Afficher un message
  #24  
Vieux 08/05/2007, 21h36
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°83
Lug, décembre 1986.

PHOTONIK : Les Enfants de l’Apocalypse, chapitre 4 : Le Piège Alpha (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Cyrus Tota.

Résumé :

En plein cœur des Rocheuses, le général Ward, Photonik, Tom Pouce et le docteur Ziegler découvrent, médusés, un porte-avions nucléaire ! Il s’agit du dernier coup en date des deux Alphas, toujours détenus par Vito Palermo. La situation est devenue telle que le président des Etats-Unis a décidé de céder au chantage de Palermo. Bizarrement, alors que la situation semble désespérée, le docteur Ziegler ne paraît pas vraiment inquiet…

Dans le désert de l’Arizona, sur une base militaire où sont stockés les anciens appareils de l’Air Force, un homme de main de Palermo rencontre l’agent Wilcox et met au point les détails de l’échange qui doit avoir lieu trois jours plus tard, sur une plateforme pétrolière en pleine mer : en échange des documents qu’il a demandé, Palermo relâchera alors les Alphas.

Au jour et à l’heure convenus, le général Ward se rend sur place, seul, et remet à Palermo les documents qu’il a demandé. Mais, une fois les documents en sa possession, Palermo refuse de relâcher les deux Alphas. Lui et ses hommes sont attaqués par une force invisible : il s’agit de Photonik, qui reçoit bientôt les renforts d’un groupe d’hélicoptères de l’armée américaine.

Palermo, coincé, décide de tuer les deux enfants. Mais les mini-charges explosives qui leur a placés autour du cou ne fonctionnent pas. Comme le docteur Ziegler s’en doutait, grâce à leurs pouvoirs, les Alphas n’ont eu aucun mal à neutraliser le détonateur.

Alors que Palermo et ses hommes de main sont mis hors d’état de nuire, les militaires tirent sur Photonik et les Alphas une rafale d’anesthésiants. Les enfants sont jugés trop dangereux pour être laissés en liberté, et seront reconduits sur une base militaire secrète. L’armée, avec l’accord du président, les considère comme des armes vivantes, et est prête à tout pour les conserver. Néanmoins, Reagan compte respecter sa promesse faite à Photonik et ses amis de les amnistier et de les laver publiquement de tous soupçons.



Commentaire :

La conclusion de ce récit est parfaitement réussie. Très spectaculaire, et dans ce domaine servie à merveille par les dessins de Tota. La fin n’est pas inattendue, mais elle est bien traitée. Et le comportement de Ziegler dans cette histoire, qui se soucie davantage du bien-être des deux enfants que des milliards de dollars de dégâts qu’ils causent à l’armée américaine, le rend d’autant plus sympathique…




GUERRES SECRETES : Le Triomphe de la Vie ! (23 pages sur 25)
(Life Rules !, in Secret Wars II #6, décembre 1985)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Steve Leialoha.
Couverture : Al Milgrom & Steve Leialoha.

Résumé :

A Sparta, dans l’Illinois, le Beyonder bâtit son nouveau Q.G. en quelques secondes. De là, dans sa salle de contrôle, il observe les enfants de Puissance 4, en danger, et décide de leur venir en aide. Quelques instants plus tard, il est à New York et les aide à arrêter une bande de terroristes qui menaçait de faire dérailler une rame de métro.

L’apparition soudaine du Q.G. du Beyonder à Sparta n’est pas passé inaperçue. Dave, un journaliste local, décide de se rendre sur place pour enquêter. Le Beyonder l’invite à l’intérieur du bâtiment et lui raconte son histoire. Il lui parle de sa récente rencontre avec le Dr. Strange, qui l’a transformé et fait de lui un défenseur de la Vie. Il lui fait également découvrir les principaux êtres cosmiques qui participent au combat opposant la Vie à la Mort. Subjugué par ces paroles, Dave décide d’abandonner sa carrière de journaliste et d’aider le Beyonder dans sa nouvelle mission.

Les jours suivants, le Beyonder intervient partout sur la planète, intervenant lors d’un tsunami ou d’une éruption volcanique. Dave lui s’occupe de mettre en place une cellule permettant au Beyonder de répondre rapidement à toutes les situations d’urgence. Le Beyonder n’a pas vraiment besoin d’une telle organisation pour mener à bien sa mission, mais il laisse Dave faire.

Dans l’appartement de l’Homme-Molécule et de Volcana, le Gardien fait une apparition inattendu. Exceptionnellement, le Conseil des Gardiens a jugé la situation suffisamment grave pour demander à Uatu d’intervenir plutôt que de se contenter d’observer. Selon lui, le Beyonder menace l’existence même du multi-univers, et seul l’Homme-Molécule peut intervenir avant que l’irréparable ne soit commis. Mais l’Homme-Molécule refuse de s’en mêler.

Même s’il multiplie les actions, sauvant des populations entières de la famine et de la maladie, le Beyonder se sent insatisfait et semble convaincu que son combat pour la Vie pourrait être plus efficace. Il reçoit la visite de Captain America et Mr. Fantastic, qui s’inquiètent de son nouveau rôle et craignent que l’humanité ne devienne entièrement dépendante de lui.

Après avoir longuement réfléchi à son rôle, le Beyonder en arrive à la conclusion que pour que la Vie vainque, il doit tuer la Mort. Il invite donc celle-ci pour un rendez-vous final. Mais l’idée effraie beaucoup de monde, à commencer par Méphisto qui lance une attaque contre le Beyonder. Ce dernier n’a aucun mal à la repousser.

Le Gardien arrive alors, accompagné des plus puissants êtres de l’univers, parmi lesquels l’Ordre et le Chaos, Eternité, le Tribunal Vivant et l’Intermédiaire, désigné pour servir de porte-parole à la délégation. Il demande au Beyonder d’abandonner son projet. Beyonder refuse et supprime la Mort, au prix d’une bonne partie de ses pouvoirs. Plus rien désormais ne peut mourir dans l’univers.

Chez lui, l’Homme-Molécule découvre ce qu’a fait le Beyonder en constatant qu’une rose fanée a soudainement repris vie. Il se rend aussitôt auprès du Beyonder et lui explique que, puisque plus rien ne peut désormais mourir, toute création est devenue impossible. Dave réalise les conséquences du geste du Beyonder et le supplie de l’annuler. Mais ce dernier n’a plus suffisamment de pouvoir pour annuler son geste. Dave se propose alors pour remplacer la Mort, ce que le Beyonder accepte.

Les choses revenues à la normale, le Beyonder détruit son Q.G. Il doit à présent trouver un nouveau but à donner à son existence.



Commentaire :

Le Beyonder vs. la Mort ! Une fois de plus, le Beyonder se lance à corps perdu dans une nouvelle cause, pour découvrir au final qu’il a fait fausse route. Et une fois encore, c’est un humain à peu près anonyme qui lui fait prendre conscience de son erreur. Le procédé est un peu répétitif, mais difficilement évitable dans le cadre de cette histoire. Plus gênant est le fait que cette réflexion philosophique autour des concepts de vie et de mort est extrêmement superficielle. Certes, nous sommes dans un comic-book super-héroïque, mais tout de même…


A noter :

Entre cet épisode et le suivant, on retrouvera le Beyonder dans plusieurs autres titres :

- Cloak & Dagger #4 (janvier 1986, non traduit).
- Power Pack #18 (janvier 1986, trad. In Spidey n°82, novembre 1986).
- The Micronauts : the New Voyages #16 (janvier 1986, non traduit).
- Thor #363 (janvier 1986, non traduit).
- Power Man & Iron Fist #121 (janvier 1986, non traduit).


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 2 :



Page 15, panels 5 & 6 :



Page 16, panels 1 à 5 :





PUISSANCE 4 : Devinez qui vient dîner (1ère partie) (21 pages)
(Guess who’s coming to Dinner ?, in Power Pack #19, février 1986)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : Brent Anderson & Scott Williams.
Encrage : Terry Austin, Scott Williams & Sam De La Rosa.
Couverture : Brent Anderson & Jackson Guice.

Résumé :

Dans une ruelle, Katie Power tombe sur un Morlock, venu lui annoncer qu’Annalee viendra à son repas de Thanksgiving. Katie est ravie. D’autres ont également répondu à son invitation : Franklin Richards, Kitty Pryde et Serval. Et jusqu’à présent, elle a réussi à cacher à ses frères et sœur la surprise qu’elle a préparé.

Néanmoins, les enfants Power s’inquiètent pour leur mère. Avant de partir pour l’hôpital, son père annonce à Alex que sa situation s’est aggravée suite à une infection. Il lui demande de s’occuper du reste de la famille pendant son absence et de les conduire au défilé de Thanksgiving. Alex accepte, mais la situation l’inquiète énormément.

Chez les Morlocks, Annalee se prépare pour la fête. Sangsue aimerait l’accompagner, mais la vieille femme ne veut pas s’embarrasser de lui et l’enferme dans une caisse. Il en sera libéré un peu plus tard et partira à la poursuite d’Annalee.

Chez les Power, Alex surprend un coup de téléphone de Katie et découvre ce qu’elle a prévu. Il est très en colère que sa petite sœur pense à organiser une fête alors que leur mère se trouve entre la vie et la mort. Pour la punir, il décide de ne pas l’emmener au défilé, mais Katie, en larmes, s’enfuit. Les enfants partent aussitôt à sa recherche.

Alex tombe par hasard sur la Cape et l’Epée, venus eux aussi assister discrètement à la parade. De son côté, Katie retrouve Franklin Richards, accompagné de Beta Ray Bill…



Commentaire :

Première moitié d’un double épisode se déroulant durant Thanksgiving. Différents invités sont présents, qui ont déjà croisé la route de Puissance 4, de la Cape et l’Epée aux Morlocks. La situation est assez tragique (la mère des enfants entre la vie et la mort à l’hôpital), et Louise Simonson s’intéresse avant tout à la façon dont chacun de ses petits héros tente de gérer la situation, d’Alex qui se sent coupable de ce qui est arrivé à Katie qui cherche à garder espoir par tous les moyens. Plein de jolis moments, très justes et intelligemment traités, dans cette première partie.