Afficher un message
  #3  
Vieux 30/04/2006, 23h42
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


VENGEUR N°3
Arédit, janvier 1986.



Le Contrat des Vengeurs (page 1 à 23)
(The Taking of the Avengers !, in Avengers #145, mars 1976)

Scénario : Tony Isabella & Scott Edelman.
dessin : Don Heck.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Gil Kane & Dan Adkins.

Résumé :

L’Assassin est contacté par un homme qui lui offre un milliard de dollars pour tuer les Vengeurs. Il accepte, à condition de disposer d’une année entière pour se préparer.

Un an plus tard, Captain America tombe un soir sur une bande de braqueurs portant le même masque que lui. Il leur inflige une correction, à l’exception de l’un d’entre eux qui parvient à prendre la fuite. Cap le rattrape, mais lorsqu’il est sur le point de l’arrêter, l’Assassin fait son apparition et tire sur Captain America, le blessant grièvement.

A l’hôpital où il est conduit, les médecins sont pessimistes : Captain America est mourant, sans qu’ils parviennent à en déterminer la cause exacte. Œil de Faucon se rend à son chevet, mais dans les couloirs tombe sur deux hommes masqués qui fuient dès qu’ils l’aperçoivent.

Au Manoir des Vengeurs, la Bête, la Sorcière Rouge et la Vision se rongent les sangs, impuissants à aider leur camarade, et se remémorent leurs souvenirs à ses côtés. Pendant ce temps, l’Assassin s’apprête à frapper une nouvelle fois.


Commentaire :

Les Vengeurs face à un tueur à gages. L’idée ne manque pas d’intérêt, d’autant que dans cette première partie son plan ne souffre pas d’incohérences majeures. Le fait que Captain America soit sa première victime permet au scénariste d'insister sur le rôle central que le personnage joue au sein de l'équipe, vu à travers le regard des autres Vengeurs.


A noter :

Ce numéro aurait du proposer la suite du précédent, et poursuivre le récit de la lutte entre les Vengeurs et le Supreme Escadron. Il faudra attendre Avengers #147 pour lire la suite de ce récit. J’ignore pourquoi cet épisode et le suivant – qui semble-t-il auraient du paraître à l’origine dans Giant-Size Avengers – sont venus s’intercaler ici.

Première apparition de l’Assassin.


Casting :

Les Vengeurs : Captain America, Iron Man, Thor, Oeil de Faucon (Hawkeye), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch), la Bête (Beast).

L’Assassin.




Le Contrat des Vengeurs (page 24 à 47)
(The Assassin never fails !, in Avengers #146, avril 1976)

Scénario : Tony Isabella.
dessin : Keith Pollard (p.24-27) & Don Heck (p.28-47).
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Gil Kane & Al Milgrom.

Résumé :

Au manoir des Vengeurs, un groupe d’hommes armés s’apprête à passer à l’attaque. Dans le même temps, à l’hôpital, le docteur Don Blake opère Captain America. Il doit mettre en place des capsules anti-radiations mises au point par Reed Richards, seul moyen de sauver Cap. Dans le couloir, Iron Man, Vision, Œil de Faucon et un robot à l’image de Thor (afin de préserver l'identité secrète de Don Blake) attendent. Œil de Faucon et Iron Man boivent un café que leur a proposé une infirmière, et aussitôt se sentent mal. Le poison est mortel et ses effets commencent rapidement à se faire sentir : Iron Man et Œil de Faucon sont rapidement mis K.O., le robot Thor s’écroule après une seule décharge de canon, seul Vision résiste aux assaillants, mais l’Assassin intervient lui-même et place sur l’androïde un appareil qui paralyse son système nerveux.

Lorsque l’Assassin réalise que le Thor qui a été abattu est un robot, il en conclut que Don Blake est le vrai Thor. Il s’apprête à le tuer, en pleine opération sur Captain America, mais une flèche l’en empêche : Œil de Faucon, Iron Man et Vision sont de nouveau d’attaque (l’archer a vomi son café, et le poison n’a pas eu l’effet escompté sur le cœur artificiel de Tony Stark). Un tir des répulso-rayons d’Iron Man arrache le masque de l’Assassin. A la grande surprise des Vengeurs, il s’agit d’une femme. Grâce à une bombe fumigène, elle s’enfuit de l’hôpital, et gagne un endroit où plusieurs de ses hommes sont en position. Mais sans son masque, ils ne la reconnaissent pas et l’abattent. Les Vengeurs arrivent peu après et capturent rapidement le reste de la bande.

On apprendra plus tard que l’homme qui avait engagé l’Assassin était son propre père et que, après l’échec de sa mission, il va tuer son fils (qui lui reprochait la mort de sa sœur) avant de se donner la mort.


Commentaire :

La résolution du plan mis au point par l’Assassin est moins convaincante que sa mise en place. Néanmoins, la découverte de l’identité du vilain, et son sort final, fonctionnent bien et offrent une conclusion réussie à ce récit.


A noter :

L’Assassin ne se relèvera pas, c’est bien sa dernière apparition.


Casting :

Les Vengeurs : Captain America, Iron Man, Thor, Oeil de Faucon (Hawkeye), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch), la Bête (Beast), la Guêpe (Wasp), Veste-Jaune (Yellow Jacket), le Faucon (Falcon).

L’Assassin.




Crise sur une autre Terre (22 pages)
(Crisis on Other Earth, in Avengers #147, mai 1976)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : George Perez.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Rich Buckler & Al Milgrom.

Résumé :

Les Vengeurs et le Suprême Escadron se rematérialisent dans le monde de ces derniers. Aussitôt, le combat reprend, mais il tourne cette fois à l’avantage des Vengeurs, dont la cohésion leur permet de surclasser leurs adversaires. Mais le combat cesse lorsque l’armée arrive sur place, suivie par le président des Etats-Unis lui-même : Nelson Rockefeller. Celui-ci porte une étrange couronne sur la tête, que Captain America reconnaît aussitôt comme étant la Couronne du Serpent. Vision se dématérialise et s’empare de la couronne, qu’il lance à la Sorcière Ecarlate. Cette dernière menace de détruire l’artefact si l’armée intervient. Le président laisse alors les Vengeurs fuir, puis contacte mentalement, sur notre Terre, Hugh Jones – qui a lui aussi été en possession de cette couronne.

La Couronne du Serpent commence à agir sur la Sorcière Ecarlate, qui doit lutter contre son emprise maléfique. Vision tente de la raisonner, mais est interrompu par l’arrivée de trois membres du Suprême Escadron : Hyperion, l’Archer d’Or et Lady Lark. Vision va résister à leurs attaques et mettre K.O. Hyperion et l’Archer d’Or. C’est la Sorcière Ecarlate qui, après avoir recouvré ses esprits, va défaire Lady Lark.

Sur Terre, Thor, Moondragon, Œil de Faucon et Two-Gun Kid regagnent enfin le présent. Œil de Faucon confirme son départ des Vengeurs.

Commentaire :

Voilà un épisode un peu frustrant : les Vengeurs se retrouvent dans un monde parallèle qui leur est hostile, monde où le président des U.S.A. est contrôlé par une entité maléfique, et que leur fait faire Englehart ? Ils passent une bonne partie de l’épisode à marcher dans des rues désertes ! La situation méritait d’être davantage dramatisée (ce que laissait présager la couverture originale).

Ceci dit, le récit ne manque ni d’intérêt (on a déjà rencontré précédemment la Couronne du Serpent, mais jamais dans une telle situation) ni d’action (les rencontres entre Vengeurs et Suprême Escadron sont toujours un plaisir de fanboy). Et George Perez, malgré l’encrage de Colletta, est un plaisir pour les yeux.


A noter :

Captain America a déjà eu affaire à la Couronne du Serpent dans Captain America #180 à 182 (avril à juin 1975, trad. in Hulk n°23, Arédit, septembre 1982), ce qui explique qu’il la reconnaisse immédiatement.

Dans notre monde, Nelson Rockefeller était, de fin 1974 à début 1977 – donc au moment de la parution originale de cet épisode – vice-président des Etats-Unis.


Casting :

Les Vengeurs (Avengers) : Captain America, Iron Man, la Bête (Beast), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch), la Chatte (Hellcat), Thor, Moondragon, Œil de Faucon (Hawkeye).

Two-Gun Kid.

Le Suprême Escadron (Squadron Supreme) : Hyperion, l’Archer d’Or (Golden Archer), Lady Lark, Dr. Spectrum, Whizzer.

Nelson Rockefeller, Hugh Jones, colonel Bob ‘Buzz’ Baxter.