Afficher un message
  #28  
Vieux 26/05/2007, 22h38
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 411
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°71
Publié en Juin 1985 par Marvel. "into the Dark Dimension", 22p.
Scénario: Roger Stern. Dessin et cover: Paul Smith.

Vous remarquerez que Doc a son propre code barre!

Critique de l'épisode précédent...

Morgana se rend chez Stephen, qu'elle trouve près à partir pour la Dark Dimension, après plusieurs jours de préparatifs pour ne pas se faire repérer. Il va se déguiser en outcast, sortes de sorciers muets itinérants dont la population reste à l'écart. Dans une des cités de la Dark Dimension, il voit des rebelles en action, lançant des slogans contre le règne d'Umar. Mais ils semblent un peu en difficulté par l'arrivée de renforts de sorciers-policiers:


It's raining sorcerers!!! Alleluia, it's raining.....

Doc sous son déguisement va donc les aider puis les suivre discrétement jusqu'à la base de la rebellion, cachée dans le domaine des Mindless Ones. Là, il se présente sous sa vraie identité et informe Cléa qu'il est venue l'aider.


Mis c'est qui donc? Houdini? Steevy?

Cet épisode commence par un prologue absolument magnifique de 5p racontant l'arrivée de Dormammu et Umar dans la Dark Dimension, comment ils devinrent maîtres de la Dark Dimension... Non seulement s'agit-il sans doute d'un des meilleurs travaux de Paul Smith, qui s'écarte pour l'occasion d'un découpage classique en cases rectangulaires bien délimitées, mais Roger Stern donne à la Dark dimension, Dormammu et Umar un background passionnant qui fera date.


Doyou doyou doyou......

Le reste de l'histoire est une pure merveille, que ce soit du point de vue visuel (Paul smith s'y encre et apporte un soin particulier à l'architecture et aux vétements dans la Dark Dimension) ou du point de vue scénaristique: Roger Stern utilise plusieurs modes de récit, passant d'un personnage à l'autre comme centre du récit avec une fluidité très naturelle. Et il multiplie comme à son habitude les détails qui font son génie: Doc qui demande à Wong de dire à Sarah pourquoi il ne veut pas d'elle pendant qu'il part, Doc qui oublie qu'il avait invité Morgana à diner, Cléa qui utilise des mots de passe typiquement terrien (Génération Pepsi! ).
A noter aussi un choix de tons de couleurs très rèussi de Bob Sharen, qui utilise une quantité impressionnante de couleurs sans aucun effet criard.


Un extrait du magnifique prologue



C'est tout simplement parfait. Et dire qu'on entend dans des interviews récentes des ignares dire que le Doc n'a jamais été gaté dans ses séries...


Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!

Dernière modification par XXL ; 15/07/2007 à 14h06.