Afficher un message
  #11  
Vieux 07/03/2007, 20h04
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 411
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
ROM Spaceknight N°52
Publié par Marvel en Mars 1984.
"Total War", 22p.
Scénario: Bill Mantlo
Dessin: Sal Buscema
Encrage de merde: Mel Candido
Cover: Bill Sienkiewicz



Ahh, révons ensemble de Bill encreur sur le titre!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Devant la révélation télivisée de ROM sur leur présence sur Terre, les Dire Wraiths décident d'attaquer ouvertement la Terre et de se lancer dans une guerre ouverte aux humains! Ils déciment une ville de Virginie...
ROM, Starshine et l'armée constatent les dégats et sauvent le peu de survivants.


Sigh...Cap america va être au chomage! 8)

Rom fait la connaissance du général Locklin, qui supervise le Projet Wraithwatch, censé repérer et stopper les Dire wraiths. ROM et Starshine sont accueillis au sein du projet. ROM conseille à Locklin d'avertir la population de la possibilité d'une attaque similaire et donc la région s'arme:


L'Amérique s'arme, Youpi tralala, c'est beau, je vais verser une larme...

Sur une nappemonde géante, ROM et Starshine font apparaître toutes les concentrations de spectre en Amérique du Nord. Or, la base même est indiquée! Starshine montre d'un jet de lumière la vérité: Wraithwatch a été infiltré! S'ensuit un combat féroce, durant lequel les militaires du projet se défendent, aidant Starshine et Rom à tuer les Dire Wraiths. Oui, vous avez bien lu, tuer! ROM ne les bannit plus! C'est la guerre! (en langage américain, ça veut dire: "tout est permis!" )


Certaines séquences saccagées laissent entrevoir ce qu'elles auraient pu être.

Commentaire:
Les choses sérieuses commencent avec ce numéro. Faisons tout de suite un sort au côté graphique de la chose: c'est une horreur! Mel Candido saccage les planches de Sal Buscema qui en devient méconnaissable! Du coup, tous les gimmicks horreur de la série, que Sal Buscema maitrise parfaitement, disparaissent sous un encrage lourd, gras et imprécis. Hstoire de rajouter au tableau, les couleurs sont d'un amateurisme criant: 1 couleur pour les spectres, 1 couleur pour les soldats, du jaune pisseux pour les décors et voila! Ah, et j'oubliais le lettrage, trop gros/gras, qui rend la lecture difficile!


Vous apprécierez le choix des couleurs: 6 dans tout ce numéro...

Niveau scénario, Mantlo met les pieds dans le plat. Avec cette guerre ouverte, montent à la surface des scénes d'une lourdeur éléphantesques (le sauvetage des nenfants; les soldats qui se bagarrent contre les spectres pour sauverleur planète...) mais surtout des dialogues et idées des plus douteuses: esprit militaire à gogo; racisme sous jacent avec par exemple cette réplique du général galvanisant ses collègues:

"Earth is for earthmen, ugly! Go back where you belong"!


... ou encore la population qui s'arme ou, le pompom, Rom qui se met à tuer "parce que c'est la guerre". A noter que si ça n'est pas nouveau pour Starshine, celà l'est pour Rom mais n'est dit que dans un récitatif qui se contredit avec une autre séquence et avec les autres épisodes à venir.
Ce sujet, la guerre, est bien trop casse gueule et Mantlo vient de se manger méchamment la première marche en plein menton...


Même le lettrage bat de l'aile...



Un numéro au mauvais goût aussi sur que ses dessins.8)

Visitez le topic soncacré à ROM!
Réponse avec citation