Afficher un message
  #18  
Vieux 02/12/2006, 09h29
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°77
Lug, juin 1986.



LES X-MEN : Et le Feu du Soleil embrasa la Terre ! (20 pages)
(The Coming of Sunfire, in X-Men #64, janvier 1970)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Don Heck.
Encrage : Tom Palmer.

Résumé :

Au siège des Nations Unies, Saburo Yoshida, un haut dignitaire japonais, inaugure un monument célébrant l’amitié sino-américaine. Mais la cérémonie est interrompue par l’irruption d’un personnage masqué se faisant appeler Feu du Soleil qui détruit la statue en projetant un rayon thermique. Alertés par Cérébro, les X-Men arrivent très rapidement sur place, mais ne parviennent pas à l’arrêter.

Feu du Soleil n’est autre que Shiro Yoshida, le fils de Saburo. C’est un mutant dont la mère se trouvait près d’Hiroshima au moment de sa destruction. Son oncle Tomo, un nationaliste de la pire espèce, l’a entraîné à maîtriser ses pouvoirs tout en le persuadant que les Etats-Unis sont l’ennemi irrémédiable du Japon.

Feu du Soleil compte désormais s’en prendre au Capitole. Mais les X-Men, qui l’ont suivi à la trace, s’interposent. Et son père, qui a découvert sa double identité, intervient à son tour. Lorsque Feu du Soleil hésite à blesser son père, Tomo abat ce dernier. Par réflexe, Feu du Soleil tue son oncle d’un rayon thermique. Témoins de ce drame familial, les X-Men s’éclipsent discrètement.


Commentaire :

L’atome étant au cœur de la création des mutants dans l’univers Marvel, c’est en toute logique que le drame d’Hiroshima est à l’origine du premier mutant japonais. Roy Thomas fait de son personnage un jeune homme fanatisé par un extrémiste qui le manipule, jusqu’au double drame final. Le principal trait de caractère du personnage, que l’on retrouvera quasiment à chacune de ses apparitions dans les décennies suivantes, est son arrogance, qui en fait certainement l’un des personnages les plus antipathiques du Marvel Universe.

A noter que ce mois-ci Neal Adams cède son crayon à un Don Heck méconnaissable sous l’encrage de Tom Palmer.


A noter :

Première apparition de Feu du Soleil.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Saburo Yoshida, Tomo Yoshida.

Feu du Soleil (Sunfire).




GUERRES SECRETES : Rien à craindre… (38 pages sur 43)
(Nothing to fear…, in Marvel Super Heroes Secret Wars #12, avril 1985)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.

Résumé :

Tous les héros sont morts, tués par Fatalis. Dans sa tour, celui-ci est devenu tellement puissant qu’il craint de détruire toute la galaxie dans un moment d’inattention. Il décide de refouler son pouvoir au fin fond de son être.

Les vilains sont toujours chez Volcana, dans le quartier de Detroit que l’Homme-Molécule, grâce à ses pouvoirs, ramène en direction de la Terre. Dans la salle de bain, l’Enchanteresse conjure Ondine et lui ordonne de lui révéler tout ce qu’elle sait sur le Beyonder. C’est ainsi qu’elle découvre la victoire de Fatalis, le sort des héros, mais aussi que le Beyonder est toujours vivant, quoique très affaibli par son combat contre Fatalis. L’Enchanteresse décide alors de regagner Asgard. Pour cela, elle a besoin de l’énergie vitale de Volcana. Elle est interrompue par l’arrivée de l’Homme-Molécule et du Lizard. Elle parvient néanmoins à se téléporter, mais se retrouve une nouvelle fois sur la planète du Beyonder. Le Lézard l’a suivie et va la défigurer d’un coup de griffe. L’Enchanteresse le réduit en cendres.

Dans la tour de Fatalis, Klaw semble jouer un jeu étrange. Alors que son maître dort, il tente de le tuer, mais doit abandonner son projet au dernier moment. Il demande alors Fatalis s’il est bien certain que les héros sont morts. Il va même jusqu’à échafauder une hypothèse expliquant comment les héros ont pu survivre à son attaque : Zsaji se rend sur les lieux du drame, où elle retrouve le corps de Colossus, et utilise ses pouvoirs pour lui rendre la vie (au coût de la sienne) ; Colossus place alors le corps de Mister Fantastic dans une unité médicale où il revient à la vie, avant de faire de même avec tous ses camarades tombés au combat. Klaw insiste tant que Fatalis finit par douter. C’est alors que le marteau de Thor fracasse les murs de la tour. Fatalis déchaine aussitôt ses pouvoirs sur toute la surface de la planète. Le déchaînement de puissance est tel que Fatalis manque de peu de perdre le contrôle de ses pouvoirs. Klaw offre alors de l’aider : si Fatalis lui transmet une partie de ses pouvoirs, il le débarrassera des héros pour lui. Fatalis accepte.

Lorsque Klaw sort de la tour, les héros sont bien tous présents dans la plaine, et sur le point de passer à l’assaut. Klaw ranime Ultron, qui ne fera guère le poids face à l’attaque conjointe de Hulk et la Guêpe. Quant à Klaw, il se laissera facilement vaincre par Captain America. Ce dernier arrive alors devant Fatalis, qui d’un geste le réduit en cendres. Mais Cap réapparaît soudain et repart à l’attaque. La même scène se reproduit à plusieurs reprises, jusqu’à ce que Fatalis, totalement paniqué, ne perde totalement le contrôle de ses pouvoirs. Le Beyonder quitte alors le corps de Klaw, qu’il contrôlait jusqu’à présent, et récupère ses pouvoirs. Puis Fatalis, Klaw et le Beyonder s’évaporent.

La guerre est terminée. Tandis que Colossus se recueille sur la tombe de Zsaji, les héros se réunissent une dernière fois dans la forteresse de Fatalis avant de se préparer à retourner sur Terre. Ils sont rejoints par le Lézard, redevenu Kurt Connors, et par Lockheed, qui avait disparu dès leur arrivée sur la planète, et qui revient en compagnie d’un dragon femelle. Grâce à l’un des appareils se trouvant dans la base, Captain America parvient à réparer son bouclier, endommagé lors du dernier combat.

Mister Fantastic va ensuite téléporter tout le monde sur Terre, à l’exception de la Chose, qui a décidé de rester et de comprendre pourquoi il peut redevenir Ben Grimm sur cette planète. Il propose que Miss Hulk le remplace au sein des Quatre Fantastiques.


Commentaire :

Conclusion dans l’ensemble réussie de cette maxi-série, malgré quelques petites réserves. En particulier, Jim Shooter ne semble trop savoir quoi faire de ses vilains une fois qu’ils ont quitté la planète du Beyonder, ce qui nous donne un premier tiers du récit sans grand intérêt. A l’inverse, la chute de Fatalis est plutôt bien traitée. Et si au final toutes les réponses ne nous sont pas données, c’est simplement que le succès de la maxi-série a donné à Shooter l’idée d’une seconde, sur laquelle nous reviendrons dès le mois prochain.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman, Zsaji.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania, Klaw, Ultron.

Le Beyonder.


Censure :

Cet épisode a été réduit de cinq pages (scannées par Persépolis et Michel) :