Afficher un message
  #13  
Vieux 30/04/2006, 23h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°72
Lug, janvier 1986.



LES X-MEN : Le Pharaon Vivant ! (15 pages)
(The Living Pharaoh !, in X-Men #55, avril 1969)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Barry Smith & Vince Colletta.

Résumé :

Cyclope combat le Pharaon Vivant, met celui-ci le met K.O. grâce aux rayons que lancent son sceptre. Puis il le fait enfermer dans un sarcophage et monter à bord d’un avion privé, direction l’Egypte. Lorsqu’il se réveille, la tête de Cyclope est recouverte d’un masque qui l’empêche d’utiliser ses pouvoirs. Il entend un bruit et réalise qu’Alex est là également, enfermé dans un sarcophage lui aussi.

Guidés télépathiquement par Strange Girl, les X-Men partent à la recherche de Cyclope. Ils repèrent l’avion à bord duquel il se trouve, mais leur vaisseau est abattu en plein vol par le sceptre du Pharaon et s’abime en mer.

Arrivés en Egypte, le Pharaon Vivant conduit Cyclope et Alex dans une pyramide et les enferme dans une pièce qui va rapidement se remplir d’eau. Cyclope brise à coups de tête le sarcophage dans lequel est enfermé Alex, qui à son tour le libère du masque qui lui couvre la tête. Ensemble, ils attaquent le Pharaon Vivant et ses hommes. Ils reçoivent bientôt l’aide des X-Men, enfin arrivés. Le Pharaon gagne le haut d’une pyramide et s’apprête à tirer sur les X-Men, lorsqu’Alex, d’un geste instinctif, déclenche ses pouvoirs et tire sur le Pharaon une rafale qui le fait chuter. Aucun doute n’est permis : Alex est lui aussi un mutant.


Commentaire :

Roy Thomas retrouve sa place de scénariste, mais on ne note pas d’amélioration pour autant. L’intrigue n’a ni queue ni tête – pourquoi donc le Pharaon Vivant s’embête à conduire Alex et Cyclope et Alex en Egypte pour les y tuer ? – et quelques éléments de cet épisode contredisent le précédent (le fait qu’Alex soit un mutant latent). Roy Thomas tentera dans l’épisode suivant de mettre un peu d’ordre dans tout ce foutoir. En attendant, le résultat est très médiocre.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Alex Summers.

Le Pharaon Vivant (Living Pharaoh)


LES X-MEN : Quand les Anges osent marcher (5 pages)
(Where Angels dare to tread, in X-Men #55, avril 1969)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Werner Roth.
Encrage : Sam Grainger.

Résumé :

Warren Worthington s’est fabriqué un costume et, sous le nom d’Angel le Vengeur, combat le crime dans les rues de New York. Il a également conçu un pistolet tirant des balles ping-pong contenant un gaz soporiphique. Il signe ses interventions en peignant une auréole sur le lieu où il est intervenu. Mais les autorités refusent de croire à l’existence d’un homme volant.

Lorsqu’il intervient contre des voleurs à l’institut atomique, Angel manque de peu de se faire toucher par une balle perdue. En voulant récupérer son pistolet qu’il a fait tomber, il inhale son propre gaz, mais ne ressent aucun effet. En rentrant chez lui, Cyclope et Iceberg l’y attendent et lui proposent de rejoindre l’équipe. Angel refuse violemment.


Commentaire :

Un récit comme toujours très court mais plus réussi que d’habitude. Angel est convaincant dans son rôle de justicier solitaire.


Casting :

Warren Worthington III.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman).




GUERRES SECRETES : Folie furieuse ! (22 pages sur 24)
(Berserker !, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #7, novembre 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Une nouvelle venue fait son apparition au village où se sont installés les héros : Spider-Woman. Il ne s’agit pas de Jessica Drew mais d’une nouvelle héroïne. Elle se trouvait à Denver avant de soudain apparaître sur le planète du Beyonder et ignore tout de ce qui se passe ici. Les présentations sont interrompues par l’irruption des Démolisseurs à bord d’un tank, qui jettent le corps de la Guêpe par dessus bord avant de s’enfuir. La Guêpe est conduite auprès de Zsaji, la guérisseuse du village, mais ses pouvoirs sont sans effet sur l’héroïne : la Guêpe est morte. La plupart des héros veulent aussitôt attaquer la base de Fatalis, mais Captain America s’y oppose : Galactus est sur le point d’achever la construction de sa machine dévoreuse de planète, et requiert toute leur attention. Miss Hulk passe outre l’ordre de Cap et part seule attaquer la base de Fatalis.

Le Professeur X ordonne à Cyclope, Serval et Malicia de poursuivre le vaisseau à bord duquel se trouvent le Docteur Octopus, Titania, l’Homme-Absorbant et l’Homme-Molécule, gravement blessé. Xavier et le reste de l’équipe prennent un autre vaisseau et les rejoignent. Le vaisseau des vilains est abattu et la bataille se poursuit au sol. Serval tranche le bras droit de l’Homme-Absorbant. Malmenés, les vilains parviennent néanmoins à fuir et à regagner leur Q.G. pour y être soignés.

Galactus perçoit enfin la présence de Fatalis à bord de son vaisseau et l’en expulse d’une simple pensée. Fatalis rejoint son Q.G., mais n’a plus aucun espoir de voir son plan réussir.

Captain America reçoit un appel télépathique de Xavier, qui lui propose de surveiller Galactus pendant que lui et son équipe attaquent la base des vilains. Cap accepte.


Commentaire :

Pas mal d’action dans cet épisode. C’est toujours aussi habilement fait, sans aucun temps mort, et Shooter utilise son casting très intelligemment.

A noter :

Première apparition de la nouvelle Spider-Woman.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania, Klaw.

Zsaji.




PUISSANCE 4 : Halte aux Robots ! (22 pages)
(Monsters, in Power Pack #8, mars 1985)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : Mark Badger & June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Di Angelo, qui contrôle l’Homme-Dragon et les autres androïdes créés par Gilbert, menace de s’en prendre aux enfants de Puissance 4 si la Cape n’accepte pas de l’aider. L’Epée, le docteur Gilbert et Puissance 4 sont enfermés, tandis que la Cape accompagne Di Angelo et ses hommes sur les quais pour récupérer une livraison de drogue.

Sur une idée des enfants, le docteur Gilbert va créer une protection pour l’Homme-Dragon, le protégeant des ultrasons utilisés par Di Angelo pour le contrôler. Puis toute l’équipe n’a aucun mal à s’évader, personne n’étant resté pour les surveiller. Il se rendent sur les quais et attaquent les truands. Durant la bagarre, Jack fait accidentellement tomber Di Angelo du haut d’un hangar. Celui-ci est grièvement blessé. Jack demande à l’Epée d’utiliser ses pouvoirs pour l’aider. D’abord réticente, elle finit par accepter, comprenant que Jack ne veuille pas avoir une mort sur la conscience. La police arrive peu après pour arrêter le reste de la bande. Un peu plus tard, les enfants apprennent que le docteur Gilbert a démissionné de son poste de professeur pour devenir concepteur de robots à Disneyland.


Commentaire :

Conclusion réussie à la rencontre entre Puissance 4 et la Cape et l’Epée. Ces derniers s’humanisent enfin au contact des enfants, et rappellent par la même occasion qu’ils n’étaient guère plus âgés qu’eux lorsque Di Angelo et sa bande ont procédé à des expérimentations sur eux.

L’épisode est un mélange réussi de gravité (la Cape et l’Epée) et de moments plus farfelus (les robots de Gilbert utilisés par Di Angelo, le personnage de Gilbert lui-même, qui apparaît très immature à côté des enfants venus le sauver).


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Margaret Power.

L’Homme-Dragon (Dragon-Man), Gregson Gilbert, la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger).

Di Angelo.