Afficher un message
  #6  
Vieux 19/04/2007, 21h15
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 597
Ben Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec HulkBen Wawe discute philosophie avec Hulk
Batman Hors Série 6 : Le futur sous toutes ses formes.



Batman : Gotham Knights 68 à 74 (The Shape of Thungs to Come & Payback).
Scénariste : AJ Lieberman.
Dessinateurs : Al Barrionuevo & Diego Olmos.
Encreur : BIT.
Coloriste : Laurie Kronenberg.
Lettreur : RAM.

Je ressors déçu de ce Batman HS. J'appréciais beaucoup Gotham Knights dans le magazine Batman par la bonne réutilisation du Hush de Loeb, et je trouvais que Lieberman s'en sortait bien avec ce personnage peu simple à gérer. Il brouillait les pistes, faisait croire que Hush n'était pas Tommy Elliott et il en faisait un personnage trouble, intéressant et surtout de la trempe à pouvoir tenir la dragée haute face au Joker, au Riddler ou à d'autres.
Donc j'avais un bon à priori avant de lire ça, mais là...ben je n'aime pas. J'ai été déçu, très déçu même.

On a donc la "fin", si on peut dire, de tout ça, et c'est assez mal fait. Je trouvais déjà que l'histoire avec Poison Ivy n'était pas très bonne, et que lier encore plus Hush et Batman par la "mort" d'Ivy et leurs sentiments, ce n'est pas vraiment bien, mais là...ben je suis déçu, vraiment. Lieberman essaye de faire quelque chose de grand, il essaye de lier à la fois l'aspect polar de son histoire avec de la SF, des magouilles et l'univers de Batman, et ça ne fonctionne pas. C'est même un gros rattage comme j'en ai vu peu.

Le coup avec les Clayface (même si Gueule d'Argile passe bien en VF, je préfère le nom VO) ne m'a vraiment pas emballé, et je n'en vois vraiment pas l'intérêt. A quoi bon faire ça ? Pourquoi Hush voulait-il utiliser tant les Clayface ? Pourquoi voulait-il se transformer ? Pour faire encore plus de mal à Wayne ? Pour continuer à le détruire peu à peu ? Mais ne l'avait-il pas déjà fait ?
Rien que son utilisation de Alfred faisait perdre pied à Wayne, si il l'avait bien géré. L'utilisaton de ces êtres monstrueux m'a donc paru sans intérêt, surtout que Lieberman ne gère pas ça bien. Son récit est complexe, alambiqué, étrange et il ne se tient pas, tout simplement. Il tente de faire une intrigue pseudo policière et pseudo SF, mais ça retombe lourdement à plat, et on se pose presque plus de questions quand on nous donne les réponses...pas vraiment une bonne chose, surtout quand on en reparle plus après.

Le premier story arc est donc décevant, surtout qu'on nous dit ici réellement si Elliott est vraiment Hush ou non, et même si je ne vais rien dire, je suis un peu déçu. J'avais espéré autre chose, et je trouve ça rapide. Ok, là, l'histoire de Clayface se tient, mais tout le reste fait autour...non. C'est dommage, ça va un peu trop vite et c'est trop mal géré pour que ça fonctionne vraiment.

Le deuxième story arc ne tient pas la route non plus. Je pense sincèrement que Lieberman a été forcé de finir rapidement ses intrigues, et c'est dommage, vraiment. Je l'ai dis, j'ai bien apprécié ce qu'il avait fait jusque là, et son Hush était top. Là, on a dû l'obliger à terminer rapidement son histoire et sa série, et c'est dommage. Mais comme dis aussi, il a mal géré son truc et ne s'en est pas bien sortit, surtout pour son dernier story arc.

Là, on a donc l'affrontement entre Batman, Hush et le Joker, avec un Hush qui perd de plus en plus sa crédibilité. C'est rapide, à nouveau complexe, bizarre, les personnages ont des réactions qui ne semblent pas naturelles et le Joker n'a presque pas l'air fou ! On sent bien que Lieberman a dû se dépêcher de terminer, mais c'est dommage. Il livre une dernière histoire assez mauvaise, sans grand intérêt et surtout avec une non fin.
D'ailleurs, je ne comprends pas son intérêt de faire ça. Se laisser une porte d'entrée plus tard au cas où ces épisodes fonctionnent pour réutiliser Hush ? Laisser DC dans la merde pour l'annulation de sa série en guise de vengeance ? Ou simplement pour se faire un style ? Je ne sais pas, et j'avoue que je suis déçu.

Au final, on reste dans l'inconnu, et c'est dommage, vu que je pense qu'on ne reverra pas ces intrigues avant longtemps. Le dernier story arc ne se tient donc pas, l'évolution de Batman n'est pas bien faite, et Lieberman se loupe complètement sur ces deux story arcs, selon moi. Ok, je comprends très bien qu'il ait dû rapidement finir ses intrigues, mais quand même...là, ça ne le fait pas, tout simplement.

En plus, Barrionuevo lui-même n'est pas au top, ainsi que Olmos. Les deux rendent des copies simplement honnêtes, rarement jolies et qui illustrent finalement assez bien des scénarii que je n'ai pas apprécié. Un rattage aussi du côté artistique, donc.

En conclusion, et bien ça donne donc un Batman HS décevant. Lieberman en roue libre finit mal ses intrigues, le dessin n'est vraiment pas top et je n'ai définitivement pas aimé. A éviter selon moi, sincèrement.
Réponse avec citation