Afficher un message
  #20  
Vieux 02/02/2007, 14h58
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°79
Lug, août 1986.



LES X-MEN : Les Mutants et le Monstre ! (20 pages)
(The Mutants and the Monster, in X-Men #66, mars 1970)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Sal Buscema.
Encrage : Sam Grainger.
Couverture : Marie Severin & Sam Grainger.

Résumé :

Après avoir repoussé l’invasion des Z’nox, Charles Xavier est tombé dans un profond coma. Ses élèves utilisent sur lui un appareil qu’il a mis au point peu avant, leur permettant de lire ses pensées. Ils voient alors apparaître son visage, qui leur demande de capturer Hulk ! Strange Girl tente ensuite de sonder son esprit, mais la seule image qu’elle voit et celle du Titan Vert. Cyclope réalise soudain que Hulk est également Bruce Banner, éminent docteur. Peut être détient-il la solution pour venir en aide à Xavier. Les X-Men décident de partir à sa recherche.

Les X-Men se rendent à Las Vegas, où Hulk a été vu pour la dernière fois. Effectivement, sur place, ils tombent sur lui, semant la panique dans les rues de la ville. Angel et le Fauve sont rapidement mis K.O., et les rafales optiques de Cyclope restent sans effet. En revanche les pouvoirs télépathiques de Strange Girl sont plus efficaces, et Hulk s’effondre, puis redevient Bruce Banner. Lorsqu’il reprend connaissance, les X-Men lui expliquent qu’ils ont besoin de son aide pour sauver Xavier. Banner leur dit avoir un appareil capable de le guérir, dans l’un de ses laboratoires secrets. Mais alors qu’ils s’apprêtent à partir ensemble, le major Talbot arrive, accompagné de militaires et de blindés. Il exige que Banner se rende. Celui-ci perd très vite son sang froid et redevient Hulk. Après avoir détruit un tank à mains nues, il s’enfuit.

Les X-Men prennent Hulk en chasse et le rattrapent dans le désert, au sommet d’une falaise. Durant le combat qui s’ensuit, Hulk, poussé par le Fauve, tombe du haut de la falaise. Il n’est pas blessé dans la chute, mais en tombant il a créé une brèche dans la falaise, laissant apparaître l’entrée du laboratoire secret de Banner ! Pendant que les autres X-Men font diversion pour occuper un Hulk fou de rage, Angel récupère l’appareil dont ils ont besoin, puis toute l’équipe s’enfuit.

De retour à Westchester County, les X-Men utilisent l’appareil sur le Professeur X, qui sort aussitôt du coma.



Commentaire :

Ainsi s’achèvent les aventures des X-Men. Un épisode assez mineur, malgré une bonne prestation de Sal Buscema. Le groupe réapparaîtra dans divers titres Marvel, et le Fauve aura les honneurs d’une série régulière dans les pages d’Amazing Adventures, mais il faudra attendre cinq ans pour que les X-Men reprennent leurs aventures dans leur propre revue. Et avec un casting très différent…


A noter :

Le Marvel Chronology Project situe cette apparition de Hulk entre Incredible Hulk #124 & 125 (février-mars 1970, trad. in Hulk n°1, Arédit, décembre 1976).

X-Men cesse de paraître jusqu’en décembre 1970. A partir de ce numéro 67, la revue sera uniquement composée de rééditions de vieux épisodes, et ce jusqu’au #93 (juin 1975).


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Professeur X, Havok, Polaris.

Hulk, major Glenn Talbot.



GUERRES SECRETES : Donnez-moi Manhattan… (23 pages sur 25)
(I’ll take Manhattan…, in Secret Wars II #2, août 1985)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Steve Leialoha & Joe Rubinstein.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Petit à petit, le Beyonder apprend à découvrir l’existence à travers le corps humain qu’il s’est créé. Ce qui ne se fait pas sans mal, comme lorsqu’il tombe du haut du World Trade Center, ou qu’il mange une bouteille de soda au lieu de la boire…

Le Beyonder constate rapidement que New York est en train de sombrer dans la violence. Des manifestations ont lieu un peu partout, qui menacent de tourner à l’émeute à tout instant. Une foule compacte s’est massée devant les grilles du manoir des Vengeurs, criant des slogans hostiles aux mutants et aux non-humains. Dans l’ombre, Psycho-Man et le Maître de la Haine observent le résultat de leurs manipulations. Lorsque Jane Richards et Alicia Masters passent à proximité, le Maître de le Haine prend l’apparence de Red Richards pour les approcher. A son contact, Jane Richard devient Ahrima, maîtresse de la haine.

Le Beyonder se rend au Quotidien pour y rencontrer Peter Parker. Celui-ci ne le reconnaît, mais son accoutrement et les questions très curieuses qu’il lui pose (à quoi sert de manger ? de se vêtir ? etc.) lui font croire qu’il est en présence d’un doux dingue. Parker réussit à le semer, enfile son costume et rentre chez lui. Il ignore que le Beyonder, invisible, le suit. Il est donc particulièrement surpris lorsqu’il le retrouve dans son salon ! Il finit par comprendre de qui il s’agit, et il va répondre à toutes ses questions, même les plus saugrenues. Il va même devoir lui apprendre à utiliser des toilettes… Le Beyonder décide ensuite de rendre visite à Red Richards.

A Manhattan, la situation ne cesse d’empirer, et les émeutes se multiplient. Néanmoins, les Fantastiques finissent par trouver Psycho-Man et le Maître de la Haine. Pas pour longtemps : le premier se téléporte ailleurs, et le second est abattu par un tireur mystérieux – les FF découvrent alors qu’il ne s’agissait pas d’un être humain mais d’un androïde. Le Beyonder a assisté à toute la scène, mais ne comprend pas grand chose à ce qui vient de se passer. Il décide d’aller voir ailleurs.

Le Beyonder prend des vêtements dans la vitrine brisée d’un magasin. Témoin de la scène, Elsie, une vieille clocharde, lui explique qu’on ne peut rien prendre sans payer, puis lui explique ce qu’est l’argent. Alors que des loubards menacent de les attaquer, Elsie donne au Beyonder une carte de visite de Power Man et Iron Fist, les Héros à Louer. Il s’y rend aussitôt.

Surpris par l’apparition du Beyonder, Power Man et Iron Fist l’attaquent. Le Beyonder tombe par la fenêtre. Power Man saute pour tenter de le sauver, mais son atterrissage est beaucoup plus brutal que celui du Beyonder. Une fois Power Man calmé, ils peuvent enfin discuter. Power Man lui explique que tous les maux de la société proviennent de l’argent. Afin de payer sa dette envers les Héros à Louer, le Beyonder change leur immeuble en or massif, lequel s’effondre sous son propre poids…



Commentaire :

Le Beyonder continue de découvrir la société contemporaine. Ce qui donne lieu dans cet épisode à quelques scènes cocasses, des toilettes de Peter Parker à la scène finale, en passant par sa rencontre avec Elsie. Cet épisode est davantage plaisant que le précédent, sans être très enthousiasmant pour autant.


A noter :

L’affrontement des Fantastiques avec Psycho-Man et le Maître de la Haine se déroule en parallèle dans cet épisode et dans Fantastic Four #280-281 (juillet-août 1985, trad. in Nova n°126, juillet 1988). Dans cet épisode, Jane Richards, transformée en maîtresse de la haine, a été rebaptisée Ahrima, alors que dans les épisodes des FF elle gardera son nom original : Malice.

Le meurtrier du Maître de la Haine n’est autre que Scourge, à l’époque responsable de la mort de nombreux vilains costumés.

L’histoire du building transformé en or se poursuit dans Web of Spider-Man #6 (septembre 1985, non traduit) et Amazing Spider-Man #268 (septembre 1985, trad. in Strange n°204, décembre 1986).


Casting :

Le Beyonder.

Les Quatre Fantastiques : Mister Fantastic, l’Invisible/Ahrima (Invisible Girl/Malice), la Torche (Human Torch), Miss Hulk (She-Hulk).

L’Araignée (Spider-Man), Power Man, Iron Fist, Wyatt Wingfoot, Elsie.

Psycho-Man, le Maître de la Haine (Hate Monger), Scourge.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 18, panel 5 :



Page 19, panels 1 à 3, 6 & 7 :



Page 21 :





PUISSANCE 4 : Pénitence (22 pages)
(Reckoning, in Power Pack #15, octobre 1985)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Les enfants Power ont décide de se rendre à Central Park, où Beta Ray Bill et ses amis asgardiens doivent faire leurs adieux aux New-Yorkais avant de regagner Asgard. Julie a un autre problème en tête : après avoir été surprise par son institutrice une anti-sèche à la main, le proviseur lui a donné un billet à faire signer par ses parents. Elle se dispute à ce sujet avec Jack et décide de s’en aller seule. Jack et Katie restent le temps de terminer de coudre des ailes sur le costume d’Alex, sa dernière idée.

Lorsque Julie arrive à Central Park, elle ignore qu’elle est suivie discrètement par quelqu’un : le Croquemitaine, toujours aussi décidé à se venger des enfants Power. Sur la scène, Beta Ray Bill crée un portail menant directement à Asgard. Voyant cela, Julie se dit que partir pour Asgard serait un bon moyen d’éviter de devoir affronter ses parents… Dans une allée menant à la scène, elle aperçoit Volstagg. Elle décide de le suivre discrètement. Mais c’est le moment que choisit le Croquemitaine pour attaquer. Malheureusement pour lui, le dard que projette son pistolet rate sa cible et frappe l’Asgardien. Se retournant, celui-ci croit que la coupable est Julie. Le reste de Puissance 4 arrive à cet instant, donnant à Julie la chance de s’expliquer. Volstagg les conduit alors auprès de Fandral et Hogun, auxquels ils racontent leurs précédentes rencontres avec le Croquemitaine. Puis ils les quittent pour partir à la recherche de leur ennemi.

Puissance 4 retrouve rapidement le Croquemitaine, et le combat reprend. Fandral, Hogun et Volstagg assistent à la scène et décident d’intervenir. Alors que le Croquemitaine a pris Alex en otage, Hogun détruit son jet-pack d’un lancer précis de sa dague. Le vilain tombe dans une mare, d’où les enfants de Puissance 4 le sortent pour le conduire devant les Asgardiens. Hogun est prêt à régler de manière permanente le problème, mais Julie l’en dissuade. Finalement, les trois Asgardiens font leurs adieux aux enfants Power, puis traversent le portail de Beta Ray Bill.

De retour à la maison, Julie donne le billet du proviseur à signer à son père, en lui racontant ce qui s’est passé. A sa grande surprise, celui-ci se montre très compréhensif. Il lui est arrivé la même chose autrefois, et il lui demande seulement de se montrer plus prudente dorénavant.

Au Manoir des Vengeurs, Franklin Richards rêve d’un vaisseau blanc, poursuivi par un vaisseau orange, qui s’écrase non loin de la Statue de la Liberté. Il se réveille en sursaut.



Commentaire :

Le Croquemitaine est décidément un vilain aussi ridicule qu’obstiné, on le retrouve donc pour le deuxième mois consécutif. Heureusement, la présence des Asgardiens apporte un petit plus à cet épisode, sans cela très routinier.


A noter :

Les évènements de cet épisode se déroulent en même temps que les dernières pages de Thor #359 (septembre 1985, non traduit).


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Beta Ray Bill, Volstagg, Hogun, Fandral.

Franklin Richards, Jarvis, James Power.

Le Croquemitaine (Bogeyman).