Discussion: Niglo lit...
Afficher un message
  #186  
Vieux 21/03/2007, 18h28
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Zut et crotte ! La suite et fin de mon article sur les Champions est prête, mais voilà que Photobucket est en rade !

Plutôt que de vous faire subir un indigeste pavé de texte, je me rabats brièvement sur mon chouchou de la semaine dernière, le grand, le beau...




Franklin Richards : March Madness !
(Marvel Comics, mars 2007, 2.99$)

Scénario : Marc Sumerak.
Dessin : Chris Eliopoulos.


Chaque trimestre à peu près, les nouvelles aventures de Franklin Richards et son souffre-douleur robotique Herbie sont la plus agréable des bouffées de fraîcheur en provenance de chez Marvel. Aux antipodes du ton tragique et oppressant de Civil War et ses innombrables spin-offs, les Franklin Richards, son of a Genius, sont une andouillerie particulièrement réjouissante qui va davantage puiser son inspiration du côté de chez Calvin & Hobbes que dans la continuité marvelienne.

Que découvre-t-on dans les cinq récits au sommaire de la dernière fournée en date : eh bien, parmi de nombreuses autres, on y est amené à se poser les questions suivantes :

- Que faire lorsque votre maman chérie régresse soudain au stade de l’amibe ?

- Est-il bien prudent de voyager dans l’univers sub-atomique juste après avoir déjeuné ?

- Comment s’assurer d’être à son avantage sur la photo de classe annuelle ?

- S’il en avait les capacités, êtes-vous sûr que votre hamster ne chercherait pas à devenir le maître du monde ?

- Comment réagir lorsque vous êtes cernés par une montagne de ballons de basket-ball hostiles ?

Autant de vraies questions auxquelles ce one-shot apporte de vraies réponses, prouvées scientifiquement par l’un des plus grands génies de notre temps, Mister Fantastic lui-même.

Bref, comme à chaque fois, Sumerak et Eliopoulos signent ici une série de récits rigolos comme tout, et même que si vous ne lisez pas ça eh ben c’est que vous êtes encore plus nuls que des nuls très très nuls. Na !
Réponse avec citation