Afficher un message
  #1  
Vieux 09/05/2007, 10h12
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 137
doop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richards
Crit. Doopiennes sem. 10: Secret 6;Illyana;superman;daredevil;tornade

Critiques doopiennes semaine 10

Le rappel des faits:

SEMAINE 1 : CIVIL WAR, BLACK HOLE, X MEN (Carey Bachalo Ramos) , SAVAGE DRAGON ARCHIVES

SEMAINE 2: CHECKMATE, MANHUNTER,WOLVERINE (Guggenheim Ramos), OPERATION GALACTIC STORM, BATMAN SECRETS

SEMAINE 3: THE FILTH, BATMAN (Morrison Ostrander Mandrake), HERO SQUARED, DOWN, SUPERMAN VF 21

SEMAINE4: SEVEN SOLDIERS la totale, BIG BOOK INFINITE CRISIS 3,TPB JSA 12: GHOST OF THE PAST; X MEN EXTRA 61 (Tormade et Black panther)


SEMAINE 5: DD FATHER, uncanny X MEN, DETECTIVE COMICS, BIRDS OF PREY, KIN

SEMAINE 6: FALLEN ANGEL, DAREDEVIL VO, JOHN CONSTANTINE: TOUTES SES MACHINES; WOLVERINE VF; NEW MUTANTS CLASSIC ; GHOST RIDER VF 2 : enfer et damnation.


SEMAINE 7: MOON KNIGHT VF 1: le fond; FABLES ; Y THE LAST MAN ; IRON MAN : programme exécution (MARVEL ICONS HORS SERIE) ;NEW MUTANTS CLASSIC vol 2; SUPERMAN: SECRET IDENTITY; GOTHAM CENTRAL VF: affaire non classée



SEMAINE 8: TPB FLASH: THE FASTEST MAN ALIVE; NIGHTWING ANNUAL 2; BUFFY 1 et 2; TPB Ms MARVEL; AU COEUR DE L’EMPIRE (BRYAN TALBOT); BATMAN HORS SERIE 6 (Lieberman, Barriaonuevo); BATMAN 23 VF



SEMAINE 9: NEXTWAVE, TPB NIGHTWING OYL; TPB OUTSIDERS OYL; DEATHNOTE; ANNIHILATION: super skrull + silver surfer; SACHS AND VIOLENS (Perez)




TPB SECRET SIX : SIX DEGREES OF DEVASTATION

(Simone/Walker/Palmiotti)
Contient les six épisodes de la mini série SECRET SIX.


Nous avons ici GAIL SIMONE qui reprend ses héros de VILLAINS UNITED, mais avec le OYL.
Autant vous dire que c’est exactement le même genre de choses, et que si vous avez aimé VILLAINS UNITED, vous aimerez SECRET SIX. Nos cinq vilains (puisque l’un d’entre eux est mort) cachetonnent depuis un an, prenant tous les boulots si c’est bien payé. Ils ne savent en revanche toujours pas si ils se placent dans le camp des gentils ou des méchants. En plus, ils ont toujours la SOCIETE DES VILAINS aux fesses, comme ce DOCTEUR PSYCHO qui n’a toujours pas digéré sa défaite dans la série précédente et qui veut sa revanche.
SIMONE joue sur le même registre et donne un peu plus d’espace aux personnages qu’elle n’avait pas pu exploiter correctement faute de place dans VILLAINS UNITED. Sur la première série, l’accent était mis sur CATMAN, Ici, l’accent est mis sur SCANDAL SAVAGE, la fille de VANDAL et RAGDOLL, ainsi que sur le nouveau sixième membre, LE MAD HATTER !!! Quelle bonne idée d’avoir adjoint à ce groupe ce criminel que SIMONE a réussi à rendre particulièrement effrayant. Equipe atypique, la scénariste joue à fond sur ce créneau puisqu’elle va lui faire affronter une autre équipe atypique, à savoir la DOOM PATROL. Tout est réuni ici pour passer de bons moments, SIMONE reprenant certains de ses personnages favoris, du genre CHESCHIRE, et continue à développer les plots de la série précédente, avec le bébé de CHESCHIRE/CATMAN, la relation VANDAL SAVAGE et sa fille. Comme d’habitude c’est drôle et les dialogues font mouche. C’est quand même un peu plus violent que BIRDS OF PREY mais c’est vraiment le même esprit. Vive les équipes totalement disfonctionnelles !
On prend six vilains, dont plusieurs sont complètement tarés, mais leur équipe fonctionne quand même, c’est relativement fort et efficace.
Quelques lignes sur le dessin. BRAD WALKER livre une prestation tout à fait honnête, mais franchement moins intéressante que EAGLESHAM. Certaines de ses planches sont plutôt ratées, d’autres franchement réussies, son MAD HATTER est d’ailleurs particulièrement terrifiant.
Un très bon divertissement dans la plus pure tradition de GAIL SIMONE.

et demi.

DAREDEVIL 95

(Brubaker/Lark/Gaudiano)

Premier véritable épisode du nouveau Daredevil, c’est à dire l’ancienne version, expurgée de tous les subplots sur son identité, délivré du CAID, etc….
J’ai vraiment eu l’impression de faire un retour aux sources avec ce numéro. Loin de moi l’idée de dire que le run précédent qui a duré plus de cinq ans était mauvais, (c’est l’un des meilleurs depuis la création de la série) mais c’est vraiment le daredevil qu’on connaît depuis des années qui nous est livré ici. Il traverse son quartier, se bat contre des bandits, fait son job de super héros. C’est marrant cette impression de changement alors que l’équipe artistique n’a pas varié d’un poil. On a l’impression que BRUBAKER a cherché à résoudre toutes les intrigues développées par BENDIS pour revenir à un statu quo. Le truc, c’est que c’est excellemment bien fait ! On retrouve des vilains qu’on avait un peu oublié (le gladiateur) et un ton beaucoup plus super héros, mais pour le coup , beaucoup plus axé sur du FRANK MILLER époque ELEKTRA que sur du BENDIS ; sans faire table rase de ce qui s’est passé avant. Autant j’avais adoré la manière dont le perso avait évolué depuis cinq ans, autant ça me fait plaisir de retrouver le personnage d’avant
En plus, LARK aux dessins est toujours aussi impeccable et avantage ultime, aucun tie-in CIVIL WAR. J’espère qu’on va pouvoir le laisser tranquille avec ça, BRUBAKER
Le trio de choc BRUBAKER/LARK/GAUDIANO a véritablement le don de créer une histoire et une intrigue très moderne en gardant la petite touche rétro.
Content de te voir de retour, MATT


X MEN HORS SERIE 28

qui contient la mini série STORM relatant son enfance et sa relation avec T CHALLA.
(Eric Jerome DICKEY/David YARDIN)

Encore un écrivain qui se tourne vers le comics. Vous savez ce que j’en pense, ici on a apparemment un spécialiste des romans afro américains (j’en avais jamais entendu parler) qui nous livre sa petite retcon, nous racontant les aventures de TORNADE ado et de sa découverte de l’amour dans les bras du jeune prince T CHALLA. Normal, ils vont se marier ; il faut donc mettre un peu de fond dans leur relation. Bref, un truc de commande, juste pour justifier le mariage de deux personnes, réalisé par un scénariste n’ayant jamais fait de comics de sa vie, tout pour me faire fuir.
Après, j’apprécie beaucoup le travail de YARDIN, qu’on a pu remarquer dans DISTRICT X ? notamment, donc je l’ai tenté.
Et à ma grande surprise, c’est loin d’être mauvais.
Niveau dessins, pas de soucis, YARDIN est un pro et c’est bien foutu. Le scénario, même s’il a quelques points noirs (des lenteurs, encore un peu de cliché) est nettement plus intéressant et étoffé dans la caractérisation de ses personnages que BLACK PANTHER. Rien a voir entre ces deux séries ! Là on a une histoire qui tient debout, même s’il ne me semble pas que TORNADE ait jamais admis avoir perdu sa virginité dans les bras de T CHALLA (moi je pensais que c’était avec FORGE…) ; le thème de l’histoire étant le passage de l’enfant à l’adulte. C’est finalement plutôt réussi, même si les vilains sont assez génériques et pas intéressants. On arrive à croire à une relation crédible entre T CHALLA et TORNADE, et les personnages secondaires sont bien exploités (à part les méchants).
Après, c’est une série qui raconte l’adolescence de TORNADE, où rien de bien concret ne se passe, donc c’est largement dispensable, mais c’est quand même largement meilleur que la série BLACK PANTHER. Donc si vous avez quelques euros à dépenser, en plus, cela ne se lit pas en trente secondes, les dialogues étant assez nombreux et l’histoire finalement plus dense que ce qu’il n’y paraît. Une bonne surprise, son seul problème est son utilité (était-ce bien la peine ?)



NEW X MEN 37 : THE QUEST FOR MAGIK prélude
(KYLE-YOST/Scottie YOUNG-NIKO HENRICHON/SEAN PARSONS)




Je vous entends déjà hurler. Quoi, NEW X MEN, comment lire une telle purge ? Et c’est ce que je me suis dit, puisque j’ai moi même arrêté cette série poussive un peu avant HOUSE OF M. En plus, je hais le dessinateur SCOTTIE YOUNG. Alors pourquoi ? Ben parce que mon cœur de FANBOY ne peut pas s’empêcher d’acheter un bouquin où l’on nous promet le retour d’ILLYANA, voilà c’est dit.
Bon maintenant qu’est ce que ça donne. Ben sur ce prélude pas grand chose, puisque c’est une redite de l’histoire d’ILLYANA que raconte BLINDFOLD, la mutante aveugle du run de WHEDON sur ASTONISHING aux autres jeunes mutants. Apparemment, BELASCO, qui a repris le contrôle des limbes veut retrouver son ancienne apprentie, il décide donc de capturer les jeunes mutants. Voilà c’est tout. Sauf que ce n’est pas SCOTTIE YOUNG qui signes les planches de la récap, c’est NIKO HENRICHON, celui de PRIDE OF BAGDAD qui signe en fait une quinzaine de pages sur le numéro. L’intérêt artistique est donc nettement plus relevé, surtout que YOUNG ne dessine que cinq ou six pages de mutants autour d’une cheminée dans le noir. Son style a quand même l’air d’être plus sombre. Pas grand chose à dire sur le scénario, puisqu’il ne se passe quasiment rien, mais que les planches de HENRICHON sont réussies. Maintenant, la seule chose qu’on espère, c’est qu’il ne vont pas nous foutre en l’air le personnage d’ILLYANA juste pour relancer les ventes de cette série.
S’il faut juger juste sur ce numéro, c’est un bon épisode, mais j’ai très peur que la note baisse lorsque ce ne sera plus que YOUNG aux dessins.
A suivre, avec appréhension….



juste pour les splashs intéressantes de HENRICHON.

SUPERMAN L’HOMME D’ACIER VOLUME 2

(Byrne-Wolfman/Byrne-Ordway/Austin-Ordway-Giordano)

Qui reprend les trois premiers épisodes des trois séries de SUPERMAN (SUPERMAN, ACTION COMICS et ADVENTURES OF SUPERMAN) après CRISIS et la mini série de BYRNE qui a relancé les origines du perso.

Une impression très mitigée. En effet, c’est très en deça de ce que j’attendais. Prenons série par série :
SUPERMAN, qui est certainement la meilleures des trois sur cet album, avec le duo BYRNE/AUSTIN. C’est la série qui est la plus contemporaine, et qui livre une histoire assez moderne, celle qui est la suite de la mini MAN OF STEEL. Les dessins sont bons, l’histoire tout à fait correcte (on est plutôt orienté sur la double identité de CLARK KENT) et LUTHOR est particulièrement horrible et charismatique. Même si je trouve que c’est loin du niveau de dessin de UNCANNY X MEN, des mêmes artistes. Sur cette série, pas de problème.
Là où cela pêche, c’est ACTION COMICS, qui fait à chaque épisode un TEAM UP avec d’autres héros du DCU. C’est encré par un GIORDANO en petite forme et avec des dessins beaucoup moins soignés que dans SUPERMAN. C’est de l’action à 100% et cela n’a pas grand intérêt. De l’action, de l’action de l’action.
La dernière série est ADVENTURS OF SUPERMAN, réalisée par le tandem WOLFMAN/ORDWAY, les deux artistes ayant décidé » de faire un titre très très rétro. L’ennui, c’est que cela a beaucoup vieilli en terme d’histoire et que les planches de ORDWAY dépendent de son encreur. La série la plus faible à mon sens.
Bon, une bonne série sur trois. Est ce que cela vaut le coup ? C’est à vous de voir. Quelques mots sur la traduction, car là aussi cela soulève un gros problème. Je veux bien admettre que fournir une traduction qui convienne et qui respecte le texte à la lettre est une chose extrêmement difficile, mais là, on a des traductions assez modernes qui ne marchent absolument pas. Pourquoi faire parler les vilains comme des charretiers ??? Des noms d’oiseaux partout, connard, enfoiré, et je ne sais quoi. Je ne pense pas que c’était le texte initial. De la même manière, jamais SUPERMAN n’emploierait des termes du genre : je l’ai chopé, dégage etc….
Sincèrement, cela a gâché tout mon plaisir, et sous prétexte de rendre l’écriture plus moderne, la traduction fait exactement le contraire, lui donnant une vingtaine d’années en plus par le décalage qu’elle crée. J’ai rarement vu une traduction qui m’a autant gâché ma lecture. C’est dommage, cela fait perdre au bout d’un moment de l’intérêt pour les histoires, qui en plus ont pour la plupart du mal à décoller. (Le tie in LEGENDS sur APOKOLIPS se voulant un hommage à KIRBY étant le plus réussi à mon sens, mais vraiment gâché par le vocabulaire châtié des personnages. )
et demi.



Pour plus d’information, je vous donne les liens des critiques de NIGLO sur ces mêmes épisodes.
ici
ici
et ici


Du lourd, du très lourd la semaine prochaine avec ETERNALS, HELLSHOCK, 52 : WORLD WAR III ; SHADOWPACT et du X MEN.
__________________
TOP COMICS, UN SITE TROP BIEN
www.topcomics.fr
EH ! LES 11 X-MEN QUE TOUT LE MONDE A OUBLIE ET QUE POURTANT ON AIMAIT BIEN : https://topcomics.fr/11-x-men-que-to...t-du-potentiel

Dernière modification par doop ; 09/05/2007 à 10h27.
Réponse avec citation