Discussion: Niglo lit...
Afficher un message
  #126  
Vieux 11/03/2007, 18h43
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Cowboys & Aliens
(Platinum Studios, décembre 1986, 120 pages, 4.99$)

Scénario : Andrew Foley & Fred Van Lente.
Dessin : Dennis Calero, Luciano Lima & Magic Eye Studios.


On va essayer de faire un peu plus court aujourd’hui…

Si vous pensez que le titre de ce graphic novel résume tout ce qu’il y a à savoir de cette histoire… vous avez raison. Cowboys & Aliens est une histoire de cowboys faisant la bagarre avec des aliens. Et des indiens aussi.

Le prologue, illustré par Dennis Calero (le reste de l’album est signé Luciano Lima) fait un parallèle entre la conquête de l’ouest par les colons européens et l’expansion d’une race extraterrestre belliciste à travers la galaxie. Mêmes causes, mêmes effets, seul les noms des agresseurs et des victimes changent.

Ceci posé, Foley et Van Lente n’aborderont quasiment plus la question, le récit qui suit étant presque exclusivement tourné vers l’action. Nous sommes en 1873, un vaisseau extraterrestre s’écrase quelque part dans l’ouest américain, dans une région que se disputent colons et indiens. Etant donné la technologie rudimentaire dont disposent les autochtones, les aliens se disent que conquérir la planète ne devrait pas poser de problèmes insurmontables. Cowboys et indiens n’ont que quelques heures pour empêcher les extraterrestres de contacter l’armada spatiale qui doit venir leur prêter main forte et les renvoyer d’où ils viennent à coups d’éperons et de flèches dans le cul…

Fred Van Lente et Andrew Foley ne sont pas à l’origine de ce projet. C’est Scott Mitchell Rosenberg, le big boss de Platinum Studios, qui a imaginé ce concept. Un croisement entre Independence Day et Rawhide en quelque sorte. L’idée offre quelques possibilités intéressantes, à condition que les scénaristes fassent preuve d’imagination.

Malheureusement, Foley et Van Lente restent très sages ici. Le déroulement de l’intrigue est connu d’avance (les humains récupèrent petit à petit diverses armes extraterrestres qu’ils vont retourner contre eux) et propose assez peu de surprises. Il y en a, quand même, notamment la charge de cavalerie finale, totalement farfelue et donc fort réjouissante. Mais pas assez hélas pour faire de Cowboys & Aliens la lecture vraiment jouissive qu’elle aurait pu être.

Niveau dessin, les planches de Luciano Lima sont assez médiocres, lisibles mais sans saveur et parfois maladroites. Les planches de Calero sont infiniment meilleures, mais il se contente de signer les cinq pages du prologue…

Ceci dit, étant donné le prix absolument dérisoire de l’objet, il n’est pas interdit de jeter un œil sur ce graphic novel, anodin mais pas désagréable pour autant. Pas le meilleur moyen de découvrir le talent de Fred Van Lente, mais je reviendrai sur cet auteur incessamment sous peu…

Réponse avec citation