Afficher un message
  #5  
Vieux 29/04/2007, 08h39
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
D.P. 7 (Displaced Paranormals) N°5

Publié par New Universe/Marvel en Mars 1987. "Exorcism", 24p.
Scénario: Mark Gruenwald. Dessin: Paul Ryan. Encrage: Roméo Tanghal. Cover: Paul Ryan.


Scusez Scuzz pour cette pose!8)
Critique de l'épisode précédent...

Nos héros, toujours en cavale, aident un bus de béni-oui-oui qui s'est foutu dans un fossé (curé au volant, fossé au tournant! ). Tous ne participent pas à ce sauvetage. Scuzz, qui se sent de moins en moins à sa place, découvre qu'il peut utiliser son crachat comme une arme!


Le pouvoir du crachat qui tue!

Et quand Jeff fait part aux autres de la proposition de sa mère qu'ils consultent un exorciste pour les "guérir" de leurs pouvoirs, il ne rencontre que sarcasmes et doute, jusqu'à ce que Stephanie, catho devant l'éternel, prenne sa défense et leur demande d'être ouvert d'esprit, de tenter leur chance. Scuzz pique sa crise et décide de quitter le groupe:


Scuzzez-le.....

Aprés une petite baston avec ses collégues, ceux-ci le laissent partir, respectant son choix. En route pour l'église près de la maison de Jeff, Stephie en profite pour donner des cours de soirs de catéchisme à nos amis!


Tiens, voila du Boutin!8)

Mais l'exorcisme ne dnnera rien. En pleine séance, le curé, déja peu convaincu que nos amis soient possédés, est traversé par l'Antibody de Randy qui lui transmet des expériences et mémoires du groupe. Le curé en est désormais sur, il ne peut rien pour eux, ils ne sont pas possédés, au grand désespoir de Stephanie, qui espérait pouvoir retourner à une vie normale auprès de ses enfants.


Ca fait toujours de drôle de sensations quand un homme entre en vous!

Un épisode qui voit donc le départ d'un des D.P. 7 qui va se la jouer cavalier seul et qui explore un théme tabou du comics de super-héros: la religion. On y découvre une Stephanie décidément incurablement nunuche et un Scuzz incurablement pénible. Gruenwald continue de mener sa série sur des chemins peu fréquentés par le comics de super-héros et le duo Ryan/Tanghal continue de livrer des planches sans défaut à défaut d'être géniales.


Une série toujours aussi fidéle à elle-même, ilôt de stabilité parmi un New universe qui voit voltiger les équipes artistiques.


Visitez le topic consacré aux D.P. 7