Afficher un message
  #5  
Vieux 13/01/2007, 19h11
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Spécial Strange n°43
Mars 1986



L’ARAIGNEE ET QUASAR : La Résurrection d’Edward Lansky (21 pages sur 22)
(Spider-Man & Quasar : The Resurrection of Edward Lansky, in Marvel Team-Up #113, janvier 1982).

Scénario : Mark Gruenwald.
Dessin : Herb Trimpe.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : John Romita Jr. & Frank Giacoia.

Résumé :

Alors qu’il se rend à l’université, l’Araignée est détourné par son sens d’araignée vers un fourgon blindé. A peine s’est-il posé sur son toit qu’il est interpellé par Quasar. Celui-ci lui explique que Nitro se trouve dans le fourgon, dont il est chargé de la surveillance en tant que chef de la sécurité du projet Pégasus. L’Araignée reprend donc sa route.

Peu après, les bracelets de Quasar perçoivent une puissante perturbation du champ électro-magnétique. En suivant ces ondes, il arrive au campus universitaire où, sous terre, il découvre un laboratoire caché. A l’intérieur, un globe de lumière se jette sur lui et s’attache à ses bracelets dont il absorbe l’énergie. Impuissant, Quasar voit le globe prendre la forme d’une silhouette humaine, qui lui dit être le Maître de la Lumière, l’ancien adversaire de l’Araignée.

Non loin de là, le sens d’araignée de Peter Parker se fait à nouveau ressentir et il doit précipitamment quitter le cours auquel il assistait. Dehors, il tombe nez à nez avec le Maître de la Lumière, qui l’attaque immédiatement. Après avoir esquivé ses divers assauts, l’Araignée réussit à lui sauter sur le dos. Il découvre alors que la forme lumineuse de son adversaire enferme Quasar. Le Maître de la Lumière profite de l’effet de surprise pour lancer contre lui des béliers lumineux et s’enfuir, toujours uni à Quasar.

Le Maître de la Lumière se rend dans son ancien laboratoire, où il découvre que toutes ses machines ont disparu. Il se rend donc dans un magasin d’électronique faire son marché. Mais Quasar reprend conscience, et force le Maître de la Lumière à se détacher de lui. Mais ses pouvoirs sont sans effets sur son adversaire, et il est rapidement vaincu. Ils retournent alors dans l’ancien labo, où le Maître de la Lumière met tout en place pour une expérience. L’Araignée arrive peu après et passe à l’attaque. Il va être aidé par Quasar qui, à nouveau réveillé, va mettre hors service ses bracelets, privant le Maître de la Lumière de sa source d’énergie. Le vilain retourne alors au néant. En découvrant l’appareillage mis en place par le Maître de la Lumière, l’Araignée comprend ce qu’il voulait faire : redevenir humain. Il met alors l’appareillage en place, et lorsque Quasar libère l’énergie contenue dans ses bracelets sur le costume vide du Maître de la Lumière, celui-ci renaît. Mais l’Araignée ne le laisse pas profiter de son humanité retrouvée et le met K.O. d’un crochet du gauche.


Commentaire :

Un épisode réussi, qui profite en outre des relations peu courtoises entre l’Araignée et Quasar. Celui-ci est présenté comme un jeune héros arrogant et franchement antipathique.


A noter :

La précédente apparition du Maître de la Lumière a eu lieu dans Amazing Spider-Man #203 (avril 1980, trad. in Strange n°158, février 1983).

Le MCP situe cette apparition de Quasar entre Marvel Two-in-One #81 (novembre 1981, trad. in Nova n°80, septembre 1984) et Dazzler #13 (mars 1982, trad. in Titans n°47, décembre 1982).

Nitro a été vaincu par l’Araignée dans Spectacular Spider-Man #55-56 (juin-juillet 1981, trad. in Nova n°53-54, juin-juillet 1982).


Casting :

L’Homme-Araignée (Spider-Man), Quasar.

Le Maître de la Lumière (Lightmaster), Nitro.




LES ETRANGES X-MEN : Poursuite ! (21 pages sur 22)
(Pursuit !, in Uncanny X-Men #156, avril 1982).

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Bob Wiacek.

Résumé :

Alors que la police arrive sur les lieux de la bataille contre Deathbird et les Broods, un immense vaisseau spatial se matérialise dans le ciel et téléporte les X-Men à son bord. Aux commandes se trouvent les Frères des Etoiles, qui accueillent les mutants. Colossus est placé dans un module de survie. Tandis que le Starjammer part à la poursuite du vaisseau de Deathbird, Cyclope a le temps de parler avec son père, qui lui raconte ce qui lui est arrivé autrefois. Lui et sa femme, Ann, ont été capturés par un vaisseau Shi’ar. Après une tentative d’évasion manquée, l’Empereur Dken exécuta Ann sous les yeux de Corsaire. Emprisonné, il rencontra les Frères des Etoiles et s’évada avec eux. Depuis, il lutte contre l’Empire.

Le Starjammer rattrape le vaisseau de Deathbird, au moment où celui-ci aborde un vaisseau gigantesque. Le Starjammer accoste lui aussi, et les X-Men et les Frères des Etoiles passent aussitôt à l’attaque. C’est Colossus, miraculeusement remis de sa blessure, qui mène l’assaut. Ils trouvent rapidement la cellule où sont détenus Xavier et Lilandra et les libèrent. Puis tout le monde regagne le Starjammer et s’enfuit. Mais le vaisseau a été endommagé, et il semble qu’il ne pourra regagner la Terre avant que l’ultimatum d’Araki n’expire.


Commentaire :

Début véritable de la saga des X-Men dans l’espace. Claremont se fait plaisir avec ce space-opera, mais le résultat est assez soporifique et peu imaginatif. Une sorte de croisement entre Star Wars et Alien dans lequel les X-Men peinent à trouver leur place.


A noter :

On apprend pour la première fois que Deathbird est la sœur de Lilandra.

Première apparition d’un acanti, cette sorte de baleine de l’espace transformée en vaisseau par les Broods.


Casting :

X-Men : Cyclope (Cyclops), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Serval (Wolverine), Colossus, Kitty Pryde, Professeur X.

Les Frères des Etoiles (Starjammers) : Corsaire (Corsair), Raza, Hepzibah, Ch’od, Sikorsky, Waldo.

Lilandra, Araki, Tigra.

Deathbird, lord Samedar, les Broods.




LES ETRANGES X-MEN : Cache-cache ! (21 pages)
(Hide ‘n’ Seek, in Uncanny X-Men #148, mai 1982).

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Bob Wiacek.

Résumé :

En orbite autour de Pluton, X-Men et Frères des Etoiles s’attèlent aux réparations du Starjammer. Pas encore tout à fait remis de sa blessure, Colossus s’effondre soudain et doit être soigné en urgences par Sikorsky. Lilandra tente de contacter Araki, sans succès : celui-ci a été éliminé par lord Samedar qui a coupé toutes les communications de son vaisseau. C’est au tour de Xavier de tenter d’entrer en contact télépathique avec Diablo et Kitty, mais il s’effondre en hurlant.

De leur côté, Kitty et Diablo ne sont pas restés inactifs et ont mis au point un plan pour empêcher Samedar de détruire la Terre. Après s’être débarrassé de leurs gardes et avoir trouvé le corps d’Araki, Kitty utilise un appareil mis au point par Diablo pour apparaître sur le pont du vaisseau sous l’apparence de Phénix et menacer les Shi’ar de représailles si ils attaquent la Terre. Alors que la Garde Impériale part à sa recherche, Diablo téléporte Oracle, la télépathe du groupe. Celle-ci va lire leur esprit et apprendre ce qu’ils ont découvert. Elle en informe alors Gladiator, Starbolt et N’Reel’Iree. Mais le reste de la Garde Impériale, obéissant toujours aux ordres de lord Samedar, les attaque. Alors que la bataille entre les deux groupes débute, Kitty s’esquive pour aller saboter les ordinateurs du vaisseau. Sur place, elle est abattue par un canon avant d’accomplir sa mission. Le reste du groupe vaincu, lord Samedar peut lancer une première rafale de plasma anti-matière vers la Terre. Mais le tir est intercepté in extremis par le Starjammer. Lilandra apparaît alors sur les écrans du vaisseau de Samedar et ordonne l’arrestation de celui-ci. La Terre est sauvée. En revanche, le Professeur X semble être en état de mort cérébrale.


Commentaire :

L’épisode fonctionne essentiellement grâce au duo Diablo/Kitty, toujours agréable à suivre. Pour le reste, les menaces et manigances de Samedar peinent à faire frémir le lecteur.


Casting :

X-Men : Cyclope (Cyclops), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Serval (Wolverine), Colossus, Kitty Pryde, Professeur X.

Les Frères des Etoiles (Starjammers) : Corsaire (Corsair), Raza, Hepzibah, Ch’od, Sikorsky, Waldo.

La Garde Impériale (Imperial Guard) : Gladiator, Oracle, Starbolt, N’Reel’Iree, Warstar, Fang, Hussar, Neutron, Webwing, Blackthorn

Lilandra, Araki.

Deathbird, lord Samedar, les Broods.





LA CHOSE ET LA SORCIERE ROUGE : Le Congrès des Couronnes (17 pages)
(A Congress of Crowns, in Marvel Two-in-One #66, août 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Terry Austin.

Résumé :

Alors que Triton conduit le docteur Henry Croft au Grand Refuge des Inhumains, la Chose et Manta partent sur les traces du Dragon. La Chose tente de contacter les FF, mais c’est Agatha Harkness qui prend son appel, ses amis étant absents. Après que la Chose lui a résumé l’affaire, Agatha contacte mentalement la Sorcière Rouge, qui a déjà eu affaire à la couronne du serpent. Celle-ci entre alors en transe et détecte la couronne à Washington. C’est là que les trois héros se donnent rendez-vous. C’est également là que le Dragon achève sa mission en remettant la couronne à son employeur, Hugh Jones, l’ancien directeur de la Roxxon. Celui-ci, déjà détenteur d’une couronne, va pouvoir accroître ses pouvoirs.

A Washington, la Chose, la Sorcière Rouge et Manta découvrent que la population de la capitale a été pétrifiée. Ils se rendent au Capitole, où les attend Jones, entouré de l’esprit de tous ceux qui ont porté un jour la couronne du serpent. Tandis que la Chose et Manta affrontent les ectoplasmes, la Sorcière Rouge feint de se soumettre à Jones pour pouvoir affronter l’esprit de la couronne sur le plan astral. Elle est sur le point de succomber lorsque la Chose se jette sur Jones pour retirer sa couronne. A son contact, il redevient Ben Grimm. Mais il s’accroche et finit par retirer la couronne. Il se retransforme aussitôt en Chose, et la couronne tente de prendre le contrôle de son esprit. Mais l’épaisseur de sa peau le protège suffisamment pour qu’il reste maître de lui-même.


Commentaire :

Une conclusion en-deçà des épisodes qui l’ont précédée. Le personnage de Hugh Jones manque d’envergure pour faire un vilain intéressant.


A noter :

La précédente apparition de Hugh Jones a eu lieu dans Avengers #149 (juillet 1976, trad. in Vengeur n°4, Arédit, février 1986).


Casting :

La Chose (Thing), la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Manta (Stingray).

Triton, Henry Croft, Agatha Harkness.

Hugh Jones, Dragon.