Afficher un message
  #24  
Vieux 08/05/2007, 21h21
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


STRANGE N°204
Lug, décembre 1986.



LA DIVISION ALPHA : Le Secret de Sasquatch ! (24 pages)
(Page 1 à 10 : Rub-Out , in Alpha Flight #22, mai 1985)
(Page 11 à 24 : Night of the Beast, in Alpha Flight #23, juin 1985)

Scénario & dessin : John Byrne.
Encrage : Bob Wiacek & Keith Williams.
Couverture : John Byrne.

Non traduit.

Résumé :

Un soir, Véga voit débarquer chez lui Aurora, vêtue seulement d’un maillot de bain alors que la température est glaciale. Il réalise rapidement que la personnalité de Jeanne-Marie a repris le dessus. La jeune femme se souvient s’être trouvée dans un bateau en compagnie d’un homme (Walter Langowski) qui lui a fait des avances. Elle s’est aussitôt enfuie, et a erré trois jours avant de venir ici. Jean-Paul réalise que c’est la première fois qu’elle utilise ses pouvoirs alors qu’elle est Jeanne-Marie.

A Vancouver, Heather McNeil-Hudson se promène en ville en compagnie d’Elizabeth Twoyoungmen lorsque, parmi la foule, elle croit apercevoir James Hudson, son défunt mari. Elle se lance à sa poursuite mais il disparaît avant qu’elle l’ait rattrapé.

Roger Bochs teste la nouvelle armure de Box, mise au point avec l’aide de Madison Jeffries. L’armure semble être au point, et Roger Bochs va pouvoir se mettre à la recherche de Jerry Jaxon, le meurtrier de Guardian.

Harfang comparait devant les Esprits qui l’ont envoyé sur Terre. Ceux-ci l’accusent de trahison et de ne pas avoir mené à bien la mission qu’elle s’était vue confier. Harfang se défend et rappelle qu’elle est sortie victorieuse de trois combats contre les Grands Monstres, mais l’un des Anciens fait apparaître l’image de l’un d’entre eux, toujours en activité. Harfang reconnaît aussitôt Sasquatch. Harfang se réveille alors en sursaut. Elle se trouve dans l’appartement de Douglas Thompson, et celui-ci tente de la calmer, sans succès. Harfang sait qu’elle va devoir tuer l’un de ses plus proches amis…

Elizabeth Twoyoungmen s’entraîne au combat en compagnie de Puck lorsqu’ils sont rejoints par Walter Langowski. Ils discutent de Heather et du fait qu’elle est persuadée d’avoir aperçu son défunt mari dans la rue. Ils sont interrompus par l’arrivée d’Aurora, qui les informe qu’un super-vilain est en train de semer la panique en ville. Ils se rendent aussitôt sur place.

Le vilain en question se nomme L’Ultra Robot, et il est équipé d’une armure de combat lui permettant de tenir tête sans mal aux forces de police. Il menace de raser Vancouver lorsque les quatre membres d’Alpha Flight arrivent. Un seul coup de poing de Sasquatch suffit à régler le problème.

Alors que la situation semble sous contrôle, Harfang fait son apparition, se transforme en une chouette géante et se jette sur Sasquatch. Après quelques secondes sans réagir, les autres membres d’Alpha Flight viennent au secours de Sasquatch et arrivent à séparer les deux créatures. Mais Sasquatch n’est plus lui-même. Son visage respire la haine, et il se jette sur Aurora qu’il menace de tuer.

Harfang explique à Puck ce qui est arrivé à Walter Langowski. Contrairement à ce que l’on pensait jusqu’alors, il ne se métamorphose pas en Sasquatch. En réalité, l’expérience qui lui a donné ses pouvoirs a ouvert une brèche dans la barrière mystique derrière laquelle sont enfermées les Grands Monstres. Un lien mystique s’est créé entre Langowski et le Monstre nommé Tanaraq. Lorsqu’il se transforme, Langowski habite le corps de Tanaraq. Jusqu’à présent il avait le contrôle du monstre, mais au fil des transformations l’esprit de Tanaraq s’est petit à petit renforcé, jusqu’à reprendre le contrôle de son corps.

Pour affronter Tanaraq, Harfang adopte elle aussi l’apparence du Sasquatch. Les deux monstres, de force égale, s’affrontent alors. Harfang va pourtant réussir à porter un coup fatal à Tanaraq. Aussitôt, le Monstre redevient Walter Langowski. Celui-ci n’a pas survécu au coup mortel porté par Harfang. Celle-ci explique qu’elle n’avait pas d’autre choix, Tanaraq ayant entièrement pris le contrôle du corps de Langowski. Cela signifie donc que l’esprit de ce dernier se trouve ailleurs. Pour le sauver, les membres d’Alpha Flight devront se rendre au Royaume des Bêtes…



Commentaire :

La version française de ce récit est composée de deux demi-épisodes. Du premier Lug n’a gardé que quelques sub-plots, du second elle a fait disparaître les passages les plus violents du combat opposant Harfang à Tanaraq. Je vous renvoie au résumé de ces deux épisodes en v.o. pour en apprendre davantage.


Casting :

La Division Alpha (Alpha Flight) : Heather Hudson, Shaman, Harfang (Snowbird), Véga (Northstar), Aurora, Puck, Talisman, Sasquatch.

Madison Jeffries, Box, Rhonda, Douglas Thompson.

Tanaraq.


Censure :

Cet épisode contient 10 pages sur 22 d’Alpha Flight #22 et 14 pages sur 22 d’Alpha Flight #23.




L’ARAIGNEE : Cet Or est à moi ! (21 pages sur 23)
(This Gold is mine !, in Amazing Spider-Man #268, septembre 1985)

Scénario : Tom DeFalco.
Dessin : Ron Frenz.
Encrage : Josef Rubinstein.
Couverture : John Byrne.

Résumé :

Après avoir passé la nuit à venir en aide aux personnes coincées dans le building transformé en or massif par le Beyonder (in Web of Spider-Man #6, septembre 1985, non traduit), l’Araignée rentre chez lui et, mort de fatigue, s’effondre aussitôt sur son lit.

Pendant ce temps, les opérations militaires autour du building se poursuivent. L’or est découpé, chargé dans des camions et transportés jusqu’au port de l’Hudson. Là, il est chargé à bord de paquebots, qui prennent aussitôt la mer, sous la surveillance d’avions de chasse. La destination des navires est la fosse des côtes de Porto-Rico, profonde de onze kilomètres, dans laquelle ils vont vider leur cargaison. L’opération se fait dans le plus grand secret, mais à Washington, un sénateur récupère des photos satellites qu’il transmet au Caïd. Celui-ci met alors au point un plan pour s’emparer de l’un des navires : lors de son voyage de retour, à vide, un cargo est pris à l’abordage par les hommes du Caïd, qui prennent la place des marins.

Après être passé au Quotidien, où Jameson enrage qu’aucun de ses journalistes n’ait réussi à découvrir ce qui se passe dans le quartier bouclé par l’armée, l’Araignée retourne au building. Il veut découvrir quel accord le gouvernement et son délégué, Charles Anderson, ont passé avec le Caïd. Sur place, les opérations sont terminées, et les derniers camions se rendent au port pour y être déchargés. L’Araignée suit le convoi et monte à bord du cargo dans lequel l’or est chargé. Anderson fait également partie du voyage.

Anderson découvre très vite que l’équipage du navire a été remplacé par les hommes du Caïd. C’est l’Arrangeur qui mène les opérations. Le Caïd a aidé le gouvernement en empêchant que l’information ne filtre, et a été payé en conséquence. Mais il souhaite désormais davantage, d’où cette opération. L’Arrangeur doit larguer l’or en un endroit où il pourra être facilement récupéré par la suite. Anderson est capturé, assommé et enfermé dans une cabine.

L’Araignée passe à l’action et attaque l’équipage. L’un des avions de chasse qui survole le navire remarque le combat qui s’est engagé sur le pont et prévient ses supérieurs. Aussitôt, plusieurs bateaux sont dépêchés sur les lieux. Le temps qu’ils arrivent, l’Araignée a réglé leur compte aux hommes du Caïd et empêché l’Arrangeur de se débarrasser de la cargaison. Les forces de l’ordre retrouvent les truands entoilés. Lorsqu’il est libéré, Anderson ordonne qu’aucun mention ne soit fait dans le rapport de la présence de l’Araignée à bord.



Commentaire :

Conclusion d’un récit qui a débuté dans Web of Spider-Man #6 (septembre 1985), mais que curieusement les éditions Lug n’ont pas jugé utile de publier. Tom DeFalco tire habilement parti des conséquences occasionnées par la transformation par le Beyonder d’un building en or massif (in Secret Wars II #2, août 1985, trad. in Spidey n°79, août 1986). Avec un Spider-Man dépassé par les évènements et très mal à l’aise face au possible rôle joué par le gouvernement américain dans l’opération. Un épisode très réussi.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

Charles Anderson, J. Jonah Jameson, Joe Robertson, Ned Leeds, Betty Brant-Leeds.

Le Caïd (Kingpin), l’Arrangeur (Fixer).


Censure :

Deux pages de cet épisode ont été supprimées :

Page 18 :



Page 23 :





L’ARAIGNEE : Seul contre Firelord (20 pages sur 22)
(Burn, Spider, burn !, in Amazing Spider-Man #269, octobre 1985)

Scénario : Tom DeFalco.
Dessin : Ron Frenz.
Encrage : Josef Rubinstein.
Couverture : Ron Frenz & Josef Rubinstein.

Résumé :

Errant à travers la galaxie, Firelord tombe au milieu d’une pluie de météorites. Après avoir détruit les plus gros blocs, il réalise qu’il se trouve dans le Système Solaire. Il décide de se rendre sur Terre, dont il a pu déjà goûter les plaisirs. Il se rend directement chez… Tony’s Pizza, pour profiter des qualités culinaires terriennes. Son arrivée sème évidemment la panique dans le restaurant, d’autant plus que l’ambiance est actuellement à la paranoïa anti-mutante. Les ouvriers d’un chantier proche décident d’aller apprendre les bonnes manières à Firelord.

Peter Parker se trouve chez sa tante May lorsque son sens d’araignée l’avertit d’un danger majeur proche. Avant de pouvoir s’esquiver, il tombe sur Nathan Lubenski, qui lui reproche de se montrer égoïste et d’avoir déçu sa tante en abandonnant ses études, alors qu’elle s’était sacrifiée pour lui. Dans l’ombre, un homme observe leur discussion…

Après s’être changé (et avoir réalisé qu’il s’est trompé de costume ce matin, enfilant le noir au lieu du rouge et bleu), l’Araignée arrive chez Tony’s Pizza juste à temps pour sauver l’un des ouvriers d’une rafale solaire tirée par Firelord. Attaquant par surprise, l’Araignée parvient à s’emparer de son bâton de feu. Mais Firelord n’en a pas besoin pour utiliser ses pouvoirs cosmiques, et la rafale suivante manque de peu l’Araignée et détruit entièrement un immeuble condamné. Réalisant qu’il n’est pas de taille face à cet adversaire, l’Araignée fuit, mais Firelord se lance à sa poursuite. Après quelques esquives, l’Araignée finit par jeter le bâton de feu dans l’Hudson. Pendant que Firelord plonge pour le récupérer, l’Araignée prend la tangente, direction le Baxter Building. Ce n’est qu’en arrivant sur place qu’il se souvient que l’immeuble a été entièrement détruit…

Pour échapper à Firelord, l’Araignée songe à quitter son costume. Mais il craint que, par frustration, Firelord ne s’en prenne à des innocents à sa place. Il décide donc de repartir à l’attaque…



Commentaire :

Opposer Spider-Man a un adversaire bien plus fort que lui est généralement une bonne idée, mais Tom De Falco a peut-être bien poussé le bouchon un peu loin cette fois-ci. La différence entre les deux adversaires est à ce point démesurée qu’on ne voit guère comment l’Araignée peut s’en sortir. Et envoyer Firelord chez Tony’s Pizza dès son arrivée sur Terre n’est sans doute pas la meilleure manière d’installer l’ambiance dramatique requise pour un tel affrontement. La seconde moitié du récit est bien meilleure, et Ron Frenz met remarquablement bien en scène ce combat particulièrement spectaculaire.


A noter :

La précédente apparition de Firelord avait eu lieu dans Thor #306 (avril 1981, non traduit).

Le Baxter Building a été détruit par le Docteur Fatalis dans Fantastic Four #278 (mai 1985, trad. in Nova n°125, juin 1988).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

May Parker, Nathan Lubenski, Arthur Chekov.

Firelord.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 12, panels 5-6 :



Page 13, panels 1 à 3 et 7 à 9 :





Page 14 :





DAREDEVIL : La Dette (22 pages)
(The Price, in Daredevil #223, octobre 1985)

Scénario : Denny O’Neil & Jim Shooter.
Dessin & encrage : David Mazzucchelli.
Couverture : John Byrne.

Résumé :

Alors qu’elle se rend à un concert de jazz en compagnie de Matt Murdock, Glorianna O’Breen se fait voler son appareil photo en pleine rue. Elle est d’autant plus choquée que c’est le dernier souvenir qu’elle a de son père. Matt promet d’utiliser ses contacts pour le retrouver.

Le Beyonder fait une apparition spectaculaire au cabinet de Nelson & Murdock. Il veut louer leurs services afin de posséder légalement la Terre entière. Murdock refuse d’emblée, mais Nelson se montre plus ouvert, et davantage encore lorsque le Beyonder paie un acompte d’un million de dollars, argent dont le cabinet a grandement besoin.

Sous sa forme astrale, le Beyonder suit Matt Murdock, et découvre bientôt qu’il est Daredevil. Celui-ci interroge un truand, à la recherche de l’appareil photo de Glorianna, et apprend qu’il a été volé par un dénommé Frizzel ‘le Mataf’. Le Beyonder apparaît à Daredevil et réitère son offre. Celui-ci le quitte en lui disant qu’il réfléchira à la question.

Lorsque Daredevil se rend dans une usine de produits chimiques où le Mataf a l’habitude de dormir, il ne cesse de réfléchir à la proposition du Beyonder, et finit par conclure qu’il doit l’accepter. Aussitôt, en guise de paiement, le Beyonder rend la vue à Daredevil. Déconcerté par ce changement subit, Daredevil perd l’équilibre et tombe dans une cuve de produits chimiques. Le Mataf en profite pour fuir.

Le lendemain, Matt Murdock profite de sa vue retrouvée pour redécouvrir le monde. Il se rend chez Glorianna O’Breen, et il passent la journée ensemble à visiter musées et monuments. En soirée, ils se retrouvent au sommet de L’Empire State Building. Matt Murdock est terrassé par l’émotion. Lui qui n’avait connu que le sinistre quartier de Hell’s Kitchen avant de perdre la vue, découvre aujourd’hui la beauté de New York. Pourtant, il décide de quitter Glorianna et d’aller retrouver le Beyonder pour lui demander de reprendre son don. Il craint trop que cette vision retrouvée ne compromette son devoir de justice. Le Beyonder propose de lui laisser la vue sans aucune contrepartie, mais Murdock refuse définitivement et redevient aveugle.

Le soir venu, Daredevil retourne à l’usine de produits chimiques. Après leur première rencontre, le Mataf ne craint plus de l’affronter directement, mais se retrouve au tapis illico. Il rend l’appareil photo à Daredevil.



Commentaire :

Joli crossover avec Secret Wars II, co-écrit par Jim Shooter. La réaction de Matt Murdock lorsqu’il retrouve la vue est émouvante et correspond bien au personnage. A l’époque de Steve Gerber déjà, Daredevil avait retrouvé magiquement la vue (in Daredevil #106, décembre 1973, trad. in Strange n°102, juin 1978) et y avait renoncé pour des raisons similaires. Bonne prestation de David Mazzucchelli par ailleurs, très ‘colanienne’.


A noter :

Cet épisode fait directement suite à Secret Wars II #3 (septembre 1985, trad. in Spidey n°80, septembre 1986).


Casting :

Daredevil.

Le Beyonder, Glorianna O’Breen, Franklin ‘Foggy’ Nelson, Becky Blake.

Frizzel ‘le Mataf’.