Afficher un message
  #20  
Vieux 10/11/2006, 19h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TOP BD N°11
La Vengeance du Monolithe Vivant
Lug, novembre 1986.

La Vengeance du Monolithe Vivant (78 pages)
(Revenge of the Living Monolith, in Marvel Graphic Novel #17, 1985)

Scénario : David Michelinie.
Dessin : Marc Silvestri.
Encrage : Geof Isherwood.
Couverture : Marc Silvestri.

Résumé :

Depuis sa plus tendre enfance, Ahmet Abdol est persuadé d’être un descendant des pharaons, ce qui lui vaut d’être la risée de ses camarades. Les années passant, il ne démordra pas de cette idée, poursuivant ses recherches généalogiques et scientifiques, malgré les lazzis. Seule Filène, son amie d’enfance, restera à ses côtés. Ils finiront par se marier et avoir une fille, Salomé.

Lors d’une conférence scientifique, Ahmet Abdol affirma détenir la preuve que les pharaons étaient des mutants. Ses propos déclenchèrent la colère du public présent, qui l’accusa d’hérésie et tenta de le lyncher. Abdol s’enfuit, en compagnie de sa femme et sa fille, mais perdit le contrôle de son véhicule en évitant un groupe d’enfants. Abdol et Salomé s’en sortirent indemnes, mais Filène, coincée dans le véhicule, périt dans l’explosion du réservoir d’essence. La foule qui les avait pris en chasse assista à la scène sans broncher. Fou de rage, Abdol déclencha involontairement et pour la première fois ses pouvoirs mutants, lançant sur l’attroupement une rafale d’énergie et causant plusieurs victimes. Alors que la foule s’enfuyait, un homme vint à Ahmet Abdol et l’invita à le suivre. Il le conduisit jusqu’à un temple situé en plein désert occupé par une secte dont les membres étaient persuadés du retour prochain des pharaons. La démonstration de ses pouvoirs les avaient convaincus qu’il était l’élu qu’ils attendaient. Ahmet Abdol devint alors le Pharaon Vivant et, quelques temps plus tard, affronta les X-Men (in X-Men #54 à 58, mars à juillet 1969, trad. in Strange n°55 à 59, août à décembre 1974).

Aujourd’hui, le Pharaon Vivant est détenu dans une prison égyptienne. Des menottes l’empêchent d’utiliser ses pouvoirs. Mais après avoir emmagasiné suffisamment d’énergie, il parvient à s’en défaire. Au même moment, un groupe de ses fidèles prend la prison d’assaut et l’aide à s’évader. Il emmène avec lui comme otage Hassan, le gardien chargé de le surveiller, qui était, ironie du sort, l’un des garçons qui le harcelait lorsqu’il était enfant.

A New York, une jeune femme égyptienne, Fayah Sahid, se rend au Baxter Building. Elle est interceptée au pied de l’immeuble par un groupe d’hommes du Pharaon Vivant. Mais la Torche Humaine veille et vient en aide à Fayah. Introduite au reste de l’équipe, la jeune femme explique qu’elle est une ancienne disciple de la secte du Pharaon Vivant et qu’elle a découvert qu’il veut asservir le monde à l’aide d’un modificateur cérébral qu’il a inventé. Tandis que Miss Hulk reste en compagnie de Fayah pour la protéger, les autres membres de l’équipe se rendent au labo pour analyser l’objet qu’elle leur a amené. Ils ne découvriront que trop tard qu’il s’agit d’un piège : sur un signal de Fayah, plusieurs vaisseaux du Pharaon Vivant apparaissent au-dessus du Baxter Building et déclenchent un téléporteur qui prend au piège Mr. Fantastic, l’Invisible et la Torche. Tous trois se retrouvent instantanément en Egypte, dans le repère du Pharaon Vivant. Ils résistent aux attaques de ses troupes, mais sont vaincus par le Pharaon Vivant d’une rafale de son ankh, réglé sur la longueur d’onde des rayons cosmiques qui leur donnent leurs pouvoirs.

Au Baxter Building, Fayah Sahid tente de s’enfuir, mais les systèmes de sécurité de l’immeuble l’empêchent de sortir. Voyant qu’elle risque d’être capturée par Miss Hulk, ses collègues ont reçu pour ordre de l’éliminer pour l’empêcher de parler. Ils préfèrent auparavant en référer au Pharaon Vivant. Lorsque celui-ci découvre le visage de Fayah sur son écran de contrôle, il réalise que la jeune femme est en réalité sa propre fille, Salomé ! Il sait que si elle parle, ses plans seront réduits à néant, mais il ne peut se résoudre à tuer sa propre fille. Hassan, toujours prisonnier mais témoin de la scène, commence à se moquer du Pharaon, l’accusant d’être un raté. C’en est trop pour la psyché fragile du Pharaon qui, dans un éclair de démence, tue Salomé. Il est désormais libre de poursuivre son plan.

Mr. Fantastic, l’Invisible et la Torche ont été attachés à un appareil mis au point par le Pharaon qui va canaliser l’énergie cosmique qui est en eux et la lui transmettre. Aussitôt l’appareil déclenché, le Pharaon Vivant devient, une nouvelle fois, le Monolithe Vivant. Plus puissant que jamais, et plus fou également, il décide de venger la mort de sa fille en rasant New York.

Miss Hulk contacte les Vengeurs pour les prévenir des derniers évènements. Seul Captain America est présent au manoir. Avant de la rejoindre, il décide d’aller chercher du renfort. Il se rend au Quotidien où il souhaite demander à Peter Parker de prendre contact avec l’Araignée. Parker est absent, mais l’Araignée l’attend à la sortie de l’immeuble. Ils retrouvent Miss Hulk au Baxter Building, et l’Araignée commence à analyser l’appareil qui a fait disparaître les Fantastiques. Alors qu’il pense avoir découvert son mode de fonctionnement et s’apprête à le tester, on annonce à la télé que le Monolithe Vivant sème la panique à l’aéroport de La Guardia. Les trois héros remettent leur projet à plus tard et partent à sa rencontre.

Le Pharaon Vivant ne cesse de grandir et s’attaque aux immeubles de l’Eastside. Ni Captain America, ni l’Araignée ne font le poids face à ce mastodonte. Miss Hulk parvient à le faire chuter, mais il se relève sans mal, plus en colère qu’avant. Sans prévenir ses camarades, l’Araignée quitte soudainement le champ de bataille. Il retourne au Baxter Building et met en marche le téléporteur qu’il a étudié précédemment. Il se retrouve aussitôt au cœur du repère du Pharaon Vivant et se débarrasse des quelques gardes postés là. Lorsqu’il découvre la machine à laquelle sont reliés les Fantastiques, il décide de la détruire, mais l’un des scientifiques travaillant pour le pharaon le prévient que l’appareil est relié à des réacteurs nucléaires, et que sa destruction fera sauter le Caire.

Alors que le Monolithe Vivant poursuit son avancée destructrice au cœur de New York, il s’arrête soudain en arrivant à proximité d’une école et en voyant les enfants fuir. Alors qu’il repense soudain à sa femme et sa fille perdues, toute velléité de se battre le quitte. Captain America s’approche de lui et entame la conversation pour tenter de le raisonner. Il semble sur le point d’y parvenir, mais l’un des soldats postés autour du Monolithe ouvre le feu sur lui. Croyant à un piège de la part de Captain America, le Monolithe Vivant entre dans une fureur noire. Son pouvoir s’accroît encore, et rien ne semble pouvoir l’arrêter, pas même les chasseurs de l’armée de l’air qui le prennent pour cible. Dans la bataille, un câble à haute tension a été sectionné. Miss Hulk va s’en servir pour électrocuter le Pharaon Vivant, qui s’effondre enfin.

Alors que la foule exulte, les Fantastiques, accompagnés de l’Araignée, font leur apparition sur le site. L’Araignée à réussi à les libérer en poussant la machine qui les retenait au maximum de ses capacités, entraînant une surcharge qui l’a stoppée. Mais les héros n’ont pas le temps de se congratuler : ils réalisent que le Pharaon Vivant n’est pas mort. Pire : bien qu’il demeure immobile, il continue de grandir.

Les Vengeurs arrivent finalement sur les lieux. Ils mettent rapidement au point un plan pour se débarrasser du Monolithe Vivant : ils attachent autour de son corps un câble en adamantium que Thor relie à son marteau. Il compte ainsi envoyer le Monolithe dans l’espace. Mais lorsqu’il lance Mjolnir de toute sa force, le Monolithe Vivant ne bouge pas d’un pouce. Et la situation s’aggrave encore lorsque les troupes du Monolithe passent à l’attaque. Celui-ci assiste, immobile et souriant, à la bataille qui se déroule sous ses yeux. Jusqu’à ce qu’il soit témoin d’une scène qui va le plonger dans le doute : un homme se fait tuer en sauvant une petite fille. Captain America tente à nouveau de le raisonner. Cette fois, le Monolithe Vivant réalise de quelle folie il est responsable et ordonne à ses troupes de cesser le combat. Puis il demande à Thor de refaire la même chose que tout à l’heure. Cette fois, lorsque le dieu d’Asgard lance son marteau, le Monolithe accompagne le mouvement de toutes ses forces, et se trouve catapulté dans l’espace. Ses troupes disparaissent à sa suite. Le Monolithe Vivant va alors entamer un long voyage cosmique, poursuivant sa métamorphose jusqu’à devenir la Planète Vivante.


Commentaire :

A priori, on peut se demander ce qui a conduit David Michelinie à s’intéresser au Pharaon Vivant, vilain de seconde zone quelque peu ridicule. La première partie du récit est la moins réussie : Ahmet Abdol nous apparaît comme un dingue dont l’obsession vire très vite au ridicule. Son histoire prend par la suite une tournure plus tragique qui va quelque peu gommer le côté caricatural et grotesque du personnage. Et son sort final nous le fera apparaître un peu plus touchant.

La où le récit fonctionne remarquablement bien, c’est dans sa construction. Le rythme va crescendo, les scènes s’enchaînent à la perfection et en matière de spectaculaire nous offrent quelques beaux moments. Marc Silvestri, qui n’en est alors qu’au début de sa carrière (il n’a encore signé que quelques King Conan et une poignée de fill-ins divers) signe une prestation digne d’éloges, dans un style très différent de celui qu’on lui connaîtra quelques années plus tard.


A noter :

La précédente apparition du Pharaon Vivant avait eu lieu dans Power-Man & Iron Fist #57 (juin 1979, trad. in Le Cristal de Chéops, Power-Man n°6, Arédit, mars 1983).


Casting :

Le Pharaon Vivant (Living Pharaoh)/le Monolithe Vivant (Living Monolith).

Les Quatre Fantastiques (Fantastic Four) : Mr. Fantastic, l’Invisible (Invisible Girl), la Torche (Human Torch), Miss Hulk (She-Hulk).

Les Vengeurs : Captain America, Thor, Iron Man, Wonder Man, Starfox, Oeil de Faucon (Hawkeye).

Spider-Man, J. Jonah Jameson.

Fayah Sahid/Salomé, Hassan.

(Flashback) : Filène.


A lire également : la critique de ce graphic novel par Virgule.

Dernière modification par Niglo ; 10/11/2006 à 20h06.
Réponse avec citation