Afficher un message
  #24  
Vieux 08/05/2007, 21h34
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TITANS N°95
Lug, décembre 1986.



LA GUERRE DES ETOILES : L’Alliance survivra (23 pages)
(Page 1 à ? : Duel with a Dark Lady !, in Star Wars #96, juin 1985)
(Page ? à 23 : Escape, in Star Wars #97, juillet 1985)

Scénario : Mary Jo Duffy.
Dessin : Cynthia Martin.
Encrage : Bob Wiacek (#96) & Art Nichols (#97).
Couverture : Cynthia Martin & Art Nichols (#97).

Résumé :

Luke Skywalker est vaincu en duel par Lumiya. Cette dernière lui laisse la vie sauve et le conduit au repère de son allié Den, où se trouve déjà Dani. De son côté, Kiro réussit à s’introduire dans la base et trouve la cellule où Luke est enfermé. Mais Dani est introuvable.

Luke se retrouve une seconde fois face à Lumiya. Il utilise cette fois deux épées-laser et réussit à désarmer son adversaire. Laquelle ne lui est pas inconnue : il s’agit en fait de Shira Brie, la pilote rebelle dont il croyait avoir accidentellement causé la mort (in Star Wars #61, juillet 1982, trad. in Titans n°62, mars 1984).

Une flotte spatiale, composée d’anciens impériaux et de soldats nagaï, arrive sur Kinooine. La base de Den doit leur servir de tête de pont pour la reconquête du secteur.

A l’intérieur de la base, pendant que Kiro retrouve Dani, Luke s’occupe de saboter les ordinateurs. Kiro et Dani tombent sur Den. Un combat s’engage entre Den et Kiro, et tous deux finissent par tomber du haut d’une falaise, dans une rivière. Luke rejoint Dani et ils regagnent ensemble leur camp, dans l’attente que Kiro reprenne contact avec eux.



Commentaire :

C’est donc sur ce bricolage de deux épisodes condensés en un seul que s’achève la parution de Star Wars dans Titans, après huit années (la série, après l’album qui était consacré au film, avait fait ses débuts dans Titans n°18 de janvier 1979) et soixante-dix sept épisodes. Les lecteurs français seront donc privés des dix derniers épisodes de la série qui, en vo, s’arrêtera au #107 de juillet 1986.


Casting :

Luke Skywalker, Kiro, Dani.

Lumyia/Shira Brie, Den.


EPSILON : Hors d’Eden, point de salut (2ème partie) (20 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean-Yves Mitton.

Résumé :

Dans le véhicule de police qu’ils ont dérobé, Epsilon et Foxy la Carapate commencent à faire plus ample connaissance lorsqu’ils sont pris en chasse par plusieurs appareils. Foxy tente de leur échapper en empruntant les tunnels de l’aérométro, mais leurs poursuivants retrouvent rapidement leur trace, et l’alerte est donnée à plus grande échelle : un gigantesque hologramme du visage d’Epsilon apparaît au-dessus de Paris, offrant une récompense d’un million d’eurécus pour sa capture.

Le véhicule d’Epsilon et Foxy est touché par un tir, et les deux enfants doivent sauter en plein vol. Epsilon réussit à amortir sa chute et celle de son compagnon, puis saute sur le toit d’une rame de métro. Malgré son corps en flamme et les policiers lancés à leur poursuite, Epsilon ne prend pas le temps de souffler et entraîne Foxy dans sa course à travers les couloirs du métro. Un chanteur de rue leur indique un endroit où rejoindre l’Underground, mais sur place ils tombent sur une dizaine de policiers. Une rafale optique d’Epsilon leur permet de s’échapper une nouvelle fois. Ils retrouvent le chanteur, qui s’avère être un agent du Maître du Psi, et l’assomment. Ils finissent enfin par trouver un passage menant aux sous-sols de Paris. Mais le calme à présent revenu, Epsilon sent ses dernières forces le quitter, et tombe de l’échelle qu’il était en train de descendre.



Commentaire :

Vingt pages de course-poursuite échevelée, Jean Mitton réalise ici un joli morceau de bravoure, et signe quelques scènes joliment spectaculaires et particulièrement dynamiques. La série souffre souvent d’un rythme trop lent et de dialogues interminables, ce n’est absolument pas le cas sur cet épisode.


Casting :

Epsilon, Foxy la Carapate.




VISION ET LA SORCIERE ROUGE : Contrôle d’identité (21 pages sur 22)
(Batteries not included !, in Vision & the Scarlet Witch #7, avril 1986)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Frank Springer.
Couverture : Richard Howell & Frank Springer.

Résumé :

Vision se rend au Manoir des Vengeurs où il interrompt Captain America et Namor en pleine séance d’entraînement. Il souhaiterait qu’ils lui en apprennent davantage sur la première Torche Humaine. Namor évoque sa première rencontre avec lui, où ils combattirent l’un contre l’autre, puis Captain America se remémore leurs combats communs au sein des Envahisseurs. Aucun de ces souvenirs ne rappelle quoi que ce soit à Vision.

En ce jour de l’équinoxe d’hiver, la Sorcière Rouge a invité sa nouvelle élève, Holly Ladonna, pour préparer une petite cérémonie. Elle reçoit la visite de Crystal, qui préfère les laisser mener à bien leur rite et part faire un tour dans le quartier.

Vision se rend au Projet Pégasus où ont été conduits les androïdes copiés sur les membres de la Confrérie des Mauvais Mutants mis au point par le Crapaud. Vision demande à rester seul pour interroger l’androïde du Cerveau, le seul encore en état de répondre à ses questions. Il se demande ce qui le différencie de ce synthozoïde et en quoi il est plus humain que lui. Soudain, le Cerveau double de taille et attaque Vision. Lorsqu’il tente de passer sa main à travers le corps de son adversaire, elle fond instantanément. Le Cerveau tente de fuir, mais Vision le frappe de toute sa force et brise l’androïde en deux. Mais les jambes du Cerveau fonctionnent toujours et disparaissent en passant par une conduite d’aération ! Elles se rendent jusque dans la cellule où se trouve le Crapaud et créent un court-circuit qui le libère. Aussitôt, le Crapaud appelle à lui son vaisseau, et un rayon tracteur le conduit à son bord. Vision se lance à sa poursuite. Il réussit de justesse à s’introduire dans le vaisseau puis s’évanouit.

A son réveil, Vision gagne la cabine de pilotage du vaisseau où se trouve le Crapaud. Celui-ci a enfin l’occasion d’affronter en duel son rival, celui qui lui a volé la femme qu’il aime. Il s’entoure d’un champ d’énergie qui accroît sa force pour combattre Vision, mais cela ne suffit pas pour lui permettre de prendre le dessus. Un de ses rayons projette Vision hors du vaisseau, mais celui-ci tire une rafale solaire sur l’appareil avant que le Crapaud n’ait le temps de fuir. Vision n’a alors plus qu’à regagner la Terre et retrouver Wanda. Holly s’en va, mais en cours de route elle aperçoit Crystal qui embrasse un homme qui n’est pas son mari…



Commentaire :

Steve Englehart laisse de côté la thématique familiale ici pour s’intéresser une nouvelle fois au cas de Vision et s’interroger sur sa part d’humanité. De fait, le personnage n’apparaît certainement pas moins humain que le Crapaud, n’en déplaise à ce dernier.

De bonnes idées encore une fois, à nouveau gâchées par une réalisation en dessous de tout. Le combat contre le Crapaud n’a ni queue ni tête, et la prestation de Howell et (surtout) Springer est à pleurer.


Casting :

Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch).

Crystal, Holly Ladonna, Captain America, Namor, Jarvis, Raymond Sykorski.

Le Crapaud (Toad).


Censure :

La page 16 a été supprimée.



A noter qu’en vf, le champ d’énergie qui entoure le Crapaud a été gommé page 16, mais pas page 17 !