Afficher un message
  #16  
Vieux 16/10/2006, 14h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°99
Lug, Avril 1986.



LES QUATRE FANTASTIQUES : Les Parasites du Cerveau ! (18 pages sur 22)
(The Brain Parasites !, in Fantastic Four #221, février 1981)

Scénario : Doug Moench.
Dessin : Bill Sienkiewicz.
Encrage : Bruce Patterson.
Couverture : Bill Sienkiewicz & Bruce Patterson.

Résumé :

Red Richards est contacté par le professeur Gideon Carruthers après qu’un météorite a plongé dans un lac. Toute l’équipe, avec Franklin, part aussitôt en Pennsylvanie. Sur place le Fantasticar est attaqué par une sorte de ptéranodon qui, assommé par la Chose, va exploser. Mister Fantastic parvient seulement à récupérer le cadavre d’une sorte de trilobite préhistorique.

Le soir même, ils partent à la recherche du chien disparu d’un enfant, et tombent sur une sorte de loup. Etrangement, l’animal est occupé à laper une flaque d’essence. Mister Fantastic remarque sur le cou de la bête un trilobite semblable à celui qu’il a trouvé précédemment. Lorsqu’il le lui retire, le loup redevient un chien ordinaire. Après avoir analysé le trilobite, Red Richards conclut qu’il est lié à la chute du météorite dans le lac. La Chose plonge à la recherche d’indices, et trouve une sorte d’œuf, juste avant d’être attaqué par un serpent de mer. Pendant que les FF aident la Chose à se débarrasser du monstre aquatique, l’œuf éclot, et un trilobite va grimper jusqu’à la nuque de l’Invisible. Bientôt, elle va se transformer en femme préhistorique, et les FF vont la retrouver cachée derrière le Fantasticar (le trilobite doit se nourrir de pétrole, et force donc son hôte à en faire de même). Ils n’osent retirer le trilobite, de peur qu’il ne s’autodétruise et tue son hôte, comme ce fut le cas précédemment pour le ptéranodon et le serpent de mer. Red va rapidement réaliser que ce phénomène d’autodestruction est lié aux pouvoirs de Franklin, qu’il a involontairement déclenchés. Il éloigne donc son fils pour pouvoir se débarrasser du trilobite de Jane et tout finit par rentrer dans l’ordre.


Commentaire :

Les épisodes s’enchaînent dans un morne ennui. Que sont venus faire Moench et Sienkiewicz dans cette galère ? Sont-ce bien les mêmes que l’on retrouvait au même moment aux commandes de Moon Knight, ou de tristes homonymes ?


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Franklin Richards, Alicia Masters, Gideon Carruthers.




LES QUATRE FANTASTIQUES : Le Secret des pouvoirs de Franklin (22 pages)
(Ego Spawn, in Fantastic Four #228, mars 1981)

Scénario : Doug Moench.
dessin : Bill Sienkiewicz.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Bill Sienkiewicz & Joe Sinnott.

Résumé :

Après les évènements récents dans lesquels Franklin a joué un rôle central (sa possession par Nicholas Scratch puis les effets de ses pouvoirs sur les trilobites extraterrestres), Red Richards souhaite en apprendre davantage sur ses pouvoirs et pratiquer quelques tests sur lui. Les FF, accompagnés de Lorrie Melton, la nouvelle petite amie de la Torche, se rendent au laboratoire d’Abe Jankowitz, un vieil ami de Red et de Ben. Après quelques tests peu probants, ils décident d’utiliser un appareil pour provoquer les pouvoirs de Franklin. Pendant ce temps, Johnny part en compagnie de Lorrie et, après un dîner, ils vont flirter en voiture sur une corniche où se retrouvent tous les amoureux du coin. Mais Johnny est pris à parti par un dénommé Franco, qui n’aime pas ses manières. C’est alors qu’un événement étrange se produit : dans le labo de Jankowitz, les pouvoirs de Franklin se déclenchent, une boule d’énergie sort de son corps, va jusqu’à la corniche où se trouve la Torche, frappe Franco et le transforme en un lutteur de foire. Le voilà assez fort pour tenir tête à la Torche, puis aux FF venus à la rescousse. Restée au laboratoire, l’Invisible va simplement éteindre l’appareil auquel est relié Franklin, et l’effet va immédiatement se dissiper.


Commentaire :

Après le médiocre, on sombre à présent dans le navrant. Il est grand temps de passer à autre chose.


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Franklin Richards, Lorrie Melton, Alicia Masters, Abe Jankowitz.

Franco.




L’ARAIGNEE : A Malin, malin et demi ! (23 pages)
(Compulsion, in Spectacular Spider-Man #103, juin 1985)

Scénario : Peter David.
dessin : Rich Buckler.
Encrage : Armando Gil.
Couverture : Rich Buckler.

Résumé :

Trois étudiants, Barry, Thomas et Ashley, décident pour s’amuser de défier un super-héros. Ils jettent leur dévolu sur l’Araignée et recueillent toutes les informations qu’ils peuvent trouver sur lui. Ils créent un super-vilain fictif, qu’ils baptisent le Flambeau, et envoient en son nom plusieurs messages aux médias, en particulier au Quotidien. Assez rapidement, Thomas va abandonner le jeu, craignant que ses amis n’aillent trop loin. Ashley va confectionner un costume pour le Flambeau et le porter devant la caméra de Barry pour enregistrer un message dans lequel il menace l’Araignée.

Mais la farce va prendre un tour inattendu. Alors qu’ils se trouvent à la bibliothèque, Barry et Ashley vont recevoir la visite du Flambeau ! Celui-ci va ensuite défier l’Araignée et l’affronter, sous le regard médusé des deux étudiants. Après un bref combat, le Flambeau disparaît, laissant à l’Araignée un message l’invitant à le rejoindre le soir même sous l’Arc de Triomphe. Barry et Ashley reçoivent une lettre similaire. Sur place, le soir, ils retrouvent Thomas, qui a lui aussi reçu l’invitation. Puis l’Araignée et le Flambeau arrivent à leur tour et le combat s’engage. C’est le vilain qui va prendre le dessus. Alors que l’Araignée est à terre et que le Flambeau s’apprête à l’achever, Thomas se jette devant lui pour le protéger et est brûlé vif par la décharge du Flambeau. Barry et Ashley, terrifiés en découvrant la tournure qu’ont pris les évènements, vont tout avouer à l’Araignée, puis au capitaine Jean DeWolff, à l’hôpital où Thomas a été admis en urgence.

Après qu’ils sont passés aux aveux, le capitaine DeWolff les laisse partir. Après leur départ, Thomas se lève de son lit : il n’a jamais été brûlé ! Il s’agit d’une supercherie mise au point par l’Araignée, avec l’aide de la Torche Humaine, qui a enfilé le costume du Flambeau, après que Thomas est venu le voir pour lui révéler les manigances de ses deux compères. L’Araignée espère ainsi avoir fait suffisamment peur à Barry et Ashley pour qu’ils ne recommencent jamais un tel jeu. Il ignore que Ashley est persuadé que la justice ne peut rien contre eux. Il envisage même de s’attaquer maintenant au président des Etats-Unis…


Commentaire :

Un très bon fill-in, qui marque les débuts sur le titre de Peter David. Le scénario est astucieux et original, les retournements de situation inattendus. Une très bonne surprise.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

La Torche Humaine (Human Torch), Jean DeWolff, J. Jonah Jameson, Joe Robertson, Ned Leeds, Betty Brandt-Leeds.

Barry, Thomas, Ashley.




IRON MAN : Vibro contre Iron Man (22 pages)
(The Iron Destiny, in Iron Man #191, février 1985)

Scénario : Denny O’Neil.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Ian Akin & Brian Garvey.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

De plus en plus instable, Iron Man se défoule en détruisant tous les arbres aux alentours des locaux de Circuits Maximus. Puis il part chez les Vengeurs de la Côte Ouest chez qui il va s’installer.

Ailleurs, un avion se pose, avec à son bord Vibro et deux policiers chargés de son transfert. Ils ignorent que son pouvoir est lié à la faille de San Andreas, et sitôt le pied posé à terre, Vibro retrouve toutes ses capacités et s’échappe. Dans son évasion, il croise une voiture à bord de laquelle se trouvent Tony Stark et les Erwin. Morley tente de convaincre Tony d’enfiler la nouvelle armure qu’il a mise au point pour arrêter Vibro, mais Tony a trop peur de redevenir Iron Man. Il préfère prévenir les autorités, puis ils se rendent chez les Vengeurs pour y discuter avec Rhodey. La discussion n’aura pas lieu : sitôt qu’il a appris que Vibro est libre, Iron Man part à sa recherche. Dans un état second, il détruit une étable où il croit avoir vu Vibro s’introduire, puis sème la panique à une exposition d’avions où un homme costumé a été repéré (en réalité il s’agissait d’un clown !). Mais finalement Vibro est bien présent à l’exposition, et attaque Iron Man.

Pendant ce temps, en apprenant que le combat entre Iron Man et Vibro est engagé, Morley décide d’enfiler l’armure de Stark pour venir en aide à son ami. Craignant que Morley n’ait pas les capacités pour se servir de l’armure, Tony Stark accepte finalement de la porter.


Commentaire :

La résolution de la rivalité Rhodey/Stark approche. Il était temps.


A noter :

La précédente apparition de Vibro a eu lieu dans Iron Man #187 (octobre 1984, trad. in Nova n°95, décembre 1985).


Casting :

Iron Man/James Rhodes, Tony Stark.

Morley Erwin, Clytemnestra Erwin, Tigra.

Vibro.