Discussion: Les Inédits DC : Hex
Afficher un message
  #8  
Vieux 14/05/2006, 19h16
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Hex #8
Avril 1986

The Shooting Gallery (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Ron Wagner.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Denys Cowan & Dick Giordano.

Traduction : in Hex n°6-7, Arédit, janvier-mars 1987.


Résumé :

Lorsque le Venus-380 à bord duquel ils se sont enfuis tombe en panne, Hex part à la recherche de la ville la plus proche tandis que Stiletta reste sur place pour surveiller l’appareil. Hex arrive à un garage fortifié. Le responsable lui demande de patienter quelques heures, le temps de récupérer l’essence qu’il lui demande. Hex se rend dans un bar que lui a conseillé le garagiste, le Rat’s Nest, mais il est intercepté par une bande de loubards qui l’a suivi depuis le garage et en veut à ses soames. Hex les abat tous, à l’exception d’un qui parvient à s’enfuir en emportant son portefeuille.


Pan !

Sans soames et désormais sans munitions, Hex se rend au Lovey-Dovey Firearm Supply. La propriétaire, Mabel, est seule dans le magasin, mais dispose d’un système de sécurité évolué, un canon qu’elle peut utiliser grâce à une télécommande dont elle ne se sépare jamais. Mabel n’a pas de munitions pour les antiques revolvers de Hex, mais elle lui fait essayer dans l’arrière-cour deux six-coups similaires. Impressionnée par l’habilité au tir de Hex, Mabel lui conseille de se rendre à la Shooting Gallery, où il peut remporter 10.000 soames en affrontant des mannequins.


Pan ! Pan !

Dans la Shooting Gallery, Hex va rapidement réaliser que les automates qu’il affronte ne sont pas inoffensifs mais tirent à balles réelles. A l’extérieur, le public suit son avancée sur des écrans muraux et mise sur ses chances de survie. Hex doit faire face à de multiples pièges, des automates armés de revolvers ou de lance-flammes, mais son habilité étonne les parieurs qui commencent à miser sur lui. Le responsable de la Shooting Gallery interrompt alors la retransmission, prétextant un incident technique, et envoie deux de ses hommes éliminer Hex. Mais il échappe à leurs tirs et les abat. A sa sortie de la galerie, il récupère les 10.000 soames qu’il a gagné, signe quelques autographes, et retourne chez Mabel. Il n’apprécie guère qu’elle ne l’ait pas informé des risques qu’il courait, et s’en va en emportant, en plus de sa part de la récompense, quelques armes et munitions.


Pan ! Pan ! Pan !

Après avoir récupérer l’essence qu’il était venu chercher, il retourne dans le désert à l’endroit où se trouvent Stiletta et le Vénus-380. Mais si l’appareil est bien là, la jeune femme elle a disparu.

A une autre époque, Stanley Harris se réveille dans la jungle et se demande si la machine temporelle de Borstein l’a bien renvoyé à son époque. Il a un début de réponse lorsqu’un samouraï l’attaque par surprise…


Pauvre Stanley…

Commentaire :

Comme d'habitude l’intrigue n’a pas grand intérêt, mais la qualité de la prestation de Ron Wagner sur cet épisode mérite d’être signalée. Voilà, c’est fait.