Afficher un message
  #2  
Vieux 03/06/2006, 15h02
Avatar de zarma
zarma zarma est déconnecté
Gauche, Tai koa
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dressrosa
Messages: 9 705
zarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fatalis
J'inaugure donc avec

DMZ Vol 1 : On The Ground

Collects DMZ #1 to #5
Written by Brian Wood;
Art by Wood and Riccardo Burchielli;
Cover by Wood


Le Concept :
Le futur proche, New York. Une guerre civile entre les Etats-Unis d'Amérique et les Free States fait rage. Les Free States semblent être concentrés dans le New Jersey et ses alentours, mais aucune autre information supplémentaire n'est donnée. On-ils conquis le reste des USA ? On ne sait pas. Les USA eux sont à Brooklyn et au Queens.
La DMZ (Demiltarized Zone ou Zone démilitarisée en VF), c'est Manhattan. Dans une interview, Brian Wood explique qu'à l'origine les citoyens du centre des Etats-Unis se sont rebellés contre les politiques de guerre préventive du gouvernement US, ce qui a déclenché la seconde guerre civile américaine. On en saura surement pas plus avant un moment.

Du 1 million et quelques d'habitants recensés à Manhatan en 2001, il n'en reste plus que 40000. C'est une zone dévastée ou les habitants rivalisent d'ingéniosité pour survivre.


La premiere case du #1 nous présente une carte sattellite de la zone.



L'Histoire:
On The Ground (DMZ #1-#3)
Le jeune Matthew (Matty pour les intimes) Roth, un photographe de Liberty Island parti avec un journaliste celebre faire une série de reportages dans la DMZ. Des leur arrivée en hélico, toute l'équipe est décimée par la population locale. Matt se retrouve sans personne en zone inconnue et hostile, il est receuillie par Zee, une ex-étudiante en médecine qui dirige un espece "d'hopital" dans le coin. Seul journaliste à Manhattan, il va commencer à raconter la vie dans la DMZ.

The Ghosts (DMZ #4)
Un voyage jusqu'à Central Park ou Matty tombe sur d'étranges gardiens qui ont fondé un micro-habitat pour les animaux et leur survie. Pourtant, leur comportement est bizzare.

Crosstown (DMZ #5)
La Veste et le Badge de Matty, les deux choses qui garantissent en grande partie sa survie lui sont dérobés, c'est le point de débart d'une course poursuite éffrénée dans toute la DMZ.



Pourquoi vous devriez l'acheter :
Certains appellent ça le nouveau smash-hit de Vertigo. Peut-etre ont-ils raisons, je sais pas, j'ai pas fait gaffe aux ventes. En tout cas, ça dépotte bien. On se fout un peu du pourquoi et du comment de la guerre et de l'exterieur de la DMZ (mais ça viendra surement plus tard), ce qui nous intéresse c'est le monde que Matty découvre. Des zones dévastés, des habitants qui luttent pour leur survie mais qui se demerdent pour faire pousser de la nourriture, des enfants mutilés, des Sniper menant une relation platonique et les opérations militaires qui sont tentés. C'est bien écrit, Wood a décidemment le sens du dialogue et ses covers et pages déssinés claquent comme il faut. Quand à Burchielli, il a un petit coté Risso par moment, ce qui est bien, mais son style est tres bon, on notera les passages de course qui sont saisissants de dynamisme, dans CrossTown, on s'y croirait. Et puis Matty, ses moments de faiblesse, de force, d'enervement, de ras-le-bol, d'emerveillement devant ce qu'il découvre ou les ordres qu'il reçoit rendent le personnage attachant.
Plus que ça, au début, Matty c'est un peu le lecteur, il découvre un monde dont il ne connait rien, incomparable avec tout ce qu'il a pu experimenter dans sa jeune vie. Et avec lui, à travers ses yeux, on voit les horreurs, les petites joies, la vie dans ce microcosme aussi terrifiant qu'intriguant. Et de ce fait, il est tres facile de s'identifier à lui, l'immersion est donc totale.
Une plongée dans Manhattan comme vous ne l'avez jamais vue.

Bienvenue dans la DMZ.


DMZ Vol.1 : Un SoftCover Vertigo de 128pages en couleurs, pour 10$. Ca sort le 7 juin (mercredi donc).


Bientôt : The Exterminators d'Oliver et Moore.
__________________
Mes ventes de Comics VO !

Dernière modification par zarma ; 13/06/2006 à 17h01.
Réponse avec citation