Afficher un message
  #10  
Vieux 21/04/2006, 23h32
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°93
Lug, octobre 1985.



LES 4 FANTASTIQUES : Et s’il n’en reste qu’un… (16 pages sur 17)
(…And then there was… One !, in Fantastic Four #214, janvier 1980)

Scénario : Marv Wolfman.
Dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : John Byrne & Joe Sinnott.

Résumé :

Aux portes de la mort, Mister Fantastic, l’Invisible et la Chose reposent tous trois dans un caisson cryogénique. La Torche tente de contacter Tony Stark, mais celui-ci n’est pas disponible pour le moment. Il prend ensuite contact avec Adora, sur Xandar, en pleine bataille contre les Skrulls, mais la communication est brutalement interrompue. Alors que la Torche désespère, il est attaqué par Skrull X, qui s’était métamorphosé en ordinateur pour passer inaperçu, et a reçu pour mission d’éliminer le dernier des Quatre Fantastiques. La Torche esquive son attaque surprise, et utilise sa flamme à pleine puissance contre son adversaire. En découvrant la carcasse de Skrull X, il réalise qu’il s’agissait en fait d’un robot. Il trouve son pistolet à rayon vieillissant, et sort Mister Fantastic de son caisson pour qu’il analyse l’arme et trouve le moyen d’en inverser l’effet. Ce qu’il fait, avec l’aide de Johnny qui va souder les composants de l’arme en suivant ses consignes. Puis il le ramène dans son caisson et utilise le pistolet sur ses trois amis mourants. Lorsque la flamme du rayon s’estompe, ils sont toujours aussi vieux. Mais un peu plus tard, alors que Johnny se morfond sur son sort, il voit apparaître Red, Jane et Ben, enfin rajeunis. Les effets du rayon n’ont pas été immédiats, mais ils ont été efficaces, puisqu’ils sont même désormais un peu plus jeunes qu’avant, et maîtrisant leurs pouvoirs encore mieux qu’auparavant.


Commentaire :

Epilogue aux tribulations des FF dans l’espace. En tant qu’unique membre du groupe à ne pas avoir subi les effets du rayon vieillissant des Skrulls, la Torche se trouve tout naturellement à jouer le premier rôle dans cet épisode. Un Johnny Storm doutant sans arrêt de lui, geignant sur son propre sort et son incapacité à venir en aide à ses amis. On le découvre aussi particulièrement violent lors de son combat contre le Skrull, n’hésitant pas à utiliser la pleine puissance de son pouvoir contre lui. Au final le Skrull s’avèrera n’être qu’un robot, et la situation dramatique à l’extrême explique ce coup de colère, il n’empêche que le personnage ne nous a pas habitué à si peu de retenue.


A noter :

On aperçoit brièvement Nova, sur Xandar, poursuivant la bataille contre les Skrulls.


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Bambi Arbogast, Jarvis, Dum Dum Dugan, Tony Stark, Adora, Nova.

Skrull X.




LES QUATRE FANTASTIQUES : Blastaar ! (16 pages sur 17)
(Blastaar !, in Fantastic Four #215, février 1980)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Ron Wilson & Joe Rubinstein.

Résumé :

Le professeur Randolph James, un ami de Red Richards, travaille sur la création d’un accélérateur d’évolution. Alors que les FF se trouvent dans son laboratoire, un accident a lieu, détruisant une partie des installations. Ils empêchent le sinistre de s’étendre, puis prennent congé de James. Peu après, celui-ci reçoit la visite de trois voyous venus le rançonner.

En rentrant au Baxter Building, les Fantastiques sont attaqués par Blastaar. Malgré leurs pouvoirs récemment accrus, ils ne font que difficilement le poids face à cet adversaire. Le combat se conclut lorsque Blastaar est projeté à l’extérieur par un jet de flammes de la Torche, à travers une fenêtre mystérieusement ouverte quelques instants plus tôt par Herbie. Blastaar amortit sa chute et disparaît dans les égouts.

Quelques minutes plus tard, Richards reçoit un appel de Randolph James, grièvement blessé. Avant que son ami n’arrive, James décide d’utiliser son accélérateur d’évolution sur lui-même pour se soigner. Lorsque Mister Fantastic arrive sur place, il découvre un être de quatre mètres de haut, à la boite crânienne surdéveloppée, vêtu d’une toge dorée : l’accélérateur d’évolution de James a fonctionné au-delà de ses espoirs les plus insensés. Richards lui propose de l’accompagner au Baxter Building pour y subir quelques tests, ce qu’il accepte. Avant de partir, James aperçoit les loubards qui l’ont agressé et projette sur eux un rayon qui les transforme en rats.


Commentaire :

Après un arc très réussi, le début de celui-ci est plutôt… embarrassant. Un savant fou inventant une machine hors du commun tout seul dans son garage, des loubards racketteurs de scientifiques, un être quasi-divin aux goûts vestimentaires douteux, un Blastaar dont on se demande ce qu’il vient faire là. Tout cela n’est guère inspiré et patauge dans le ridicule.


A noter :

La précédente apparition de Blastaar a eu lieu dans Thor #270 (avril 1978, trad. in Damoclès, Thor le Fils d’Odin n°24, septembre 1984).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Herbie, professeur Randolph James, Captain America, Vision.

Blastaar.




L’ARAIGNEE : L’Ermite ! (23 pages)
(Hermit-Age !, in Spectacular Spider-Man #97, décembre 1984)

Scénario : Al Milgrom.
dessin : Herb Trimpe.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Timothy Quail est un publicitaire réputé, auquel on doit la récente campagne pour le soda Lotto Cola. Depuis son adolescence, sa connaissance de la nature humaine fait que tout le monde s’arrache ses conseils. Mais Quail est un solitaire, et supporte très mal cette situation. Devenu adulte, il est parti se réfugier au Tibet, mais sa réputation l’a suivi, et il a été harcelé jusque dans sa grotte, le forçant à revenir à New York où il s’est lancé dans la pub. Ses problèmes ne se sont pas arrêtés pour autant, bien au contraire. Il se trouve contraint de travailler pour un truand à qui il donne des conseils. C’est ainsi qu’on le retrouve à la tête d’une course d’obèses qui, lorsqu’ils passent à côté d’un fourgon, se jettent sur les gardiens, les immobilisant pendant que le fourgon est dévalisé. Mais l’Araignée intervient. Quail l’ayant aidé, l’Araignée lui permet de filer sans être inquiété par la police. Il lui conseille de devenir clochard pour pouvoir vivre tranquillement.


Commentaire :

Tout ça pour ça ? La longue présentation de Timothy Quail et son talent particulier semblaient propices à des développements intéressants. Au lieu de quoi, Al Milgrom l’envoie courir en compagnie d’obèses braqueurs de banque ?!?

Dans le même temps, Milgrom poursuit diverses intrigues secondaires : la Chatte Noire continue de mentir à l’Araignée sur sa relation avec le Caïd, un scientifique travaillant pour lui étudie le pouvoir de la Cape (ce qui aboutira dans l’épisode suivant à la naissance d’un nouveau vilain), le symbiote tente d’échapper à la surveillance des FF, Flash Thompson fait la gueule à Peter Parker.

C’est Herb Trimpe qui dessine cet épisode, à peine reconnaissable sous l’encrage de Jim Mooney.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

Timothy Quail.

La Chatte Noire (Black Cat), La Torche Humaine (Human Torch), Mister Fantastic, Robbie Robertson, Flash Thompson, Betty Brandt-Leeds.

Le symbiote, le Caïd (Kingpin), Jonathon Ohnn.


IRON MAN : Panique à Tulaluma ! (22 pages)
(Terror in Tulaluma !, in Iron Man #185, août 1984)

Scénario : Dennis O’Neil.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

En route vers la côte ouest, Tony Stark, Morley et Clytemnestra Erwin tombent sur une jeune femme poursuivie par une population en colère. Ils la prennent à bord et elle leur dit être accusée à tort du meurtre du shérif local. La voiture tombe en panne peu après et ils se réfugient dans une grange où les attendent des hommes en armes qui les capturent et les font monter à bord de leur camionnette. C’est alors qu’Iron Man, qui était parti arrêter les deux truands qui avaient saboté leur camion, revient et libère ses amis. La jeune femme les conduit dans une maison isolée. Là les y attend le Verseau qui piège Iron Man dans un champ de force et menotte ses compagnons dans une pièce qu’il remplit d’eau. En suivant les conseils de Tony Stark, Iron Man parvient à sa libérer du champ de force et délivre ses amis avant qu’ils ne se noient. Puis il capture Verseau qui tentait de fuir. Un peu plus tard, Tony Stark revêt le casque d’Iron Man pour contacter Nick Fury et lui demander d’enquêter sur le Zodiaque. Voir Tony Stark porter le masque d’Iron Man rend Rhodey jaloux.


Commentaire :

Encore un épisode à l’intrigue sans intérêt et ne s’embarrassant pas de vraisemblance. Le seul élément intéressant est le complexe d’infériorité que fait Rhodey par rapport à Tony Stark.


Casting :

Iron Man/James Rhodes, Tony Stark.

Morley Erwin, Clytemnestra Erwin.

Verseau (Aquarius).