Afficher un message
  #4  
Vieux 22/04/2006, 00h36
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


LE VALET DE CŒUR
UN RECIT COMPLET MARVEL N°8
Lug, octobre 1985.



LE VALET DE CŒUR : Battement de Cœur (23 pages)
(Murmer of the Heart..!, in Jack of Hearts #1, janvier 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
Dessin & encrage : George Freeman.
Couverture : George Freeman.

Résumé :

Alors que le fluide zéro à l’origine de ses pouvoirs le tue à petit feu, Le Valet de Cœur ne songe plus qu’à une chose : mourir. Il tente de se décharger de toute l’énergie qu’il a emmagasiné, sans succès. Il est retrouvé par une équipe du S.H.I.E.L.D., qui le reconduit dans le manoir spécialement équipé pour l’accueillir, à l’intérieur d’une bulle ayant la capacité de drainer l’excédent d’énergie qu’il produit sans cesse.

Marcy Kane, son ancien amour, le rejoint au manoir, où elle a demandé à être affectée, maintenant qu’elle a achevé ses études et obtenu un feu vert du S.H.I.E.L.D. Le Valet de Cœur la rejette violemment, pensant qu’elle agit par pitié pour lui. Elle décide de rester malgré tout. Elle croise rapidement Nick Fury et Smythe, l’administrateur des biens de Philip Cœur. Martins, le directeur scientifique du projet, lui remet la biographie de Jack et de sa famille. Sa mère, Marie, est morte dans un accident d’avion. Son père Philip s’est alors coupé du reste du monde pour mener à bien ses recherches scientifiques. Il développa ainsi le fluide zéro, une source d’énergie illimitée. Mais son invention attisa la convoitise d’un groupe baptisé la Corporation, qui fit assassiner Philip Cœur. Suite à ce meurtre, Jack tomba accidentellement dans une cuve remplie de fluide zéro, et en sortit radicalement transformé.

Le lendemain, le manoir est la cible d’une attaque. Marcy libère Jack de la bulle où il est enfermé. Jack combat des soucoupes volantes – qui, selon Marcy, ont un lien avec sa mère, sans qu’elle n’en dise davantage à Jack. La menace écartée, Jack ne veut pas retomber entre les mains du S.H.I.E.L.D. Il emporte Marcy avec lui et part se cacher dans la forêt, évitant les patrouilles lancées à sa recherche.


Commentaire :

Après une petite dizaine d’années d’existence, le Valet de Cœur se voit finalement honoré d’une mini-série. Le personnage a finalement été assez peu utilisé durant cette période, si ce n’est par son créateur, Bill Mantlo : il a donné naissance au Valet de Cœur dans Deadly Hands of Kung Fu #22 (mars 1976, non traduit), en a fait le side-kick d’Iron Man (in Iron Man #102 à 113, septembre 1977 à août 1978, trad. in Strange n°104 à 115, août 1978 à juillet 1979) l’a opposé à Hulk (Incredible Hulk #278-279, décembre 1982 à janvier 1983, non traduit).

C’est un Valet de Cœur dépressif et même carrément suicidaire que nous donne à voir le scénariste ici. Ce premier épisode pose de manière efficace la situation et les enjeux pour notre héros, en même temps qu’il resitue le personnage pour les lecteurs qui ne seraient pas familiers de son histoire.

L’autre très bonne surprise de ce premier numéro, c’est le travail de George Freeman. Dessinateur discret et peu prolifique, il a débuté dans la seconde moitié des années 70 sur la série Captain Canuck, chez l’éditeur indépendant Comely Comix. Parmi ses œuvres les plus notables, outre cette mini-série, on signalera plus particulièrement son Batman Annual #11, scénarisé par Alan Moore. Son style ici n’est pas sans évoquer assez fortement celui de Rick Leonardi.


A noter :

Cet épisode fait suite à Marvel Team-Up#134 (octobre 1983, non traduit), dans lequel Bill Mantlo établissait la relation entre Jack et Marcy Kane.

En couverture d’un journal que lit Marcy Kane, il est dit que la mère de Jack Cœur est morte dans un accident d’avion. Dans l’épisode suivant, on apprend qu’il s’agit en fait d’un accident de voiture. Retrouve-t-on la même erreur dans la vo ?


Casting :

Le Valet de Coeur (Jack of Hearts).

Marcy Kane, Nick Fury, Martins, Smythe




LE VALET DE CŒUR : Cœur à cœur (23 pages)
(Heart to Heart, in Jack of Hearts #2, février 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
Dessin & encrage : George Freeman.
Couverture : George Freeman.

Résumé :

Ayant échappé aux patrouilles du S.H.I.E.L.D. parties à sa recherche, le Valet de Cœur demande à Marcy Kane de lui dire tout ce qu’elle sait de sa mère. Marcy lui révèle alors qu’elle est une extraterrestre, tout comme l’était sa mère. Elles sont originaires de la planète Contraxia, une matriarchie paisible située à des années-lumière de là. Mais les scientifiques de ce monde ont découvert que le soleil autour duquel orbite la planète est en train de mourir. Un homme, le commandant Varga, propose de s’installer sur d’autres planètes habitables. Mais toutes celles recensées sont déjà occupées, et sont projet, contraire à la philosophie contraxienne, est rejeté. Il est décidé d’envoyer des émissaires dans toute la galaxie, à la recherche d’une source d’énergie capable de revitaliser le soleil. L’une de ces émissaires fut envoyée sur Terre, où elle rencontra Philip Cœur, étudia ses recherches, l’épousa et eut un enfant de lui, avant de mourir accidentellement.

Lorsque le Valet de Cœur revit mentalement l’accident qui a coûté la vie à sa mère, il déclenche involontairement son pouvoir. Le pic d’énergie est capté par les agents du S.H.I.E.L.D., mais également par le commandant Varga, lui aussi à la recherche du Valet. Varga envoie ses troupes à l’attaque. Le combat se déroule dans la ville de Portsmouth. Nick Fury et ses agents prêtent main forte au Valet de Cœur, et les extraterrestres doivent se replier. En découvrant les dégâts causés à la ville par cette bataille, le Valet de Cœur, fou de rage, se lance à la poursuite des vaisseaux contraxiens et les détruit d’une seule rafale d’énergie. Seul un vaisseau échappe à la destruction et regagne le vaisseau amiral contraxien. Le Valet de Cœur le suit, et découvre que Marcy Kane se trouve déjà à son bord. Elle l’invite à l’accompagner sur Contraxia afin qu’il utilise ses pouvoirs pour donner une nouvelle vie au soleil de la planète. Le Valet de Cœur accepte.


Commentaire :

Dans ce deuxième épisode, la série prend un tour radicalement différent, et son héros par la même occasion. Ainsi donc Bill Mantlo donne une origine extraterrestre au Valet de Cœur. Idée surprenante, mais qui finalement n’apporte pas grand chose au personnage. Et l’on est encore moins convaincu par l’idée de faire de Marcy Kane une extraterrestre, pour qui connaît le personnage depuis ses apparitions régulières dans Spectacular Spider-Man, on frise même ici le ridicule. Heureusement, les planches de George Freeman sont toujours aussi réussies, et font que cet épisode se lit malgré tout sans déplaisir.


Casting :

Le Valet de Coeur (Jack of Hearts).

Marcy Kane, Nick Fury, Dum Dum Dugan, Martins, Smythe.

Commandant Varga.




LE VALET DE CŒUR : Crève-Cœur (23 pages)
(Heartbreak, in Jack of Hearts #3, mars 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
Dessin & encrage : George Freeman.
Couverture : George Freeman.

Résumé :

Le Valet de Cœur arrive sur Contraxia, où il est accueilli par les prêtresses du soleil qui gouvernent la planète. Le commandant Varga prétend l’avoir capturé, mais Marcy Kane – dont le véritable nom est Kaina – rétablit rapidement la vérité. Varga veut sacrifier le Valet de Cœur pour rallumer le soleil, ce à quoi s’opposent les prêtresses. Elles organisent un vote, et il est décidé à la majorité de laisser le Valet de Cœur choisir. Une batterie de tests est pratiqué sur lui, et il s’avère que sauver le soleil ne pourra se faire qu’au prix de sa vie. Varga est persuadé que le Valet n’acceptera pas de se sacrifier et, conseillé par Smythe – qui s’avère donc lui aussi être un Contraxien – décide de passer à l’action. En compagnie de quelques hommes, il attaque le Valet de Cœur. Celui-ci a beau affirmer qu’il est prêt à accepter de mourir pour que Contraxia vive, Varga ne le croit pas. Plus rusé, Smythe réalise que le sacrifice du Valet ne profiterait pas aux Survivalistes dont Varga est le leader. Smythe utilise le neutro-brouillard qu’il a volé au S.H.I.E.L.D. pour neutraliser les pouvoirs du Valet de Cœur et le capturer. Puis il exécute les prêtresses du soleil, et accuse publiquement le Valet de ces meurtres. La population vote alors pour l’exécution du Valet de Cœur, qui est enfermé à l’intérieur d’une fusée, lancée en direction du soleil.


Commentaire :

Si la pilule des origines extraterrestres du Valet et de Marcy Kane passe toujours aussi mal, force est de constaté que Mantlo développe ici une intrigue tout à fait intéressante. Le Valet acceptant d’emblée de se sacrifier, il ne semble pas y avoir matière à s’étendre. Mais le rôle que fait jouer le scénariste à Varga et ses Survivalistes pimente les enjeux et aboutit à une histoire prenante et dramatique à souhait.

De son côté, George Freeman s’avère être encore plus à l’aise sur Contraxia que sur Terre. Il prend visiblement un grand plaisir à imaginer décors et costumes aliens, et en fait profiter le lecteur. Vraiment du très beau boulot.


Casting :

Le Valet de Coeur (Jack of Hearts).

Marcy Kane/Kaina, les prêtresses du Soleil.

Commandant Varga, Smythe.




LE VALET DE CŒUR : Cœur brisé (23 pages)
(Heart Attack, in Jack of Hearts #4, avril 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
dessin : George Freeman.
Encrage : George Freeman, Hilary Barta & Eduardo Barreto.
Couverture : George Freeman.

Résumé :

Enfermé à bord d’une fusée fonçant droit vers le soleil, le Valet de Cœur découvre qu’il n’est pas seul : Kaina est également là, Smythe ayant ainsi trouvé le moyen le plus sûr moyen de se débarrasser de l’unique témoin de l’assassinat des prêtresses du soleil. Ils vont tous deux recevoir l’aide inattendue de Varga qui, en apprenant le sort réservé à Kaina, a décidé de la sauver. Lui, comme beaucoup d’autres, a des remords à sacrifier le Valet de Cœur pour assurer la survie de la planète, et le comportement de Smythe va à l’encontre de tous les principes contraxiens. Varga conduit donc la flotte contraxienne aux abords du soleil, et gagne le vaisseau du Valet de Cœur à bord d’une navette. Celui-ci fait monter Kaina à bord de la navette, mais refuse de la suivre : il est décidé à se sacrifier pour redonner vie au soleil de Contraxia. Le vaisseau plonge au cœur du soleil, Varga est presque instantanément carbonisé, mais le Valet ne meurt pas : l’énergie qu’il libère ranime le soleil, et lui-même en sort plus puissant que jamais. Il détruit la flotte contraxienne simplement en passant à proximité et, lorsqu’il retourne sur la planète, crée toute une série de cataclysmes (incendies, fonte des glaces, etc.). Lorsqu’il parvient enfin à catalyser toute cette énergie, les Contraxiens, menés par Kaina, peuvent l’approcher. Le Valet de Cœur pardonne à la population de l’avoir condamné à mort, et fait ses adieux à Kaina. Toute l’énergie qu’il renferme fait de lui un danger pour quiconque l’approche, et il n’a d’autre choix que de partir dans l’espace, loin de toute forme de vie.


Commentaire :

Démarrée sur un ton grave (la volonté de mourir du Valet de Cœur), la mini-série s’achève sur une conclusion encore plus amère : non seulement il ne peut mourir, mais il est désormais condamné à vivre seul, loin de la femme qu’il aime. Une manière pour Bill Mantlo de conclure la saga de son personnage de manière particulièrement tragique (conclusion temporaire évidemment, nous sommes dans l’univers des comics). On peut certes regretter l’origine extraterrestre introduite dans ces épisodes, qui n’apporte finalement rien ni à l’histoire ni au personnage, mais dans l’ensemble le résultat constitue une lecture fort plaisante, en particulier dans sa seconde moitié. Et il s’agit surtout de l’une des trop rares occasions de profiter du talent de George Freeman, impeccable jusqu’au bout, même lorsque, comme dans ce dernier épisode, il n’encre pas lui-même toutes ses planches.


A noter :

Le Valet de Coeur fera son retour dans Quasar #15 (octobre 1990, non traduit).


Casting :

Le Valet de Coeur (Jack of Hearts).

Marcy Kane/Kaina.

Commandant Varga, Smythe.