Afficher un message
  #10  
Vieux 21/04/2006, 23h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°69
Lug, octobre 1985.



LES X-MEN : Le Crépuscule des Mutants ! (15 pages)
(Twilight of the Mutants !, in X-Men #52, janvier 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Marie Severin & Joe Sinnott.

Résumé :

Eric le Rouge affronte Mesméro et ses troupes. Les rayons qu’il projette de ses mains détruisent les générateurs du repère souterrain de Mesméro et oblige ce dernier à fuir. Un peu plus tard, Eric le Rouge tombe sur Lorna Dane. Il lui dit vouloir s’allier à Magnéto, et elle le conduit à lui. Eric travaillera donc avec Mesméro, malgré les tensions existant entre les deux hommes. De leur côté, les X-Men ont reçu un appel télépathique et se rendent au repère de Magnéto – à l’exception d’Iceberg. Ils y retrouvent Eric le Rouge, qui est en réalité Cyclope, déguisé. Ils placent un piège pour les hommes de Mesméro, mais c’est Iceberg, qui les a suivis, qui le déclenche. C’est à ce moment que Mesméro et ses troupes attaquent. Pendant le combat, Lorna Dane vient en aide à Iceberg, blessé. Celui-ci lui apprend qu’il a fait des recherches et qu’elle n’est pas la fille de Magnéto : ses parents sont morts dans un accident d’avion peu après sa naissance. Elle se retourne alors contre Magnéto et Mesméro et vient en aide aux X-Men. Mesméro et ses troupes sont vaincus, mais Magnéto s’échappe et fait exploser son repère.


Commentaire :

Après les deux épisodes atypiques de Jim Steranko, retour aux affaires courantes. La beauté et l’originalité des planches n’étant plus là pour faire illusion, ne reste qu’un récit extrêmement confus et incohérent.


A noter :

On découvrira dans Uncanny X-Men #58 (juillet 1969, trad. in Spidey n°75, avril 1986) que le Magnéto rencontré ici n’est en réalité qu’un robot.

On apprend donc que Lorna Dane n’est pas la fille de Magnéto. Ce qui sera remis en cause par Grant Morrison, plus de trente ans plus tard, dans New X-Men #132 (novembre 2002, trad. in X-Men n°80, Marvel France, septembre 2003), sans aucune explication.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero, robot-Magnéto.


LES X-MEN : Le Conquistador ! (5 pages)
(The Crimes of the Conquistador !, in X-Men #52, janvier 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Le Conquistador contraint le Fauve à s’introduire dans un laboratoire gouvernemental pour s’emparer d’une centrale électrique miniaturisée, sans quoi il tuera ses parents. Le Fauve mène à bien sa mission. Mais le Professeur X a repéré le jeune mutant grâce à Cérébro.


Commentaire :

Palpitant.


Casting :

Hank McCoy.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman), Angel.

Norton McCoy, Edna McCoy.

El Conquistador, Chico.




GUERRES SECRETES : Situation désespérée ! (22 pages)
(Situation : Hopeless, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #4, août 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Bob Layton.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Les héros doivent fuir leur Q.G., détruit par les vilains menés par Fatalis. Mais ces derniers ne comptent pas les laisser s’en aller : ils les bombardent avec les débris de leur ancienne habitation. L’Homme Molécule téléporte une montagne entière au-dessus de la tête des héros, qui sont écrasés sous des millions de tonnes de pierre. La secousse est telle que même Thor et l’Enchanteresse, qui s’étaient retirés dans une dimension parallèle, la ressentent. Ils réapparaissent à l’ancien Q.G. des héros, où Thor doit affronter seul tous les vilains réunis. Il est frappé de plein fouet par le désintégrateur d’Ultron, et ne reste de lui que son casque. C’est ensuite contre Kang, accusé d’avoir tenté d’éliminer Fatalis, qu’Ultron se sert de son arme destructrice.

De leur côté, les X-Men se rendent chez Magnéto, qui se trouve toujours en compagnie de la Guêpe. Ils lui proposent une alliance, une troisième force indépendante des héros dirigés par Captain America, et dont l’objectif premier sera de vaincre Fatalis. Magnéto accepte, mais la Guêpe n’apprécie guère cette alliance, et s’enfuit pour prévenir Captain America de ce que trament les mutants. Magnéto veut détruire son vaisseau, mais Xavier l’en empêche.

Les héros ont survécu à la chute sur eux de la montagne, grâce à Hulk, dont toute la force est grandement mise à contribution. Mister Fantastic modifie les répulso-rayons d’Iron Man pour lui permettre de faire exploser tout un pan de la montagne et de regagner l’air libre. A leur sortie, ils retrouvent Thor, qui avait finalement évité le tir d’Ultron et s’était dissimulé en attendant le départ des vilains. Captain Marvel est envoyée en éclaireur afin de trouver un nouveau Q.G. Elle tombe sur un village, situé au pied de la montagne où se trouve Galactus, toujours immobile. D’abord méfiants, les autochtones, qui parlent une langue inconnue, acceptent d’accueillir les héros. Alors que tout le monde commence à s’installer (et que Ben Grimm redevient subitement la Chose), Galactus se met à bouger.


Commentaire :

Jim Shooter gère toujours aussi bien ses différentes intrigues et son imposant casting. En revanche, Mike Zeck cède ici pour un temps la place à Bob Layton, et le résultat est nettement moins attrayant. L’ensemble reste néanmoins tout à fait réussi.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania.

Zsaji.




PUISSANCE 4 : Retour au Bercail ! (22 pages sur 23)
(Homecoming, in Power Pack #5, décembre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : Mary Wilshire.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Toute la famille Power regagne la Terre à bord de Vendredi. Les enfants attendent d’être revenus dans leur maison pour libérer leurs parents des bandelettes qui les emprisonnent. Lorsque ces derniers se réveillent, leurs enfants ont repris leur apparence normale et choisis de leur dissimuler leurs nouveaux super-pouvoirs. Les parents ne se rappellent rien après la première attaque des Snarks.

Carmody est convaincu que les jeunes Power sont des mutants. Il rencontre Henry Peter Gyrich et lui emprunte un détecteur de mutants. Il les retrouve alors que toute la famille se trouve dans un McBurger. Les enfants s’enfuient et se rendent au phare qui se trouve près de leur maison. Ils sont suivis par un agent de Carmody. Celui-ci les trouve, mais la corniche sur laquelle il se trouve s’écroule. Julie le sauve grâce à ses pouvoirs anti-gravitiques. Mais Carmody arrive à son tour et tire sur les enfants. Attirés par les coups de feu, les parents Power arrivent et James désarme Carmody. Les enfants ont le temps de faire disparaître leurs costumes avant que leurs parents ne les voient. Carmody affirment que les enfants sont des mutants, mais son détecteur reste muet, et son agent affirme que les Power sont des enfants parfaitement ordinaires. Puis, choqué par les méthodes de son employeur, il remet sa démission à Carmody.

James et Margaret Power annoncent à leurs enfants qu’ils ont décidé de déménager à New York. Dans un premier temps Julie prend assez mal la nouvelle, mais sa mère la console. Julie appelle Vendredi pour lui annoncer la nouvelle. Quelques jours plus tard, les Power déménagent.


Commentaire :

Retour sur Terre pour Puissance 4, et un épisode de transition. Les choses reviennent à peu près à la normale, le cas Carmody est réglé (provisoirement, il deviendra plus tard un vilain récurrent de la série) et le déménagement pour New York va permettre d’élargir l’univers de nos quatre héros – et par la même occasion de les intégrer davantage dans le Marvel Universe.

June Brigman cède la place le temps d’un épisode à une autre jeune dessinatrice, Mary Wilshire (qui travaillait à l’époque sur la série Red Sonja). C’est elle qui avait déjà mis en scène les jeunes héros dans le one-shot Spider-Man & Power Pack, comic-book distribué gratuitement et consacré au problème de la maltraitance des enfants.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Vendredi, James Power, Margaret Power.

Carmody, Henry Peter Gyrich.

Dernière modification par Niglo ; 21/10/2006 à 22h51.