant la créature à Jean Grey. Reste donc le dessin, évidemment fort joli, même si le style de Paul Smith ces dernières années n’est pas totalement à mon goût. Il a épuré son style à l’extrême, sans doute trop. L’économie de traits et l’absence totale d’ombres font que ses planches manquent quelque peu de relief. Reste l’élégance naturelle de son style, c’est déjà plus que pas mal.


En bonus, entre chaque récit, on a droit à une mini-histoire d’une page, toujours écrite par Parker, et illustrée par Colleen Coover, dessinatrice de la très chouette mini-série Banana Sunday parue chez Oni Press il y a deux ans. De petites histoires farfelues dont le charme vient surtout du dessin toujours très mimi de la dame.


X-Men First Class Special, avec son casting de rêve, ne pouvait pas décevoir. Une poignée de pages signées Nowlan, Allred ou Smith doivent suffire au bonheur de n’importe quel lecteur de comics normalement constitué. On regrettera juste qu’il n’offre pas davantage que ce qu’il promettait, et que les scenarios de Jeff Parker soient purement fonctionnels. A regarder plus qu’à lire, donc.
Réponse avec citation