Afficher un message
  #5  
Vieux 24/02/2007, 15h09
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 856
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Chapitre 5 : Astonishing Tales #32 (2/2) et #33-36 (11/75-07/76), Frankenstein n°13 par Rich Buckler & Bill Mantlo / Rich Buckler & Keith Pollard / Bob MacLeod, Klaus Janson & Keith Pollard



Au dernier numéro, Mike Travers s'était échappé de chez Ryker… cette fois-ci il y retourne, pour tenter de libérer Nina Ferry. Deathlok lui se lance à la poursuite du criminel qui détient l'info sur le dernier chirurgien à l'avoir opéré encore en vie. L'ordi lui fait utiliser sa vision infrarouge pour détecter les traces de pas du fugitif, elles l'emmènent dans une station de métro.

Travers libère Nina de sa connection au dispositif Mindlock, qui lui permettait de diriger le super-tank de Ryker. Il se souvient un peu tard qu'un système d'auto-destruction s'enclenche en cas de déconnection intempestive… Dans la station de métro, Deathlok découvre son fugitif tué par des humains lobotomisés et controlés par une programmation extérieure. Dégoûté, il se laisse aller à un petit carnage et fait carrément s'écrouler toute la station ! Travers lui arrive juste à temps à se sauver avec Nina. Il voudrait qu'elle lui parle du chirurgien qui a travaillé sur Luther ! Elle est toujours inconsciente et Travers ne réalise pas que les ordinateurs de Ryker peuvent le suivre à la trace à travers une liaison via le cerveau de Nina

Déçu d'avoir perdu la seule piste qu'il avait sur son chirurgien, Deathlok est encore plus frustré quand son ordi lui apprend que la sacoche pleine d'argent qu'il pensait avoir au moins récupérée ne contient que des faux billets. Il a au moins récupéré un hélicoptère et compte l'utiliser pour s'en prendre à Ryker, quand enfin la chance lui sourit à nouveau : le pilote automatique de l'hélico est activé et va amener Deathlok chez le patron du fugitif mort ! Pendant ce temps, Ryker a été préparé pour une importante opération chirurgicale, il est maintenant en état de Mindlock total et son cœur s'est arrêté !

L'hélico emmène Deathlok jusqu'à Long Island, dans une propriété que l'ordi identifie comme appartenant à Simon Ryker. Ce n'est pourtant pas lui qu'il va trouver à l'intérieur mais…




L'ordi de Deathlok ne trouve aucune info sur cet Hellinger dans ses banques de données, ce qui ne devrait pas être possible. Deathlok s'en fout, il ne voit que l'androïde à son image qui est certainement compatible avec son cerveau et qui ne rejetterait pas une transplantation ! Hellinger et l'ordinateur le ramènent aussitôt à la réalité : il ne reste plus assez du Luther Manning original dans le corps de Deathlok pour qu'une greffe puisse réussir

L'opération chirurgicale subie par Simon Ryker est un succès.

L'ordinateur détecte de nombreuses greffes opérées sur le corps de Hellinger. Celui-ci confirme qu'il n'est pas dans les fichiers de l'omni-ordinateur central et prétend être un des chirurgiens qui a opéré Deathlok. Ryker le gardait depuis prisonnier, tout en le laissant fabriquer des androïdes, mais il l'a aussi condamné à mort en l'exposant à des radiations : Hellinger montre des lésions sur son bras. Hellinger veut donc utiliser Deathlok pour se venger de Ryker, c'est pour cela qu'il a attiré Deathlok jusqu'à lui avec cette histoire de messager.

L'esprit de Ryker a été fusionné à l'omni-ordinateur, faisant de lui l'âme d'une machine, ou encore "la machine du salut". Mike Travers est lui perplexe sur ce qu'il doit faire. Nina a repris connaissnce mais n'arrive pas à parler. Travers ne peut pas retourner auprès de Janice, ni faire équipe avec Deathlok maintenant que celui-ci sait qu'il lui a piqué sa femme. Il n'a finalement pas à se décider : il se fait capturer par les révolutionnaires libres, des humains qui veulent renverser Ryker.

Hellinger a réussi à pirater l'omni-ordinateur, il montre ainsi à Deathlok la capture de Mike et de Nina et déclare que Nina est la clé pour atteindre Ryker, car elle a subi un Mindlock, une liaison totale avec l'ordinateur central, accédant ainsi à tout ce qu'il sait ! Il va donc envoyer Deathlok libérer Nina et Mike, il commence pour cela par lui donner un nouveau pistolet laser, puis il lui confie une malette contenant une bombe qui lui permettra de s'introduire dans le QG des Révolutionnaires, le Château. Pour éviter qu'il ne la perde, Hellinger attache la malette au poignet de Deahtlok par une chaîne qui se détachera quand il arrivera à proximité du Château.

Deathlok a des doutes mais accepte la mission. Il se retrouve dans la zone où ont été vus les révolutionnaires pour se laisser capturer vingt minutes avant que la bombe n'explose. Hellinger assiste à tout cela depuis chez lui et tombe le masque pour le lecteur : il veut en fait se débarasser de Deathlok, il le remplacera par son clone ! Lui-même est aussi un cyborg, en fait le frère de Simon Ryker, et s'il veut bien se débarasser de lui, c'est pour pouvoir créer une nouvelle race d'homme : homo ascendant !!



Deathlok réalise que les révolutionnaires ont le même but que lui, une minute avant l'explosion il doit donc arriver au Château sans leur faire trop de mal. Il y parvient grâce à quelques tirs de laser judicieusement placés, mais devant la porte blindée du Château, à dix secondes de l'explosion, la chaîne ne se détache pas ! La porte s'entrouve, Deathlok réagit par réflexe : il passe le bras à l'intérieur, et si la bombe explose bien en lui arrachant le bras, au moins la porte blindée protège le reste de son corps. Et c'est Mike Travers, vêtu d'un exo-squelette, qui vient le récupérer, pendant que le Château finit d'exploser.


Deux mois plus tard : Deathlok reprend connaissance, avec un bras tout neuf, il a été réparé par la CIA. Sa directrice, Teresa Devereaux, a aussi installé un nouveau terminal à son bras, afin qu'il puisse être programmé pour de futures missions. Deathlok en veut à Mike pour l'avoir laissé se faire opérer à nouveau, mais il ne peut pas lui tirer dessus, il a été programmé pour ne pas le faire. Mike essaie de le convaincre : la CIA aussi veut renverser Ryker, elle permettra à Deathlok de mieux préparer ses offensives. La preuve : Nina a pu observer via sa liaison avec l'omni-ordinateur que Ryker était sur le point d'accéder à l'omnipotence, il faut frapper immédiatement !

Une opération est rapidement montée, Deathlok arrive par hélicoptère au QG de Ryker et finit par le trouver, son corps inconscient relié à l'omni-ordinateur. Mais il est aussi accueilli... par un autre clone de Luther Manning !

Ce nouveau clone explique qu'il n'est qu'une copie physique, il est animé par l'esprit du Dr Wilcox, le troisième chirurgien a avoir opéré Deathlok ! C'est lui qui a permis à Ryker de se fondre avec l'omni-ordinateur, sans pouvoir s'y opposer, Ryker le contrôle corps et âme. Entendant cela, Deathlok demande à être branché en Mindlock lui aussi, si c'est le seul moyen de retrouver Ryker. La scène est observée par Devereaux, qui voit via les yeux de Deathlok, et par Hellinger, qui veut utiliser son propre clone de Manning pour se débarasser en même temps de Deathlok et de son frère Ryker. Une fois branché, Deathlok retrouve Ryker dans le cyberspace !




Ryker contrôle logiquement davantage son environnement. Il fait la preuve de ses capacités en créant un hologramme montrant à Deathlok ce qui est arrivé après qu'il ait sauté sur une bombe. Il commence par une péniche remplie de cadavres, direction la banque des corps, c'est là que Ryker a récupéré le corps de Manning pour que ses capacités de stratège militaire ne soient pas perdues. Pourquoi a-t-il fait ça : parce que Manhattan a été bombardée, par un ennemi inconnu, provoquant à terme l'écroulement du système. La population de Manhattan a été déplacée à Long Island, où Ryker a pu en prendre le contrôle sous des raisons militaires, profitant de la guerre civile qui s'était déclenchée. Les vrais raisons de cette guerre seront révélées plus tard... en attendant Deathlok s'est accoutumé à son environnement et s'engage dans un combat au corps à corps avec la représentation photonique de Ryker.

Ryker affaibli, le Dr Wilcox tente de ramener Deathlok et Ryker dans leurs corps respectifs... mais chacun arrive dans le corps de l'autre ! Wilcox réalise son erreur et la répare, Deathlok et Ryker retrouvent leurs propres corps. Est-ce le choc de se retrouver dans le corps putréfié de Deathlok ou d'avoir été arraché au Mindlock ? Toujours est-il que Ryker a sombré dans la folie.

Hellinger a vu ce qu'il vient de se passer et se réjouit de la neutralisation de son frère, il ne lui reste plus qu'à se débarasser de Deathlok, pour cela il a transformé son clone de Luther Manning en bombe au plutonium ambulante. Deathlok lui pense sa mission terminée, il brise le terminal de la CIA qui servait à le programmer et s'apprête à prendre congé. Devereaux lui apprend alors que Nina a découvert que Hellinger est une menace tout aussi importante que Ryker, et qu'il est son frère ! Deathlok en veut à Hellinger d'avoir tenté de le tuer et accepte de coopérer.

Devereaux a la possibilité de l'en remercier : le corps du clone de Luther Manning est en train de rejeter l'esprit du Dr Wilcox, et la CIA a les moyens de transférer l'esprit de Manning, actuellement dans le corps de Deathlok, vers le corps de son clone ! L'opération semble être un succès : Luther Manning est tout content d'avoir retrouvé son corps d'origine Sauf que... Deathlok se réveille sans rien de changé pour lui : l'esprit de Manning n'a pas été déplacé mais juste copié !



Bien que choqué, Manning (j'appellerai ainsi le clone dorénavant) ne veut pas en entendre davantage et prend immédiatement congé. Dès qu'il est seul, il vérifie ce dont il se doutait : il a conservé le contact avec son ordinateur. Il est interrompu par l'arrivée du Doomsday-Mech de Hellinger, les radiations l'ont fait muter et Manning ne voit pas qu'il s'agit aussi d'un clone de lui-même. Au loin, Deathlok perçoit le SOS mental de Manning et ne peut qu'y répondre. Vous comptez bien, ça fait bien trois versions de Luther Manning ensembles ! Deathlok n'a pas d'états d'âme et tire avec son pistolet laser sur le Doomsday-Mech, et à la surprise générale celui-ci disparaît dans un éclair !

Quelques jours plus tard, Devereaux a trouvé un travail pour Manning : décoder et compléter les engrammes de Deathlok stockés sur une bande magnétique, pour avoir un compte-rendu exact de ses missions passées sous les ordres de Ryker. La CIA a aussi construit une RME, une "réplique médicale exacte" de Deathlok, qui reproduit les fonctions du cyborg afin de surveiller ses paramètres vitaux pendant qu'il est en mission

Deathlok s'est vu confier la mission de nettoyer la ville de tous les hommes qui étaient à la solde de Ryker, ainsi que des cannibales et mutants qui pullulent. Il a fait une rencontre dont je reparlerai au prochain chapitre... Sa mission actuelle l'emmène dans l'ancienne station de métro de la 23ème rue. Contre des hommes armés, il reçoit l'aide innatendue d'un type blond en short muni d'un simple arc et de flèches. Godwulf semble connaître Deathlok, prétend lutter contre les hommes de Ryker grâce à des actes de sabotage perpétrés dans les tunnels du métro, et s'en va en déclarant qu'il n'a pas besoin de l'aide de Deathlok. Evidemment, celui-ci veut en apprendre davantage, suit Godwulf jusque dans un local, le voit se connecter des fils dans la poitrine, tourner un bouton... et Deathlok disparaît en un clin d'oeil !



A la CIA, la RME de Deathlok ne donne plus de signe de vie : il semblerait que Deathlok soit mort ! Manning se pose des questions métaphysiques, pourquoi lui est-il toujours vivant ? Devereaux elle culpabilise d'avoir continué à utiliser Deathlok.

Où est passé Deathlok ? Plus dans sa propre série déjà, puisque Astonishing Tales s'arrête ici. La suite de cette histoire sera donc racontée dans Marvel Spotlight, puis Deathlok apparaîtra dans Marvel Two-In-One et dans Captain America, où DeMatteis finira enfin par combler tous les trous sur l'histoire de Earth-7484 Rich Buckler, plus connu comme dessinateur que comme scénariste, s'arrête lui aussi là, sans avoir pu aller jusqu'au bout de ses idées. Il est loin d'avoir démérité, je lui reprocherai juste un rythme un peu curieux, il se passe parfois plus de choses en un seul épisode que dans les trois précédents !

Le Simon Ryker de Earth-7484 ne sortira pas de sa folie, profitons-en pour évoquer sa version de Earth-616 : ce Simon Ryker là est apparu dans Super-Villain Team-Up #4 (02/76), L'Innatendu n°16. Lui aussi est un militaire qui a voulu créer un super-soldat cyborg, le Symbionic Man, mais il manquait à celui-ci une source d'énergie vitale. Il va la trouver en siphonnant carrément de l'énergie de l'armure de Dr Doom lors d'un combat de ce dernier avec Namor ! Sur Earth-606 Doom l'épargne, alors que sur Earth-7484 ce sont les blessures qu'il lui inflige qui obligent Ryker à se transformer lui-même en cyborg. Sur Earth-606, dans Marvel Spotlight #27 (04/76), Thor NF n°8, Ryker veut aussi les énergies de Namor pour alimenter son Symbionic Man, ça se passera plus mal, le navire de Ryker finira broyé par un poulpe géant !

Prochain chapitre : avant de croiser le chemin de Godwulf, Deathlok a rencontré... le Spider-Man de Earth-616 !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.