Afficher un message
  #2  
Vieux 22/04/2006, 00h24
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


VENGEUR N°2
Arédit, novembre 1985.



Les Dieux du Far-West (page 1 à 25)
(Go West, Young Gods !, in Avengers #142, décembre 1975)

Scénario : Steve Englehart.
dessin : George Perez.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Gil Kane.

Résumé :

A leur arrivée en 1873, Thor, Moondragon et Immortus sont accueillis par cinq héros de cette période : Rawhide Kid, Two-Gun Kid, Kid Colt, Ringo Kid et Night Rider. Face aux revolvers qu’ils braquent sur eux, Thor fait une brève démonstration de ses pouvoirs, ce qui a pour effet immédiat de calmer les esprits. Les cinq cow-boys conduisent nos héros auprès d’Œil de Faucon, que Two-Gun Kid héberge depuis son arrivée à cette époque. Après leurs retrouvailles, Œil de Faucon raconte à ses amis ce qu’il lui est arrivé : lorsqu’il a utilisé la chrono-machine de Doom, il a été attaqué par Kang avant d’être aspiré dans un vortex temporel et d’atterrir en 1873. Là, il a découvert une bâtisse construite par Kang dans la ville de Tombstone, avant de devoir s’enfuir, poursuivi par la population locale. Il a plus tard trouvé refuge chez Two-Gun Kid, dont il connaissait l’existence grâce aux livres d’histoire.

Le groupe décide donc d’agir contre Kang, d’autant que, selon Immortus, l’installation de Kang au XIXème siècle risque de bouleverser le XXème siècle, voire de les faire disparaître. Leur première cible est un train faisant la liaison vers une mine d’uranium, dont Kang peut avoir l’usage. Thor et Moondragon s’habillent en civils et montent à bord du train, tandis que le reste du groupe se place en divers points du parcours. Ils repèrent bientôt un groupe de bandits qui attaque le train et interviennent. Les bandits sont maîtrisés l’un après l’autre, sans même que Thor et Moondragon aient besoin d’intervenir. Ils peuvent désormais se concentrer sur leur prochain objectif : attaquer la forteresse de Kang.

Pendant ce temps, dans le présent, les autres Vengeurs sont retenus prisonniers par Hugh Jones, le colonel Baxter et le Supreme Escadron, enfermés dans une cage créée par le prisme du Dr. Spectrum.


Commentaire :

Steve Englehart intègre dans la continuité Marvel les principaux héros de westerns publiés par Marvel, à l’instar de ce qu’avait fait auparavant Roy Thomas avec les héros du golden age. Le résultat est plaisant, même si l’action est fort convenue et si la place manque au scénariste pour développer la personnalité de ces personnages.


A noter :

Hawkeye était porté disparu depuis Avengers #137 (juillet 1975, trad. in La Fin d’une Légende, Les Vengeurs n°7, mai 1985).

Casting :

Les Vengeurs (Avengers) : Thor, Moondragon, Œil de Faucon (Hawkeye), Captain America, Iron Man, la Bête (Beast), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch).

Immortus, Rawhide Kid, Two-Gun Kid, Kid Colt, Ringo Kid, Night Rider, Patsy Walker.

Le Supreme Escadron (Squadron Supreme) : Hyperion, l’Archer d’Or (Golden Archer), Lady Lark, Dr. Spectrum, Whizzer.

Hugh Jones, colonel Bob ‘Buzz’ Baxter.




Les Dieux du Far-West (page 26 à 48)
(Right between the Eons, in Avengers #143, janvier 1976)

Scénario : Steve Englehart.
dessin : George Perez.
Encrage : Sam Grainger.
Couverture : Gil Kane & Frank Giacoia ?

Résumé :

Thor, Hawkeye, Moondragon et Two-Gun Kid se rendent à Tombstone où se trouve la forteresse de Kang. Dès leur entrée, Kang les projette dans une pièce où se trouve un monstre qu’il a créé et qui les attaque. Thor, transformé en Don Blake et déguisé en cow-boy, réussit à échapper à la surveillance de Kang et atteint la salle où il se trouve. Il se transforme aussitôt en Thor et attaque Kang. Malgré la protection de son champ de force, celui-ci est projeté hors de la forteresse. Thor poursuit infatigablement ses attaques, empêchant Kang de riposter. Lorsqu’il y parvient enfin, il réalise que ses attaques sont sans effet sur le dieu. Effrayé, il augmente la force de ses rafales, mais sous la pression ainsi créée, il perd le contrôle et ses atomes se dispersent à travers le temps. La citadelle disparaît elle aussi. Immortus apparaît alors devant les héros. Il leur explique qu’il est en réalité Rama-Tut, qui a étudié afin de devenir le maître ultime du temps, et que, comme il l’espérait, maintenant que Kang a disparu, il va disparaître à son tour. Ce qu’il fait.

Dans le présent, les Vengeurs réussissent à se libérer de la cage où ils étaient enfermés.


Commentaire :

Ce combat final contre Kang est assez décevant et manque cruellement d’envergure. Du côté des bonnes nouvelles, Vince Colletta cède ici sa place d’encreur à Sam Grainger, les planches de George Perez y gagnent au change.


A noter :

Ce n’est évidemment pas la dernière apparition de Kang, mais il faudra pourtant attendre près de dix ans et le début de Marvel Super Heroes Secret Wars (mai 1984 , trad. in Spidey n°66, juillet 1985) pour le revoir.

Immortus fera son retour un peu plus tôt, dans Thor #282 (avril 1979, trad. in Ombrax-Saga n°251, décembre 1986).


Casting :

Les Vengeurs (Avengers) : Thor, Moondragon, Œil de Faucon (Hawkeye), Captain America, Iron Man, la Bête (Beast), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch).

Immortus, Rawhide Kid, Two-Gun Kid, Kid Colt, Ringo Kid, Night Rider, Patsy Walker.

Kang.




Coups de Griffes (22 pages)
(Claws !, in Avengers #144, février 1976)

Scénario : Steve Englehart.
dessin : George Perez.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Gil Kane & Frank Giacoia ?

Résumé :

Les Vengeurs ont réussi à se libérer de la cage dans laquelle le Dr. Spectrum les avait enfermés, mais tous leurs mouvements sont surveillés. Lorsqu’ils approchent de l’endroit où sont stockées toutes les armes de la Brand Corp., Hugh Jones lance contre eux des missiles à tête chercheuse. Personne n’est blessé mais le groupe est séparé. Captain America, Iron Man et Patsy Walker trouvent refuge dans un dépôt où ils tombent sur le costume de la Chatte, une ancienne aventurière. Captain America demande à Patsy si elle veut le revêtir, avant de revenir sur sa proposition. Trop tard : Patsy Walker a déjà décidé et enfile le costume. Ils sont alors rejoints par le reste de l’équipe, puis par le Supreme Escadron. Mais à cet instant, alertée par des voisins, la police arrive sur les lieux. Pour cacher ce qui se déroule dans ses locaux, Hugh Jones téléporte tout le monde dans l’univers du Supreme Escadron.

En 1873, Thor, Moondragon et Œil de Faucon font leurs adieux à Two-Gun Kid. Mais celui-ci les supplie de l’emmener avec eux. Œil de Faucon accepte, et promet de lui servir de chaperon lorsqu’ils auront regagné son présent. Il annonce en outre qu’il quitte les Vengeurs.


Commentaire :

L’essentiel de cet épisode est consacré à la naissance de la nouvelle Chatte et à combler les trous entre sa dernière apparition dans Amazing Adventures #15 (novembre 1972, trad. in Frankenstein n°5, 2ème trimestre 1976) et son retour dans Avengers #139 (septembre 1975, trad. in Vengeur n°1, octobre 1985). La légèreté avec laquelle Captain America propose à Patsy Walker d’endosser le costume de la Chatte surprend tout de même beaucoup.


A noter :

La première chatte était Greer Nelson, qui eut une brève carrière sous ce nom (Cat en vo) avant de devenir Tigra.

On découvre dans cet épisode ce qui est arrivé à Patsy Walker depuis Amazing Adventures #15 : un matin, elle a découvert la Bête sur le pas de sa porte, blessé. Dans un état semi-comateux, il lui a révélé sa véritable identité. A son réveil, elle lui a promis de ne pas révéler son secret, à condition qu’il fasse d’elle une super-héroïne. Il accepta, mais disparut peu après. Quelque temps plus tard, Patsy a divorcé de son mari, puis a retrouvé la trace de la Bête.


Casting :

Les Vengeurs (Avengers) : Captain America, Iron Man, la Bête (Beast), Vision, la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch), Thor, Moondragon, Œil de Faucon (Hawkeye).

Patsy Walker/la Chatte (Hellcat), Two-Gun Kid.

Le Supreme Escadron (Squadron Supreme) : Hyperion, l’Archer d’Or (Golden Archer), Lady Lark, Dr. Spectrum, Whizzer.

Hugh Jones, colonel Bob ‘Buzz’ Baxter.