Afficher un message
  #22  
Vieux 11/03/2007, 11h26
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


STRANGE N°202
Lug, octobre 1986.



LES ETRANGES X-MEN ET LA DIVISION ALPHA : Un Paradis de Rêve (1ère Partie) (48 pages)
(The Gift, in X-Men & Alpha Flight #1, décembre 1985)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith & Bob Wiacek.

Résumé :

Aux commandes de leur Hercule L100, Scott Summers et Madelyne Pryor transportent une équipe scientifique en Alaska. Pendant que Scott noue la conversation avec les passagers, Madelyne réalise qu’un phénomène étrange se déroule autour de l’appareil. De retour dans le cockpit, Scott assiste au phénomène, qui lui rappelle la fois où Shaman avait forcé les X-Men à se poser à Calgary. Soudain, une lumière aveuglante frappe l’appareil.

A Salem, Illyana Raspoutine et Doug Ramsey passent l’après-midi dans un café lorsqu’ils sont pris à parti par un jeune raciste anti-mutant. Illyana utilise une fraction de ses pouvoirs pour effrayer le garçon, puis s’enfuit en compagnie de Doug. Ils se téléportent à l’école du professeur Xavier, où Kitty Pryde s’apprête à lancer une session d’entraînement dans la salle des dangers. A cet instant, Rachel est frappée par un éclair psychique et perd le contrôle de ses pouvoirs télékinésiques qui vont perturber les appareils de contrôle de la salle des dangers. Les X-Men se trouve alors coincés dans une simulation du futur d’où Rachel est originaire, et doivent faire face à des Sentinelles mortelles. Avant que la situation ne dégénère, le Professeur X intervient et grâce à ses pouvoirs parvient à calmer Rachel et à mettre un terme à la session. Rachel leur révèle alors ce qui l’a mise dans cet état : elle a assisté télépathiquement au crash de l’avion piloté par Scott et Madelyne, puis vu son père s’extraire de la carcasse, son corps en flamme. Elle l’a également entendu mentionner le nom de Shaman comme probable responsable du phénomène qui a frappé l’appareil.

A Calgary, Walter Langowski, accompagné du reste de la Division Alpha, est venu consulter Michael Twoyoungmen. Il s’inquiète d’être de plus en plus souvent enclin à des accès de fureur lorsqu’il devient Sasquatch. Shaman ne découvre aucune cause physique à ce phénomène. Alors qu’il fait part de son analyse à Heather McNeil, Harfang entre dans son bureau et s’effondre dans ses bras. Elle mentionne la baie d’Ungava avant de perdre connaissance. Shaman n’a pas le temps de lui venir en aide : il est attaqué par Rachel, qui l’accuse d’avoir attaqué son père. Le reste de la Division Alpha arrive à la rescousse, et la situation menace de dégénérer, lorsque le reste des X-Men arrive et calme le jeu. Le Professeur X sermonne Rachel pour son attaque.

Le calme revenu, Shaman revient à Harfang et utilise ses pouvoirs pour lui venir en aide. Harfang affirme qu’un même pouvoir maléfique est à l’origine de son état et du crash de l’avion. D’après elle, la réponse se trouve dans la baie d’Ungava. X-Men et Division Alpha décident de se rendre sur place pour découvrir la vérité.

Sur un autre plan d’existence, Loki comparait devant Ceux qui siègent dans l’Ombre. Il a passé un pacte avec eux, et en échange de leurs faveurs s’est engagé à réaliser une bonne action pour Midgard (la Terre). Il prétend avoir accompli sa tâche, mais les Dieux veulent s’assurer qu’il est digne de leurs faveurs avant de lui accorder ce qu’il a demandé.

Alors que les X-Men et la Division Alpha se rendent à la baie d’Ungava à bord d’un vieux coucou, Malicia et Véga sont partis en éclaireur explorer la région. Ils découvrent rapidement une clairière qui semble épargnée par le froid polaire qui règne là, et au milieu de cette clairière, un temple majestueux. A leur arrivée, les deux équipes sont accueillis par un visage familier : Scott Summers. Lequel ne porte plus ses lunettes de quartz, étant désormais capable de contrôler mentalement ses rayons optiques. Scott les invite à le suivre dans le palais où les attendent Madelyne et les membres de l’expédition scientifique. Tous sont en parfaite santé, et se trouvent même désormais dotés de capacités miraculeuses. Ainsi Madelyne, d’un simple toucher, va guérir Puck de son nanisme, puis Sasquatch de ce qui causait ses crises de violence lorsqu’il se transformait, et enfin Aurora de sa schizophrénie. Après un banquet en l’honneur des nouveaux arrivants, elle fera de même pour Malicia, qui peut désormais toucher quelqu’un sans absorber son esprit. Elle invite ensuite le Professeur X à sonder son esprit pour rechercher l’origine de ces pouvoirs. Xavier n’apprend rien de ce point de vue, mais découvre que Madelyne est enceinte d’un petit garçon. Rachel réagit très mal à cette découverte et s’enfuit. Kitty et Talisman partent à sa poursuite.

Les X-Men et la Division Alpha sont finalement conduits à l’endroit d’où sont originaires les pouvoirs de Madelyne et de ses compagnons. Baptisée par eux la fontaine magique, il s’agit d’un immense rayon lumineux provenant des étoiles et plongeant jusqu’au cœur de la Terre. Heather McNeil décide de pénétrer à l’intérieur du flot de lumière, et comme les autres elle en ressort transformée, plus grande, plus forte. Le Professeur X s’interroge sur ce phénomène : s’il est capable de faire de n’importe qui un surhomme, cela signifie l’aboutissement de son rêve, la fin de l’opposition entre humains et mutants. Pourtant, Xavier est sceptique. Et comme pour lui donner raison, au même instant, un événement tragique se produit : du sac médecine de Shaman sortent soudain des dizaines de démons qui se jettent sur lui. Aurora et Véga emportent rapidement le sac au loin, entraînant les créatures dans leur sillage, mais Shaman a été grièvement blessé dans l’attaque.


Commentaire :

Dans cette mini-série, Chris Claremont fait une nouvelle fois se rencontrer X-Men et Division Alpha, dans un contexte très différent de leurs précédentes rencontres. Le scénariste prend le temps dans cette première moitié de mettre son intrigue en place, et nous convie à découvrir les prémisses d’un monde utopique. On se doute bien évidemment que ce don du ciel aura un prix, d’autant plus que Loki ne semble pas étranger à l’affaire. En attendant, Claremont sait rendre son récit vivant et intéressant grâce aux personnages qu’il met en scène (la première rencontre entre Rachel et son père, Madelyne enceinte, l’étonnant duo que forment Véga et Malicia, etc.). Et comme toujours Paul Smith fournit un travail de grande qualité.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Diablo (Nightcrawler), Colossus, Kitty Pryde, Malicia (Rogue), Rachel Summers.

La Division Alpha (Alpha Flight) : Heather Hudson, Shaman, Harfang (Snowbird), Véga (Northstar), Aurora, Puck, Talisman.

Cyclope (Cyclops), Madelyne Pryor, Paul Domenic, Jeanne Chrétien, Phil Descard, Carla Ballinger, Boyd Wilson, Jacques Moreau, Sam Ross, Nick Rodriguez

Illyana Raspoutine, Doug Ramsey, Lockheed.

Loki.




L’ARAIGNEE : Le Vieillard et l’Enfant ! (20 pages sur 22)
(Red 9 and Red Tape !, in Amazing Spider-Man #264, mai 1985)

Scénario : Craig Anderson.
Dessin & encrage : Paty (Cockrum).
Couverture : William Johnson & Joe Rubinstein.

Résumé :

L’Araignée se fait attaquer par surprise par un dénommé Red 9, un adolescent doté d’une armure volante. Le garçon n’a semble-t-il d’autre ambition que de défier l’Araignée sur son propre terrain et ne semble pas être dans son état normal. Leur combat les conduit dans une maison de retraite où ils font une entrée fracassante. Son adversaire dans les pommes, l’Araignée est pris à parti par l’un des résidents de l’hôpital, Philmont Magee, qui lui ordonne de réparer les dégâts qu’il vient de faire. Puis il rencontre le docteur Rattumun, qui s’occupe de Magee, et qui lui apprend que ce dernier est considéré comme étant décédé par l’administration et, en conséquence, doit être expulsé aujourd’hui même à dix-sept heures.

Sous son identité civile, l’Araignée se rend aux bureaux de la sécurité sociale où il rencontre un responsable, M. Blodgett. Celui-ci refuse de reconnaître l’erreur de son service et d’intervenir pour régler la situation de Philmont Magee. Seul un juge peut déclarer que ce dernier est toujours vivant. Malheureusement, Benjamin Handley, le juge en charge du dossier, est en congé aujourd’hui. Peter Parker apprend néanmoins où il se trouve et part aussitôt. Il retrouve le juge au clubhouse du terrain de golf où il joue. Prévenu par téléphone, le juge a eu le temps de préparer le dossier et le remet à Parker.

En route vers la maison de retraite, l’Araignée est une nouvelle fois attaqué par Red 9, qui s’est échappé de l’hôpital où il a été admis en raison d’une pneumonie. Il est toujours décidé à en découdre avec l’Araignée, qui tente d’éviter le combat autant que possible. Mais un tir de Red 9 atteint le sac de toile que porte l’Araignée sur le dos, et les papiers que lui a remis le juge s’envolent pour tomber, comble de malchance, sur le barbecue d’un vendeur de brochettes ambulant… Très en colère, l’Araignée décide de donner une leçon à Red 9, met son armure en pièces, et le ramène à l’hôpital.

L’Araignée doit retourner voir le juge Hanley pour obtenir une copie du document. Il arrive finalement dans la chambre de Magee avec quinze minutes de retard, mais le vieillard n’est plus là. Le docteur Rattumun a-t-il mis ses menaces à exécution ? Il n’en a pas eu l’occasion : avec l’aide de Red 9, les pensionnaires de la maison de retraite ont ficelé le médecin à une chaise, permettant à Magee de gagner du temps. Alors que l’Araignée s’apprête à partir, Philmont Magee lui rappelle qu’il n’a toujours pas réparé les dégâts qu’il a causés dans sa chambre…


Commentaire :

Un fill-in plutôt amusant, illustré par la femme de Dave Cockrum. Les déboires de l’Araignée face à un vieillard acariâtre et même pas reconnaissant pour tout le mal que le héros s’est donné pour le sauver prêtent à sourire.


A noter :

Première et unique apparition de Red 9.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

Philmont Magee, docteurRattumun, M. Blodgett, juge Benjamin Handley.

Red 9.




DAREDEVIL : Brouillard (20 pages sur 22)
(Fog, in Daredevil #220, juillet 1985)

Scénario : Denny O’Neil.
Dessin & encrage : David Mazzucchelli.
Couverture : David Mazzucchelli.

Résumé :

A trois heures du matin, Matt Murdock reçoit un appel d’Heather Glenn, qui lui demande de venir chez elle de toute urgence. En chemin, Daredevil surprend une conversation entre un couple dont le mari menace de tuer la femme. Mais il choisit de donner la priorité à Heather. Lorsqu’il arrive chez elle, il la trouve effondrée sur sa table, une bouteille de whisky devant elle. La jeune femme, totalement ivre, n’est pas en danger de mort comme Daredevil le croyait, mais a seulement besoin de sa compagnie. Daredevil la quitte immédiatement, furieux, pour intervenir dans la querelle de couple qu’il a surpris précédemment. Il arrive cependant trop tard : la femme est morte, et Daredevil peut seulement arrêter son meurtrier. De retour chez lui, il reçoit un nouvel appel d’Heather, mais raccroche immédiatement et débranche son téléphone.

Le lendemain, aux bureaux de Nelson & Murdock, Matt apprend que Heather n’a cessé de tenter de le joindre. Puis il reçoit un appel de Foggy, qui lui demande de venir de toute urgence chez Heather. Là, il trouve la jeune femme morte, pendue.

La mort d’Heather pèse lourdement sur la conscience de Matt. Mais soudain, il se souvient avoir perçu une odeur inhabituelle dans son appartement. Une odeur de cigarette. Sur place, il découvre que le coffre-fort d’Heather a été vidé. Il en conclut que la mort de la jeune femme est en réalité un meurtre maquillé en suicide. Avec l’aide de Foggy, qui s’était occupé des affaires légales d’Heather, il soupçonne rapidement un certain Silvio Gulio, homme d’affaire italien, qui avait tenté de récupérer sans succès certains brevets de Glenn Industrie. Après un tour au Josie’s Bar, Daredevil retrouve la trace de Gulio et pénètre dans le bâtiment qu’il occupe, évitant les divers systèmes de sécurité. Il surprend une discussion qui confirme que l’un des hommes de Gulio était à l’appartement de Heather le soir de sa mort. Après s’être débarrassé de ses hommes de main, Daredevil poursuit et rattrape Gulio sur le toit de l’immeuble. Si ce dernier reconnaît avoir fait voler les brevets d’Heather, il n’est en revanche pour rien dans sa mort : la jeune femme s’était déjà pendue lorsque lui et ses hommes sont arrivés.

Le lendemain, Foggy apporte à Matt une lettre d’Heather, arrivée par erreur chez son ex-femme, dans laquelle Heather explique son geste. Un profond sentiment de culpabilité envahit Matt Murdock.


Commentaire :

Certainement et de loin le meilleur épisode du run de Denny O’Neil, dans l’ensemble très médiocre. Le sort tragique d’Heather Glenn, personnage important dans la série ces dernières années, et abordé avec une grande sobriété, sans effusions. Dans un univers où les héros meurent trois fois par an et ressuscitent un mois après, la mort de ce personnage est l’une des plus poignantes qu’il m’ait été donné de lire. Pour couronner le tout, David Mazzucchelli signe ici une prestation somptueuse. Son Daredevil sillonnant un New York plongé dans le brouillard est l’un des plus beaux qu’on ait jamais vu.


Casting :

Daredevil.

Heather Glenn, Foggy Nelson, Becky Blake.

Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 9, panels 4 & 6 :



Page 10, panels 3 & 4 :



Page 18 :